C'est LA série qui m'a donné le goût aux séries. C'est avec elle que je me suis intéressé de plus près à tout cet univers bien particulier, à ces mots barbares et à ces concepts pour finalement en découvrir toujours plus... C'est donc une série qui tient une place particulière dans mon coeur et en plus, mine de rien, je suis bien tombé, il s'agit d'une excellente série...

BUFFY CONTRE LES VAMPIRES (Buffy The Vampire Slayer) - Créée par Joss Whedon (1997-2003)

Buffy débarque à Sunnydale, petite ville de Californie, pour se refaire une nouvelle vie (bien tranquille) après avoir incendié le gymnase de son précédent lycée (officiellement pour cause de rats, officieusement pour causes de créatures nocturnes suceuses de sang). Et tout se passe pour le mieux, elle croise Alex, le petit rigolo de service qui tombe sous le charme de la jeune fille blonde, et Willow, la meilleure amie d'Alex, amoureuse de lui en secret, brillante élève et donc exclue. De quoi se faire des amis dès son arrivée. On peut aussi parler de Cordélia qui agrippe Buffy assez vite en passant le test (mode) haut la main. Mais c'est sans compter sur le fait qu'elle traînera avec les deux "loosers" précédemment cités. Mais lorsqu'elle va chercher ses livres à la bibliothèque, bien mal lui en prend. En effet, son passé la rattrape et voilà que Giles (le bibliothécaire donc) lui parle des vampires.

Eh oui, Buffy n'est pas seulement une lycéenne, mais elle est aussi la Tueuse. Une Elue qui doit tuer les vampires grâce aux dons particuliers qu'elle a reçu. Giles est son Observateur, celui qui lui enseigne son art et qui l'aide. Mais simplement voilà, notre jeune amie n'en a que faire et ne veut pas de ce poids sur ses épaules, un fardeau trop lourds à porter pour une jeune fille. Mais malheureusement pour elle, un événement malheureux va la forcer à reprendre du service. Un mort est retrouvé dans les vestiaires du lycée, deux trous au cou... Alors que les Tueuses sont sensées travailler dans l'ombre, il se trouve que le jeune Alex entendra la conversation entre Giles et Buffy dans la bibliothèque et Willow sera elle aussi mise dans la confidence. C'est donc un petit groupe qui se forme.

buffy_angel_im077
Willow, Buffy, Cordélia et Alex... Avec leurs tenues kitsch (mais tout à fait charmantes) de la première saison..

Ce ne sont là que les prémisces de la série. Hormis les vampires, la blondinette devra affronter bien des Monstres, Sunnydale se situant ni plus ni moins que sur la Bouche de l'Enfer, un haut lieu de concentration d'un bestiaire en tout genre (entre autre une mante religieuse géante, des chiens de l'Enfer, des Gentlmen au sourire d'acier, une Déesse psychotique et quelques autres raretés...). En plus de ça, lors d'un tremblement de terre, un antique vampire appelé le Maître a été enfoui sous la ville... Et c'est bien évidemment l'année de l'arrivée de la Tueuse que celui-ci à décidé de sortir. Ce n'est que le premier d'une longue série (sept Big bad au total) et ce ne sera pas une première année reposante.

La série mélange donc avec brio différents genres. Qui auraient pu se révéler un peu casse-gueule de prime abord. Mélanger le côté vie de lycéens avec les vampires, ça peut paraître une drôle d'idée. Surtout que ce mélange a fait un flop au cinéma quelques années auparavant avec Kristin Swanson dans le rôle titre du film Buffy, Tueuse de Vampire dont l'oeuvre avait échappé à son créateur Joss Whedon. Mais une fois repris en main, il démontre toute sa maestria. Et si la première saison accuse un peu son âge au niveau de l'image ou du look (que je trouve néanmoins très cool), elle ne démérite en rien d'une série qui ne cessera de s'améliorer sept années durant. On y retrouve déjà tout ce qui fait son charme. Le mélange d'horreur (les épisodes sont typiques des horror-show notamment La Marionnette par exemple), de comédie et d'histoires d'amour (le début de cet amour impossible entre une Tueuse et un Vampire doué d'une âme)... Mais aussi toute l'essence de la Mythologie qui sera développée par la suite. Parce que c'est là que la série est forte. Une fois qu'on a pu toute la découvrir, revenir en arrière ne pose aucun problème de cohérence avec ce qui est développé par la suite. Par exemple, lors de l'arrivée de Kendra (suite à la mort de Buffy dans la saison 1), on se demande un peu pourquoi elle parle d'avoir été enlevée à ses parents pour étudier (alors qu'on sait que ça n'a jamais été le cas de Buffy par exemple)... Et on saisira tout ça plus clairement dans la 7ème saison qui est axé (entre autres) sur les fameuses Potentielles, celles qui sont suceptibles d'être élues à la mort de la Tueuse actuelle.

