Il y a parfois des cross-over assez inattendus… Scoubidou (ou Scooby-Doo), alors en pleine gloire, s’y est livré lors d’une série spéciale (Les Grandes Rencontres de Scoubidou)  faites de rencontres hors du commun (à en croire le générique, avec la famille Adams notamment). Et là, un épisode particulièrement séduisant pour ma part, puisque mettant en scène deux autres héros américains que j’aime beaucoup… Sûrement le plus parmi les comics.

SCOUBIDOU & BATMAN

7321950023738Créateurs : Joseph Hanna & William Barbera

Avec les voix de : Pierre Collet (Scoubidou) ; Francis Lax (Sammy) ; Bernard Murat (Freddy) ; Claude Chantal (Daphné) ; Laurence Badie (Véra)...

Année de production : 1972

Note : **

Scoubidou_et_Batman_03Résumé : Alors que Fred et la bande s’en vont voir un concert, ils sont bloqués en chemin et découvrent un avion qui atterrit dans la nuit et livre une caisse dans une maison qui semble abandonnée. Flairant un mauvais coup, la petite troupe s’en va mettre son nez dans ce nouveau mystère qui se profile. La maison est pour le moins inhabituelle, puisque tous les objets au sol sont attachés. Mais pas le temps de tergiverser, quelqu’un s’annonce dans la maison. Mais c’est finalement Batman et Robin qui ont aussi suivi la trace de l’avion. Ils décident alors de faire enquête ensemble. Ils réussissent à ouvrir la mystérieuse caisse qui contient un clown que Scooby casse accidentellement. De la tête arrachée sortent des billets. Une affaire de fausse monnaie. Arriveront-ils à retrouver les coupables ?

Scoubidou_et_Batman_05Avis : Scoubidou et ses mystères, tout un culte toujours agréable à regarder, encore aujourd’hui. Mais toutes les déclinaisons du célèbre toutou n’ont pas la même aura. Et des déclinaisons, il y en a eu (les versions jeunes, les versions avec de vrais fantômes, les versions avec l’insupportable Scrappy…). Celle-ci, dont je me souviens que vaguement, est peut-être parmi les plus intéressantes. Disons qu’elle a surtout le mérite de mettre en avant des rencontres entre « deux stars », deux univers différents. Après, dire que c’est optimisé, génial et tout… Je ne saurais trop juger, mis à part sur cet épisode. Et tiens, justement, on est là pour en parler, ça tombe bien. Ce qui m’a attiré vers lui, c’est bien évidemment la présence de Batman & Robin (merci à Shuuichi de m’avoir signalé cet épisode d’ailleurs). Je ne suis pas un fan de comics (même si j’ai vu plusieurs adaptations de certains, que je suis plus friand des héros solitaires plutôt que des groupes type X-Men, que j’aime beaucoup les Spider-Man de Sam Raimi, par exemple), mais Batman, fait sans doute figure d’exception. La faute à Burton dont j’ai vu les films au cinéma (d’ailleurs, le premier film en VOST que j’ai vu au cinéma ce Batman Le Défi, parce que je me suis fait avoir lors d’une séance parisienne… J’savais pas que ça existait, moi, les séances en VOST… Une récurrence quand je « monte » à Paris par ailleurs, mais ça y est, j’ai pigé le truc, merci… Et dieu que c’est parfois dur de voir un film en VF… -__- ). Bref, depuis, j’ai vu nombre d’adaptation de Batsy et en fan de Scoubidou, j’avais très envie de (re)voir celle-ci…

Scoubidou_et_Batman_08Alors, maintenant que le contexte a été rappelé, que je vous ai bien raconté ma vie (une fois de temps en temps, hein…), on va passer à la critique de l’épisode. Qui ne demandera sûrement pas d’effort sur-humain de développement. En fait, ce qui choque en premier lieu, c’est le graphisme. Pas parmi le meilleur Scoubidou, et surtout, autant pour qui revoit régulièrement les Scoubidou, le côté vieillot de la chose ne dérange pas, autant pour des personnages cultes comme Batman qui ont subit moult adaptations, dont beaucoup de récentes, avec des graphismes très beaux, un design retravaillé, plus actuel, revoir ces anciennes versions très typées, ça fiche un p’tit coup. Tout comme l’interprétation des deux comédiens de doublage. A la limite de la parodie. Pourtant, je ne suis pas sûr qu’ils soient plus décalés que les autres, mais ça fait finalement assez artificiel. Bon, allez, ça rajoute au côté déjà visuel de nos deux amis. La rencontre des deux univers n’est pas trop mal mise en scène, parce que l’enquête les mènent pas loin de Gotham City, on est donc pas surpris (même si on le sait pas encore en fait) de voir Batman et Robin traîner dans le coin. Après, dire que le fait qu’ils enquêtent avec Fred, Daphné, Véra, Scooby et Sammy est crédible, c’est une autre paire de manche. Bien évidemment, on s’attend à certaines choses, comme la présence d’autres éléments de l’univers Batman et ça ne manque pas. Ce qui permet de temporiser le déroulement habituel d’un épisode de Scoubidou et qui permet de tenir le double (oui, puisque c’est un double épisode, donc 40 minutes allouées à l’enquête au lieu de 20). Mais les fans de Scoubidou ne seront pas dépaysés. Et après tout, ce n’est pas ce qu’on demande du tout à la série. Bien au contraire. Ce qui fait son charme, c’est bien ces éléments récurrents qui reviennent comme le jour remplace la nuit ! A ce niveau-là, on est donc bien dans une série de Scoubidou avec en guest-star, Batman et Robin. Les fans qui ne veulent voir qu’eux en seront un peu pour leurs frais. Non pas qu’ils soient peu présents, mais ils restent un peu moins mis en avant et surtout, leur univers est très en retrait par rapport à celui du cabot.

Scoubidou_et_Batman_04

Conclusion : Un double épisode sympathique, avec une rencontre de héros mythiques, aux graphismes un peu datés qui pourront rebuter quelques personnes. Le charme opère néanmoins. Mais ce n’est sûrement pas parmi le meilleur de Scoubidou (ni niveau enquête, ni niveau méchant) et non plus le meilleur de Batman. Mais on joue clairement sur la rencontre plus que sur autre chose ici. Mais les fans devraient quand même apprécier… Et allez, tous ensemble « Scooobyyy, oùùùù es-tuuuu ? » 

A lire aussi :
Scoubidou (review)