En 1995, pour les 50 ans de la Deuxième Guerre Mondiale, Tsukasa Hôjô publia un recueil d’histoires courtes…

Japon TSUKASA HOJO – Mélodie de Jenny (Shonentachino ita natsu)

recueil_hojo_03Auteur : Tsukasa Hôjô

Nombre de volume : 1 (one-shot)

Editeur : Tonkam

Prix : Epuisé

Cote d’Amour : Note_04

Scan01Avis : Mélodie de Jenny est en fait le troisième recueil d’histoires courtes de l’auteur qui fut précédé par Le Cadeau de l’Ange et Le Temps des Cerisiers, publiés il y a quelques années chez Tonkam. Ces trois recueils sont aujourd’hui épuisés et ne sont plus réédités, puisque c’est Panini Manga qui a récupéré tous les droits des mangas de l’auteur et qu’ils s’occupent actuellement de la réédition de City Hunter et Cat’s Eye, en plus de la publication d’Angel Heart. Contrairement aux deux autres recueils, Mélodie de Jenny possède une thématique puisqu’il nous entraîne dans des destins brisés par la réalité de la guerre. La première se passe au Japon vers la fin de la guerre avec l’entraînement de Junpei qui voit enfin son rêve de voler devenir réalité… Mais dans quelles conditions ? La deuxième histoire met en scène un Américain qui s’échappe d’un camp de prisonnier pour retrouver sa femme et sa fille qui sont Japonaises. Il croise en route une bande de gamins qui se sont échappés de leur école pour aller rejoindre leurs parents. Enfin, la dernière histoire se passe aux USA et met en scène un extraordinaire joueur de base-ball Japonais qui attire l’œil d’un sélectionneur qui veut le faire entrer dans la Major League. Mais en ces temps troublés, rien n’est si facile.

Scan02Tsukasa Hôjô dresse ici des portraits de personnages à la destinée tragique, pourtant animés d’espoir et de rêves. Il réussit avec beaucoup de sensibilité à nous faire pénétrer en peu de pages dans chacune des histoires qui ne pourront que prendre à la gorge à la lecture. Chacune s’appuie sur la vie de personnages ordinaires entraînés dans le flot des événements, dans ses absurdités, sa cruauté et sa violence. Et ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un manga que sont éludés certaines choses peu reluisantes que le Japon a pu commettre durant cette période. Au contraire (que ce soit le traitement infligés aux prisonniers de guerre ou bien encore ceux infligés aux enfants transportés loin de chez eux pour qu’ils ne tombent pas sous le coup des bombardements mais forcés au travail). Et pourtant, dans tout ça, il arrive à distiller un peu d’humour, qui met un peu de baume au cœur et qui renforce sans doute l’aspect dramatique. Le tout nous entraîne à différentes époques, différents lieux, avec différents personnages et permet de toujours maintenir l’intérêt. Si les trois histoires sont poignantes, les deux premières sont sans doute celles qui ont le plus de force. Et comme Aux Frontières du Ciel (première histoire) et Le Rêve Américain (troisième histoire) sont des adaptations, le style se fait parfois très « livre illustré » où les images servent à illustrer un texte très narratif et explicatif (ce qui fournit de nombreux détails sur la période et les événements alors en cours dans le pays ou ailleurs, ce qui permet de bien saisir le contexte des histoires). La Mélodie de Jenny (deuxième histoire) s’en éloigne un peu plus parce qu’il s’agit d’une très jolie création originale.

Conclusion : Un indispensable de toute bonne mangathèque qui se respecte. Il ne reste plus qu’à espérer que Panini Manga réédite ce manga pour ceux qui sont passés à côté lors de sa publication par Tonkam en 1998. Si le trait de Tsukasa Hôjô n’a cessé d’évoluer et de tendre vers un trait de plus en plus réaliste, c’est déjà le cas ici et le dessin s’avère vraiment réussi. Il n’y a rien à redire du point de vue construction des planches ou autre, c’est très maîtrisé.

A lire aussi :
Angel Heart , Cat's Eye (reviews mangas)
Cat's Eye ; City Hunter (Art Selection)
Signé Cat's Eyes ; Signé Cat's Eyes 24 "Joyeux Noël" (reviews animés)