Comme tout les ans, et comme un peu partout dans le monde, blogosphère comprise, (ici ou par exemple) c’est l’heure du bilan alors que 2008 vient de s’achever. Avec encore une forme un peu différente cette année, puisque j’ai reviewé pratiquement tout ce que j’ai regardé, mis à part le traditionnel FBI Portés Disparus (en cause la cassure de la diffusion par France 2), Smallville saison 7 (vous n’avez pas perdu grand chose) et… Et je crois que c’est à peu près tout. Pas de top, j’en serais bien incapable (même si j’ai tenté le coup pour Générique(s) dont j’attends avec curiosité le classement final) mais un choix par catégorie… A noter que certaines séries que j’ai visionné au cours de l’année n’ont pas encore été reviewées ici (mais c’est déjà prêt), je vous en laisse le mystère… :P Allez hop, c’est parti, en route pour l’aventure !!

2008 EN SERIES

18914676_w434_h_q80*La tendance de l’année : les Anglais nous envahissent ! On avait déjà pu le remarquer au cours des années précédentes, mais la TNT a apporté nombre de séries anglaises qui n’avaient pas un champ d’action si étendu auparavant. Et de la fiction britannique, Nrj12 en a diffusé pas mal. Torchwood, qui semble toujours aussi bien marcher, Life on Mars, The Palace (ok, vite éjectée de la programmation), Hôtel Babylon sur M6, Skins, Jekyll sur Canal+, Doctor Who sur France 4… Bref, y’a eu de quoi faire et c’est souvent loin d’être mauvais, même si tout ne se vaut pas…

kyle_xy_acteurs2*Le petit coup de mou de l’année : La 2ème partie de Kyle XY. Si la série s’avère toujours agréable à suivre, elle a sans doute perdu une partie de la fraîcheur de la saison 1, et le rallongement de la saison pour un truc 2.0 n’était pas le plus utile. Malgré tout de bonnes choses dedans, mais c’est surtout le final qui déçoit. L’épisode qui le précède aurait tellement mieux conclu que ce avec quoi on se retrouve (et un cliffhanger un peu tout pourri, faut bien l’avouer).

affiche_niptucksaison5*Le grand n’importe quoi de l’année : Si après une saison 3 qui nous avait offert une intrigue assez mal menée, Nip/Tuck s’était un peu reprise, ce n’est pas le cas du tout de la cinquième saison qui vire dans un grotesque absolu, ne cherchant plus qu’à choquer tout en vulgarité et en trash, oubliant ses intrigues, ses persos et ses scénarii… Bref, les rois du scalpels sont lobotomisés et ne sont plus que des caricatures d’eux-mêmes que même le second degré ne sauve pas…

18954070_w434_h_q80*La bonne découverte inattendue de l’année : J’aurai pu parler d’Ugly Betty (surtout après un départ pas accrocheur), d’Hôtel Babylon, du Diable et Moi, mais finalement, j’ai décidé que ce serait Greek… Surtout parce que j’étais parti avec un a priori assez négatif sur la série de par son univers… Mais les lectures convaincantes du net, une diffusion sur Virgin 17, de bons dialogues et un tout divertissant ont fini par m’avoir. Me voilà donc sous le charme…

pushing_daisies_ver2_xlg*La petite sucrerie de l’année : Bien évidemment, on ne pourra pas faire l’impasse sur Pushing Daisies et son adorable couple formé par Chuck et Ned, ses personnages haut en couleurs (tout comme les décors et costumes d’ailleurs ! :D), son univers irréel, sa musique qui envahit nos oreilles avec bonheur. Et dire que c’est déjà fini aux USA !

doctor_horrible_s_sing_along_blog_01*Le méchant le plus touchant de l’année : Ce titre revient sans aucun doute au Dr Horrible, où comment Whedon inverse une nouvelle fois les clichés en nous proposant un héros imbuvable et un méchant qu’on a envie de voir réussir dans sa conquête de cœur… Le tout sous forme de comédie musicale diffusée sur le web, avec de très bonnes chansons et de bons dialogue… Bref, Joss is God… Et Joss a sorti le dvd en multizone avec sous-titres français (sur Amazon.com), si avec tout ça on ne se prosterne pas, je vois pas ce qu’il faut faire…

