Après une saison 2 et son mystère un peu poussif, la saison 3 allait-elle redresser la barre ? En route pour le pays des désespérées…

DESPERATE HOUSEWIVES – Saison 3

18796396_w434_h_q80Crée par : Marc Cherry

Avec : Terri Hatcher (Susan) ; Felicity Huffman (Lynette) ; Marcia Cross (Bree) ; Eva Longoria (Gabrielle) ; James Denton (Mike) ; Nicolette Sheridan (Edie) ; Shawn Pyfrom (Andrew)...

Nombre d’épisodes : 24 (2006/2007)

Note : ***

18796416_w434_h_q80Résumé : Des mois sont passés sur Wisteria Lane depuis que Mike a eu son accident de voiture, et il semble ne toujours pas vouloir se réveiller de son coma. Alors Susan fait la connaissance d’une personne dans la même position qu’elle, Ian, attendant que son amour se réveil. Et si des liens forts étaient en train de se créer ? Et que se passerait-il si un jour Mike venait à se réveiller amnésique, l’esprit reformaté par une Edie en manque d’amour ? Bree doit, elle, faire face à son mari qui semble entretenir bien des mystères, notamment par rapport à son ex-femme, qu’il pourrait bien avoir tué… Le retour d’Andrew à la maison pourrait-elle l’aider ? Des gamins… Une chose que n’a pas Gabrielle et qui risque de ne pas se passer puisque le couple Solis est sur la pente du divorce qui ne se passe pas tout à fait dans des termes qu’on appellerait à l’amiable… Est-ce bien une séparation définitive ? Enfin, pour Lynette, de nombreuses épreuves l’attendent… Tout d’abord l’intrusion d’une femme et de sa fille qui cherchent à lui voler son mari, puis un nouveau défi pour le travail… Arrivera-t-elle à ne jamais craquer et concilier sa famille, le boulot, la vie de couple ?

01Avis : Desperate Housewives ne semble jamais vouloir atteindre l’équilibre. Ainsi, si la série n’est jamais vraiment déplaisante à suivre, elle a surtout beaucoup de mal à tenir sur la longueur et à offrir des story-lines d’intérêt à chaque personnage. La roue tourne donc au fil des saisons et à l’intérieur de celles-ci. Mais commençons par le grand mystère de cette troisième année. Le reproche qu’on pouvait faire avec les Applewithe pour la saison 2 a été rectifié ici, en effet, nos femmes au foyer sont beaucoup plus impliquées dans le mystère de celui-ci, puisque touchant de près Susan et Bree. Ca n’a pas forcément pour autant redonner de la vigueur ou de l’intérêt, mais c’est plus légitime et c’est source de quelques intrigues qui continuent cependant de traîner un peu longueur. Qui de Mike ou d’Orson a tué ? La série brouille les pistes, jouent de retournements et finalement nous livre la solution de manière expresse au tiers de la saison, d’une manière concluante. Dommage qu’on ait un peu de mal à définir le mystère, on se demande vraiment où ils veulent nous embarquer avec les secrets d’Orson (même si ça finit par prendre forme au bout d’un moment). Et on peut être heureux que la grossesse de Marcia Cross ait fait accélérer les choses… Même si pour le coup, la fin de saison est quand même beaucoup moins bonne que le début mais qui offre une révélation en la personne de Mme McClusky qui tire les couvertures à elles et qui nous donne l’une des meilleures story-line de cette saison 3 ! Incroyable mais vrai, un personnage secondaire qu’on aime voir se développer. Et qui manque au trio d’épisode final d’ailleurs.

