Eddie Cibrian a joué de malchance après New York 911, Tilt n’a pas duré, pas  plus que sa série suivante, qui avait pourtant nombre d’atouts…

Invasion_04INVASION

Créée par : Shaun Cassidy

Avec : William Fichtner (Tom Underlay) ; Eddie Cibrian (Russell Varon) ; Kari Matchett (Mariel Underlay) ; Lisa Sheridan (Larkin Groves)…

Années : 2005/2006 (1 saison – 22 épisodes)

Invasion_03

Résumé : Homestead se prépare à subir l’arrivée de l’ouragan Eve. C’est dans cette tempête que l’on découvre les deux familles que sont les Underlay et les Varon, qui sont unis par le fait que Mariel Underlay est l’ex-femme de Russell Varon. Alors que les derniers préparatifs pour consolider la maison battent leur plein, Rose, la petite dernière de Mariel et Russell, part dehors à la recherche de son chat. Son père, un park ranger (garde forestier), la retrouvera in extremis au bord d’un lac où elle a vu des lumières descendre. Mais leur voiture se retournera alors en pleine tempête. Mariel, quant à elle, est retrouvée nue, dans l’eau. Et depuis, elle semble avoir changé. Et elle n’est pas la seule. Le Père Scanlon avec qui parle Tom, le shérif et mari de Mariel, semble lui aussi avoir subi la même chose. C’est d’autant plus inquiétant que Dave, le frère de Larkin (une journaliste), l’épouse de Russell, a été attaqué par une des lumières dans l’eau, qu’un squelette bien étrange a été retrouvé et qu’un militaire a été retrouvé avec des marques bien étranges sur tout le corps. Il n’en faut pas plus à Dave pour crier aux extraterrestres, ce que réfute Russell, plus terre à terre et prêt à croire à une espèce inconnue. Mais sous l’influence de son beau-frère, il mènera l’enquête, d’autant plus que les indices s’accumulent et que les gens, aux comportementsde plus en plus bizarres voire violents, se font un peu plus nombreux chaque jour. Mais dans tout ça, Tom ne semble pas jouer et franc-jeu et aurait tendance à se mettre aux travers des investigations de Russell ou même de sa femme, un peu trop curieuse et fouineuse. Qu’est-ce que ces étranges lumières, en quoi Mariel et les autres ont changé ? Mystère…

1Analyse : Malheureusement, au terme d’une saison pourtant déjà très riche, nous n’aurons pas toutes les réponses, il faut bien l’admettre. Pourtant, doit-on bouder son plaisir pour autant ? Sûrement pas, la série à ce qu’il faut pour vous accrocher. D’abord, avec ce résumé, on pourrait croire qu’on part dans une vaste chasse à l’extraterrestre et pourquoi pas au complot, genre X-Files qui s’étendrait sur tous les épisodes. Une fausse impression. La série prend bien des airs de tout ça quelques fois, mais c’est finalement autre chose qui va compter. En effet, dans une bonne première partie de saison, on notera que ce sont avant tout les rapports humains qui sont mis en avant, ceux qui se développent après l’arrivée d’une telle catastrophe, la reconstruction notamment. Mais surtout, c’est une histoire de famille qui nous est contée. Les rapports entre les deux familles recomposées sont extrêmement réalistes et sonnent toujours juste dans le développement, que ce soit l’affrontement entre Tom et Russell (qui ne voit guère ses enfants) ou encore la crise que ceux-ci peuvent traverser au fil des épisodes. Un des points fort de la série. Et la famille sera toujours au centre de l’intrigue, même quand on se dirigera vers quelque chose de plus mythologique, ayant attrait plus aux lumières dans l’eau, puisque là encore, ce sera une question de survie de la famille et de sa protection. D’ailleurs, c’est là qu’on voit peu à peu que Tom n’est pas forcément si éloigné que ça de Russell. Ils agissent de manière différentes mais semblent avoir le même objectif. Un shérif qui prend de l’épaisseur au fil de l’aventure (tout comme Russell dont on découvre le passé petit à petit, qui s’éloigne de l’image du père parfait qu’il pouvait avoir au début de la série) tout comme l’intrigue qui se dirige là où l’attendait presque mais avec un cheminement un peu étrange.

Invasion_1x03__6_La construction de la série s’avère plutôt intéressante. Mine de rien, on avance plus que dans d’autres séries (non, je ne vous parlerai pas de Lost), parce qu’assez souvent les questions posées trouvent des réponses assez vite, même si elles amènent d’autres questions. C’est ainsi que la série marche un peu par arcs de plusieurs épisodes qui en amènent d’autres (par exemple les rescapés qui amènent vers l’histoire de Derek et Christina qui amènent vers l’arc final). Et si certaines choses semblent oubliées, c’est pour mieux ressurgir par la suite, à des moments opportuns qui font avancer réellement les choses. De ce point de vu, la série est aussi réussie. Par contre, ce n’est pas une série d’action. Du coup, les épisodes peuvent sembler assez lent dans leur rythme et ne pas contenir autant de choses qu’on le croit (on le voit surtout après avoir pu avoir une vision d’ensemble finalement). Mais c’est sauvé par une ambiance des plus réussies, semi-naturelle (on est souvent dans la nature du parc des Everglades que chéri Russell) et en reconstruction, tout comme la ville et ses habitants. En plus, les épisodes sont soulignés par une musique de toute beauté qui offrent de véritables joyaux (comme lors d’un épisode qui se termine de manière horrible, où l’on nous suggère quelque chose à vous faire frémir). Et pour ne rien gâcher, le cast est réussi dans l’ensemble… On ne s’attardera pas sur Eddie Cibrian, hein, il vaut la série à lui tout seul (non, non, c’est pas du tout mon âme de fan acharné qui parle), mais les autres sont très sympathiques aussi… Et surtout, Jesse, fils de Russell et Mariel, et Kira, fille de Tom, sont des ados qui font vraiment ados, ce qui rend les histoires qui les concernent d’autant plus crédibles (et surtout, à noter qu’ils ne sont pas des boulets dans cette histoire).

large_08Bilan : Au final, voici 22 épisodes qui valent le coup d’œil, la série possédant une ambiance charmante, un cast agréable, une histoire bien développée qui prend néanmoins le temps de s’installer. D’ailleurs, la tension monte crescendo, avec une pointe portant un peu plus sur l’action vers le 12ème épisode avant une petite baisse de régime pour se terminer en apothéose dans les deux derniers épisodes, même si on termine sur un cliffhanger un peu frustrant.

Un petit mot sur l’édition dvd (le coffret belge est sorti, avec VOSTF, VF), très sympathique en trois boîtiers slims pour les six disques (bon, les jaquettes sont plus ou moins heureuses, parce qu’ils ont pris le parti de mettre les résumés des épisodes sur les deux faces de celles-ci), accompagné d’un documentaire intéressant intitulé « Dans la Tête de Shaun Cassidy », qui est un regroupement d’interviews des différents intervenant (les acteurs, producteurs, réalisateurs et scénaristes) qui dure 25 minutes et un bêtisier, réussit, d’une douzaine de minutes. Le tout est agrémenté de scènes coupées, nombreuses mais pas toujours indispensables, pour pas mal d’épisodes. Il ne manque que des commentaires audio qui auraient pu parfaire le tout, mais pour une série annulée, c’est déjà pas si mal.

Si vous voulez en découvrir d’avantage sur la série, avec des résumés et analyses détaillés de chaque épisode, je vous donne rendez-vous sur cette rubrique du Eddie Sexybrian blog… ~_^