Ah les joies du zapping ! Ca vous fait parfois découvrir des choses extraordinaires sur votre sériephilie aiguë ! :D

CELUI QUI DECOUVRAIT PACIFIC BLUE

Lopez__20Mario_20048Oui, c’est comme ça, le téléphage zappe. Grâce à cette merveilleuse technologie qu’on appelle télécommande (ce dont on ne devrait vraisemblablement plus avoir besoin dans quelques années). Télécommande, objet de désirs pour certaines… :P Donc voilà, il n’y a pas si longtemps que ça, alors que ma TNT ne captait plus beaucoup de chaînes (quand il fait trop mauvais ou quand il fait trop beau, la technologie s’écrase en effet), j’ai dû me rabattre sur NT1… Oh malheur ! Bah oui… J’ai rien contre la chaîne qui a rediffusé Un Tandem de Choc ou qui m’a permis de découvrir Un Agent Très Secret y’a pas si longtemps que ça, mais faut bien avouer que les programmes du moment sont plutôt moribonds, sauf si vous êtes fans des Vacances de l’Amour (ce qui n’est pas mon cas) ou que vous aimez Dragon Ball Z à vous passer en boucle jusqu’à écœurement (ce qui n’est pas mon cas non plus). Donc, les séries de la chaîne, y’a pas grand chose. Récemment, Dark Angel a été remplacée par Pacific Blue… Et je dois bien confesser que ça fait partie de ses séries à côté desquelles je suis passé dans ma prime jeunesse. Comme quelques autres, ultra connues (dont Beverly Hills dont je n’ai jamais été fan par exemple). Je savais juste qu’il y avait des vélos, la plage, du soleil et Mario Lopez (un bel argument en soit).

serie_pacific_blue_1230679841_4Mais là, le choc ! Je me suis rendu compte qu’il y avait quelque chose en plus de tout ça… Pas les filles toutes super bien fichues, non… Mais des mecs plutôt bogosses ! Bah oui, ça vous change toute la vision d’une série quand même. Soudain, il y a un intérêt ! Bon, ça semble toujours être le pendant à vélo d’Alerte à Malibu pour qui préfère les uniformes de policiers en shorts aux maillots de bain rouge, certes. D’ailleurs, désolé, mais l’histoire qui se déroulait sous mes yeux ne m’a pas forcé à rester. Une classique bataille de bogosses un peu attardés qui se battaient pour une fille… Et il devait y’en avoir qui l’avait gagné (au poker ou un truc dans le genre, sûrement)… Super quoi. Et puis la fille, elle avait choisi le perdant pour passer sa nuit, donc l’autre (Mario Lopez d’ailleurs), boudait ! Ah le charme des séries des années 90 tout de même ! On en fait plus des comme ça. Bref, la fille était menacée et elle reçoit un coup de fil, ce qui fait que le monsieur policier qu’elle avait choisi va dehors vêtu d’un simple short. C’est cette scène-là qui a fait tilt. Hum, quelle délicieuse scène. Bon, on essaiera juste de passer sur l’horrible caleçon/short hyper long (à ce niveau-là, même les bermudas sont plus courts je crois) pour se concentrer sur le torse musclé du mec (oui, c’est mon dada, tant que c’est dans le raisonnable)… Et surtout de se dire que flûte alors, c’est quoi ce monde hétéro dans lequel on vit ! C’est vrai quand même… La série aurait tellement plus d’intérêt si d’une part les shorts étaient moins horribles et plus courts (comprendre slip ou boxer quoi ! :D), et ensuite si ces messieurs s’amusaient à batifoler entre eux au lieu de perdre du temps avec des demoiselles (qui pourraient faire de même dans leur coin).

Pacific Blue prendrait une toute autre couleur, parce qu’il y a quand même de quoi fantasmer un brin… Mais non, peine perdue (d’ailleurs, m’étonnerait qu’il y ait des homos dans ce genre de série, autre que l’éventuelle histoire clichesque d’un épisode). Enfin voilà un peu toutes les pensées qui se bousculaient (oui, désolé, y’a des fois -pour ne pas dire tout le temps- où mon cerveau est en mode pervers et réécrit le monde en version un peu plus gay… Je ne me referais pas) alors que se déroulait cette merveilleuse scène de la série. Et là, je me dis que j’ai quand même peut-être raté un sacré guilty-pleasure étant plus jeune. Même si les enquêtes érotico-policières des Dessous de Palm Beach semblent être plus ma tasse de thé, faut bien l’avouer…