18796418Donc, comme on l’a vu, Marcia Cross est tombée enceinte au moment du tournage de cette saison, elle se fait donc absente durant plusieurs épisodes, et ceux d’avant, on la filme comme on peut pour éviter de montrer son gros ventre. Concernant Bree, elle est plutôt fidèle à elle-même, peut-être trop, puisqu’elle a le chic pour choisir les personnes avec qui elle sort. Orson ne dérogeant pas à la règle et faisant office de mystère, on se dit d’avance qu’elle a encore tiré le gros lot. Un personnage qui reste donc intéressant et sympathique, mais qui n’a sûrement pas la meilleure part de l’histoire. Bien que… En fait, c’est Andrew qui relève sa partie. Il reste un personnage sous-exploité et il fait preuve d’un revirement de situation presque incompréhensible, mais le nouvel Andrew est vraiment un personnage qu’on aimerait voir un peu plus souvent, un peu mieux mis en valeur, avec des intrigues un peu plus grandes. Il a néanmoins quelques bons moments. Du côté de Susan, vu le pathétique de son personnage en saison 2, ça ne pouvait être que mieux. Ce qui est confirmé ici, puisque sans être forcément transcendant, et en passant outre le fait que l’actrice en fasse parfois des tonnes (à la limite de la parodie d’elle-même), son histoire avec Ian n’est pas trop mal… Là aussi on sent que les choses ont été étirées, ce qui finit par gonfler un peu, mais on a quand même le droit à quelques passages cultes (dont celui du choix du gâteau par exemple). Du côté de sa fille Julie, pas très intéressant… Sauf si on s’intéresse aux tablettes de chocolat du neveu d’Edie qui débarque… Histoire d’amour d’ado peu convaincante… Qui comble les trous !

18796398Chez Lynette on a le droit à du bon et du moins bon… Et c’est assez variable tout au long de la saison. Faut dire que ça commence mal avec l’incrustation de cette famille débarquée de nulle part, la fille de Tom, cachée jusqu’ici et tout. Surtout que Nora (je crois que c’est son p’tit nom à la mère de la fille !) est un personnage tête à claques qui devient vite insupportable et qui ruine donc tous les épisodes où elle apparaît. Sauf un magnifique. Sa fille étant du même acabit, les pulsions meurtrières se font vite présentes. Après ça, Lynette joue au yoyo… D’abord, on a eu la mauvaise idée de regrouper ses intrigues de travail, qui n’ont jamais été très passionnantes, et ses intrigues à la maison… Du coup, plus trop de manipulations de sa part (bien que) et certaines choses qu’on voit venir gros comme une maison, mais elle a le droit à de belles scènes de temps à autre. Enfin, côté Gabrielle, la guerre (mais littéralement, hein) ouverte avec Carlos devient fatigante assez vite, heureusement qu’elle passe à autre chose. Quoique, « heureusement » n’est peut-être pas le terme approprié, parce que bon… Elle a aussi le chic pour nous sortir des story-lines pas très heureuses dans sa quête de l’amour et la fin de saison confirme malheureusement cet état de fait. Gabrielle a visiblement un peu de mal à se réveiller. Alors que l’année dernière elle avait eu le droit à une bonne story-line, ici les courtes histoires qui se succèdent sont moins intéressantes… Mais là encore, tout n’est pas mauvais et on a le droit à quelques scènes cultes (ah la scène de la valise !).

02

Conclusion : La série continue son petit bonhomme de chemin, proposant du bon et du moins bon… La saison paraît plus homogène au niveau des intrigues qui se croisent et on a donc moins l’impression de voir chaque « wives » de son côté… Ce qui est tout de même plus agréable. Le début est relativement bon, avec quelques épisodes marquants, qui font parfois froid dans le dos (je retiendrais celui qui se passe à Noël ou dans le magasin) mais ça ne tient pas la longueur. Quelques personnages se révèlent assez surprenant, comme Mme McClusky ou Andrew, ce qui a tendance à tout de même faire plus apprécier cette saison que la précédente. Par contre, malgré la succession de certaines petites histoires, notamment pour Gabrielle, Edie et Lynette, on sent tout de même un peu trop cette tendance à vouloir tenir toute la saison et le rythme en pâtit un peu… Il n’y a visiblement pas assez pour faire quelque chose de consistant… Tant pis, on se consolera en se disant qu’on a tout de même eu le droit à quelques passages cultes ! La saison 4 sera-t-elle la bonne ?

A lire aussi :
Desperate Housewives - Saison 2 (review)