11*La série la plus émotionnante de l’année : Torchwood a fait encore très fort avec sa deuxième saison. Ce que j’attends aussi d’une série, c’est qu’elle sache procurer de l’émotion, notamment les larmes, et ma foi, c’est parfaitement réussi ici… De très bonnes histoires, d’amour notamment, accompagnées d’excellentes musiques. La saison 3 (réduite) aura peut-être plus de mal sur ce terrain-là… J’espère qu’il ne s’agit que d’une fausse crainte…

edouard_collin_x*La série la plus « gay » de l’année : Torchwood aurait pu prétendre à ce titre, parce qu’elle nous a encore offert diverses scènes riches et variées, de belles scènes réjouissantes (Ah Jack et truc-muche !! -c’est pour pas spoiler ceux qui n’ont pas encore vu- *wub*), mais c’est finalement Clara Sheller saison 2 qui remporte la victoire avec ses scènes chaudes… Très chaudes… Très très chaudes, surtout pour du service public, en prime (et une série française). Et comme le cast est mignon, que les dialogues sont bons, que les histoires sont bien menées, que le romantisme n’est pas mis à la porte, ça tombe encore mieux…

18829023_w434_h_q80*La série avec le plus meilleur générique : Oui, ça veut rien dire ma phrase, et alors ! Bon, la bataille n’a pas fait rage dans cette catégorie, parce que les séries avec des génériques se comptent sans doute sur les doigts d’une main. Mais impossible de ne pas évoquer Journeyman. A la fois intéressant visuellement et sonoriquement (si j’ai envie !), c’est quand même un petit bijou qu’il faut découvrir (le générique, pas la série, hein !).

18477002_w434_h_q80*La série la plus mieux que j’ai découvert mais qui date quand même un peu : Un sériephile a toujours des lacunes à combler (enfin, personnellement, hein, même si je l’applique à tout le monde pour me sentir moins seul). Donc, un sériephile découvre toujours certaines séries avec trois trains de retard. Cette année, ce fut donc encore mon cas. Et c’est Miracles qui aura retenu le plus mon attention. Parce que Skeet Ulrich, ce n’est pas que Jericho (dont on a pu voir la « fin » sur M6, un miracle ! :D). C’est court, mais c’est bon. D’ailleurs, là aussi y’avait un générique assez sympathique. Si vous aimez les trucs un peu étranges, avec des miracles, c’est donc à tester…

Voilà, je crois que j’ai fait à peu près le tour de ce que j’avais à dire sur cette année sériephile… Bien évidemment, on aurait sans doute pu évoquer d’autres choses, mais hein, je vais pas tout redire ce que j’ai déjà dit (déjà que je n’ai rien dit de neuf au final… Arf). Cette année, j’ai vu un peu moins de VO que l’année dernière, il me semble (et comme j’ai du mal à suivre ce rythme… Même si certaines séries vont me donner envie je pense). J’ai aussi moins vu de dramas japonais(mais c’est assez cyclique chez moi, c’est comme tout) mais quand même… La petite dose asiatique qu’il faut pour varier les plaisirs. Pas de décompte en terme de nationalités non plus, mais ça doit être relativement varié, avec une prédominance des sérias américaines et anglaises (quelques canadiennes tout de même, tout comme trois ou quatre séries françaises). Par contre, si je devais parler en terme de provenance des chaînes, a priori, y’a quand même beaucoup de Networks, ça doit être mon côté foncièrement grand public… Y’a plus qu’à espérer une nouvelle année riche en nouvelles séries, nouvelles découvertes, nouvelles bonnes surprises, et sans annulation dont on ne se remettra pas… Et surtout, une nouvelle série pour Eddie Cibrian, parce que bon… :(