Le geek c’est chic ! Il paraît. D’ailleurs, c’est pas pour rien qu’ils ont envahi les séries télé y’a pas si longtemps que ça (Le Diable et Moi, Big Bang Theory…). Voyons voir ce que donne ce prototype…

US CHUCK – Saison 1

18829016Créée par : Chris Fedak et Josh Schwartz

Avec : Zachary Levi (Chuck) ; Sarah Lancaster (Ellie) ; Joshua Gomez (Morgan) ; Yvonne Strzechowski (Sarah) ; Adam Baldwin (Casey) ; Ryan McPartlin (« Trop-Top »)

Nombre d’épisodes : 13 (2007/2008)

Cote d’amour : Note_3G

18768173_w434_h_q80Résumé : Chuck est un geek tout ce qu’il y a de plus normal. Il vit avec sa sœur et son petit ami, le Capitaine Trop-Top. Un surnom que lui a donné Morgan, le meilleur ami de Chuck, vu sa propension à dire que tout est « trop-top ». D’ailleurs, Chuck et Morgan travaillent ensemble, au même magasin, le Buy More, dirigé par « Big Mike ». Mais cette petite vie sans histoire va changer le jour où Chuck va ouvrir un email de Bryce Larkin, une ancienne connaissance de l’université. Chuck va devenir l’Intersecret, un ordinateur vivant avec toutes les connaissances hyper secrètes du gouvernement. Autant dire qu’il est très précieux. Il sera alors sous la surveillance de Casey, un agent de la NSA qui se fera passer pour un employé de Buy More et de Sarah, un agent de la CIA qui se fera passer pour sa petite amie travaillant à la Saucisse Exquise, un magasin situé non loin du Buy More. Bien évidemment, Chuck devra garder le secret sur sa nouvelle identité d’espion à part entière et servir le gouvernement dès qu’il aura un flash sur des personnes ou des objets. Chuck arrivera-t-il à garder son identité secrète vis-à-vis de son entourage ?

18855145Avis : Voici une série qui a débarqué sur TF1 il y a quelques mois maintenant, à un horaire pourri diront les éternels insatisfaits de la programmation télé (parce que « trop dur, c’est une série géniale et elle est pas en prime-time »), qui a pourtant su conquérir les téléspectateurs du dimanche après-midi, après l’inusable Walker. Tellement, que la première chaîne enchaîne avec la saison 2. Honnêtement, je n’en attendais pas forcément grand chose, j’avais lu quelques critiques ici ou là, avec de bons échos mais en ayant une petite méfiance vis-à-vis de ce genre de série. Surtout que je n’avais pas plus accroché que ça à la précédente série de Josh Schwartz, à savoir Newport Beach (malgré les beaux mâles qu’il y avait dedans… Et faut pas tellement compter sur cet argument pour vendre Chuck !). Mais en fait, j’ai été assez vite séduit. Bon, pas au point de crier au génie, mais c’est un très honnête divertissement qui rempli sa mission sans prise de tête, malgré quelques bas au cours de la saison. Disons qu’il y a des épisodes où l’on prend un peu plus de plaisir que d’autres. Et certaines fois, c’est même carrément le pied, comme quand on s’intéresse un peu plus au personnage de Casey. Il est clair que la série est la meilleure quand elle s’autorise de grands délires (et qu’elle les réussit surtout !), moins quand elle part dans des intrigues un peu trop mélo-sentimentales, même si y’a rien de vraiment rebutant.

18768189_w434_h_q80Une série à suivre en VO diront les puristes (comme toutes les séries quoi)… Sans doute. Surtout qu’à mon avis, certaines références « geek » seront passées à la trappe ici ou là. Mais peu importe, la série reste plaisante à suivre même en VF. La grosse faiblesse de la plupart des épisodes résident sans doute du côté des intrigues de Buy More. Bon, soyons très honnête, quand la vie d’espion de Chuck vient s’en mêler, ça fait des étincelles pour le meilleur. Quand on ne suit que les péripéties de Morgan, ça le fait beaucoup moins. Faut dire que Morgan est le prototype même du personnage qu’on retrouve souvent dans ce genre de série (Socks dans Le Diable et Moi)… Comprendre qu’il est lourd. Voire très très lourd mais que ça pourra plaire à certains (j’avoue qu’il a quand même quelques bonnes scènes et quelques bons dialogues pour lui). Donc c’est un peu mitigé du côté de Buy More. Du côté espionnage, en général, ça va. Ca peut être assez classique, et la série ne brillera pas en révolutionnant le style, mais l’exagération de certaines choses est assez amusante. Si vous pensiez avoir vu les batailles les plus monumentales des séries télés avec Alias, je peux vous dire que c’était du pipi de chat, Sydney Bristow peut aller se rhabiller ! Rien que la séquence d’ouverture de la série le prouve à bien des égards !Et c’est comme ça que c’est bon. Enfin, comme on est dans une série pour geek, fallait du fan-service (comme pour les otaku ! :D). Et là, tout le monde a le droit à sa dose de fan-service. Trop-Top assure le côté mâle très souvent torse-nu (plus que de raison, mais comme c’est le seul intérêt de ce sympathique personnage, on ne va pas se plaindre non plus) et Sarah assure le côté poupée Barbie qu’on habille de mille et une tenues parfois très affriolantes (en plus de quelques guests féminines). C’est gentil et ça fait pas de mal aux yeux.

18855175_2

Conclusion : Une bonne petite sympathique série où l’action se mêle bien à l’humour, avec des personnages attachants en ce qui concerne notre trio principal. D’autant plus qu’on sent bien des liens se tisser, qu’on explore à plusieurs reprises, et que ça a un côté assez intéressant (surtout quand on sait que l’une des missions de Casey sera de tuer Chuck une fois que la NSA aura reconstruit un nouvel Intersecret et qu’ils n’auront plus besoin d’un Chuck encombrant). S’il n’y a pas vraiment de fil rouge qui se développe, ce n’est pas pour autant qu’on ne prend pas de plaisir. Par contre, il y a clairement des épisodes plus réussis que d’autres. Les shippers pourront aussi s’en donner à cœur joie parce qu’il y a beaucoup d’éléments qui joue sur les sentiments entre Sarah et Chuck. Et comme d’habitude, quelques figures connues viendront se rappeler aux sériephiles. Déjà, on peut citer Adam Baldwin, vu dans de nombreuses séries (Firefly, X-Files, Day Break, Angel…) et Ryan McPartlin vu dans Du Côté de Chez Fran. Ensuite, côté guest, on a bien évidemment Matthew Bomer (Tru Calling) qui interprète le charmant et sexy Bryce Larkin, mais aussi Rachel Bilson de Newport Beach… Oh, et la série possède même un générique (bon, ok, je le trouve moche, mais chut).