Chaque saison forme aussi un tout et chaque Season Final pourrait se voir comme une conclusion à la série. Une habitude qu'a pris Joss Whedon lorsqu'il a terminé la première saison. Puisque Buffy n'était pas fait pour durer, il s'agissait d'une série bouche-trou (c'est pourquoi la première saison ne comptient que 12 épisodes) bouclée avant la diffusion. Ne sachant pas s'il pourrait revenir, il a conclu son arc. Et chaque année, il a fait de même. Il n'y a donc aucun cliffhanger qui fait revenir le téléspectateur à la série l'année suivante. Mais la série n'a pas besoin de ce subterfuge. La qualité des dialogues, de la réalisation et des acteurs permet seul ce tour de force. En effet, il ne sera pas rare que la série s'aventure hors des sentiers battus pour nous servir d'excellents épisodes "spéciaux" qui s'intégreront parfaitement à la narration normale de la série. C'est ainsi le cas de l'épisode Un Silence de Mort (saison 4) où les habitants de Sunnydale perdent la voix pendant 25 minutes (donc aucun dialogue à ce moment-là... Un épisode très Burtonien qu'il faut absolument voir) ou encore de Que le Spectacle Commence (saison 6) où ce coup-ci tout Sunnydale s'exprime en chantant. Deux épisodes que l'on doit à Joss Whedon très créatif. Et chaque saison contient son lot de péptites ou drôles (3x18 Voix Intérieures, 2x16 Un Charme Déroutant, 5x12 L'inspection, 6x08 Tabula Rasa...) ou dramatiques (2x17 La Boule de Thésulah, 2x13 et 2x14 Innoncence, 4x19 Un Amour de Pleine Lune, 5x16 Orphelines,6x19 Rouge Passion...).


buffy_angel_im094
Buffy & Angel, le couple maudit de la série...

Et en terme de construction scénaristique, la série de Whedon se trouve aussi très bien faite. Si les premières saisons sont plutôt indépendantes au niveau des épisodes, à partir de la troisième le tout se retrouve très feuilletonnant. Tellement d'ailleurs que la cinquième saison, intimement liée aux précédentes (dans le 3x22 La Cérémonie, Faith, dans le coma, parle de l'arrivée de Dawn "Miss Muffet compte à rebours de 360" -mais ce n'est pas passé dans la VF et dans le 4x22 Cauchemar Tara dit à Buffy de rentrer "Before dawn/Avant l'aube..." On peut aussi remarquer que le fait que Tara fait échouer un sort de Willow dans la saison 4 aura son explication en saison 5), est une véritable saison puzzle où chaque élément tiendra un rôle à jouer dans le Season Final (ou un peu avant). C'est ainsi que les apparitions d'Olaf ou du Buffy-bot sont loin d'êtres anodines. Paradoxalement, les épisodes peuvent paraître plus fades que ceux de la saison 4 (où l'on dénombre bon nombre de très bons épisodes) mais il s'agit de la saison la plus aboutie qu'il faut prendre dans son ensemble (a contrario, la saison 4 qui regorge d'excellents épisodes, prise sur la longueur se révèle pour moi la plus faible de la série avec un Big Bad un peu insipide en la présence d'Adam même si tout ça partait d'un bon sentiment. Cela dit, l'équipe elle-même avoue s'être un peu plantée dans les dvd donc...). La saison 7 est elle aussi très aboutie et fera monter la tension crescendo pour l'ultime combat du Bien contre le Mal...

Dans cette bataille, outre le talent des scénaristes, réalisateurs et acteurs, il faut aussi saluer les différents compositeurs de la série qui ont su donner des notes à la série. Parmi eux, on retiendra surtout Christophe Beck à qui l'on doit de nombreux thèmes marquant comme le Buffy & Angel Love Theme (Close Your Eyes, présent sur la première bande originale de la série), Remembering Jenny, Slayers Elegy ou encore les excellents musiques de l'épisode Un Silence de Mort (Rage of Ancient notamment) et du Season Final de la saison 5 Sacrifice... On pourra aussi parler de Robert Duncan qui développera un thème récurrent pour la dernière saison et qui sera celui de la grande bataille finale... On peut d'ailleurs regretter de ne trouver aucun cd regroupant seulement les musiques (mais sur le site de Robert Ducan vous pourrez trouver les musiques qu'il a composé pour Buffy notamment) parce qu'elles l'auraient vraiment méritées.


buffy_angel_im061
Alex, Willow, Giles, Buffy et Cordélia... Très classieux...

De la même manière que X-Files, il y aurait beaucoup de choses à dire, ne serait-ce qu'au niveau des personnages et  des différentes intrigues, mais je pense avoir fait le tour du principal... En tout cas, il s'agit d'une série à voir et à revoir qui est une pierre marquante dans l'univers des séries.

A lire aussi :
Le Best of (sélection des meilleurs épisodes par saison)
Unaired Pilot (le pilot jamais diffusé)
OST volume 1 ; OST volume 2 (la bande originale)
Passion ; Les tueuses ; Derniers Baisers (vidéos-montages)
2x19 La Soirée de Sadie Hawkins (review)