C’est un mastodonte de la télévision qui s'est éteint ce soir... Avec ou sans éclat, telle est la question... Telle est ma réponse à chaud...

US URGENCES (ER) – 15x22 NFS, Chimie, Iono… Rideau ! (And in the End…)

B000MTEFUKScénario : John Wells

Réalisation : Rob Holcomb

Avec : John Stamos (Gates) ; Linda Cardellini (Sam) ; Scott Grimes (Morris) ; Angela Basset (Banfield) ; Noah Wyle (Carter) ; Laura Innes (Weaver) ; Sherry Stringfield (Lewis)...

Cote d’amour : Note_02

15x22_NFS__Chimie__IonoRésumé : C’est la routine habituelle aux urgences, de nouveaux patients sont amenés tandis que Brenner est chargé de faire visiter l’hôpital aux futurs étudiants. Une tâche qu’il confie au jeune Chaze Pratt qui s’y emploie avec aisance. Dans le groupe, une tête connue qui n’était pas revenue depuis longtemps à Chicago. Tony se charge d’une jeune fille amenée dans un coma après un jeu de boisson alcoolisé de jeunes filles. Carter donne un coup de main avant l’inauguration de son centre ce soir où il recevra d’anciens compagnons tels que Kerry Weaver et Susan. C’est là qu’il apprend que Rachel Green se trouve dans les parages, et qu’elle a été accompagnée d’Elizabeth. Et c’est l’anniversaire de Sam. Tony et Alex lui réservent une surprise… Et s’il n’y avait pas de fin ?

15x22_NFS__Chimie__IonoAvis : 15 ans… Waouh… On a beau dire, rare sont les séries à atteindre un tel stade. Il paraît d’autant plus dur alors de trouver une conclusion adéquate. L’art de la conclusion d’une série est déjà un petit casse-tête en soit, mais quand ça fait autant de temps, ça met d’autant plus la pression. Je n’ose d’ailleurs même pas imaginer ce que peut provoquer l’arrêt d’une série qu’on a suivi pendant 15 ans, puisque je ne me suis mis à Urgences qu’à partir de la saison 8 (en rattrapant mon retard par la suite), donc ça ne fait pas autant de temps. Mais pour ceux qui ont suivi depuis le premier jour de diffusion sur France 2, avec assiduité jusqu’au bout… Vraiment, j’ai un peu de mal à m’imaginer. Encore plus si ces personnes ont aimé, ont gardé le même enthousiasme tout du long. Parce que oui, faut bien avouer que ça fait deux ou trois saisons (au moins) qu’on se dit qu’Urgences est sous respirateur artificiel. La série a montré de nombreuses faiblesses, ce qui a aussi pour effet de sans doute un peu diminuer la palpitation qu’on peut avoir en regardant la fin de la série. Alors quel a donc été le choix des scénaristes ici ? On a les classiques vie et mort pour signifier le cycle de la vie, la réunion des anciens, le mariage ou l’explosion de la ville. Je peux dire que cette dernière option a été écartée (à mon grand malheur ? :P) même si vu certains cliffhanger ou certains événements que la série a connu, ça n’aurait pas forcément aussi dépaysé qu’on veut bien le croire. Non, la série a opté pour la sobriété et ne pas terminer…

15x22_NFS__Chimie__IonoNe pas terminer ne veut pas dire qu’il n’y a pas de conclusion à la série. Ca veut surtout dire qu’à partir de la fin de cet épisode, on va laisser les personnages vivre hors du champ de vision du petit écran. C’est sans doute l’un des meilleurs choix qu’on pouvait faire. En fait, l’épisode s’avère horriblement banal de bout en bout concernant les urgences elles-mêmes. On retrouve les cas typiques qu’on a vu ces dernières quinze années, on retrouve la vie et la mort qui se succèdent, les leçons de morales de nos médecins (Tony qui pique sa crise contre des parents pas très conscients de ce qu’ils font), les visites de l’hôpital pour les nouveaux venus et tutti quanti. C’est plus ou moi impressionnant et y’a quand même comme une impression de vieillesse qui se dégage des cas. Nos vénérables personnages âgées sont en effet très nombreuses. On vient à l’hôpital pour se faire soigner ou pour mourir dignement, sans souffrance. Une nouvelle fois, la leçon est transmise. C’est pas que ce soit totalement ennuyeux, ça se laisse suivre, mais on ne retrouve pas le rythme des débuts, on est dans le côté très automatique vu ces dernières années. Et si on a quelques exploits (enfin, on pense surtout à la mère qui accouche), la tension ne monte jamais. La petite boule qui nous dit « c’est en train de se terminer, tu vis les dernières aventures de ces personnages » n’arrive pas vraiment. Il manque l’étincelle qui a fait défaut au long de la saison. On sent que ce Series Finale fait clairement écho au premier épisode, puisqu'on la termine  série comme on l’a ouverte avec une longue garde qui permet de revoir de nombreux visages et le roulement des équipes qui se relaient, mais mieux vaut éviter de faire la comparaison avec le Series Premiere (puisque l’intensité n’est plus là).

15x22_NFS__Chimie__IonoA côté de cette banale routine qui ne finira jamais comme le prouve les dernières images de la série, il y a aussi toute une partie souvenir, où la série tente de retrouver ses racines et de boucler la boucle. Un côté un peu inévitable, plutôt agréable puisque c’est l’occasion de revoir quelques visages mais qui a tendance à tomber comme un cheveu sur la soupe. Non pas l’inauguration du centre Carter en lui-même (déjà vu auparavant plus tôt dans la saison, et dont on avait parlé il y a longtemps si j’ai bon souvenir) mais plutôt la venue de certains personnages. Kerry et Susan. Bon, on se doute qu’elles ont gentiment répondu à l’appel de Carter, mais vu qu’on avait plus aucune nouvelle, qu’on savait pas s’ils étaient resté en contact ou non… Voilà, on peut chipoter. Mais cette réunion des anciens du Cook County qui commence à l’inauguration, qui continue autour d’un verre, avec le sourire de Carter qui retrouve enfin des visages connus et appréciés… C’est encore lui qui incarne une nouvelle fois le téléspectateur. Et c’est là que celui-ci vibre à nouveau. Comme le disait lady, Carter est bien l’âme des Urgences, sans aucun doute possible. La série prend aussi le temps de se poser pendant ces 24h de gardes. Normal, ils ne sont pas toujours tout le temps bousculés. Donc on nous sort quelques anecdotes (souvenirs) sur les premiers jours, quelques conseils à Rachel Green qui va suivre la voie de son père (pour bien boucler la boucle). Une partie assez amusante qui fonctionne, on en attendait pas moins de ce genre d’épisode. Le tout se terminant sur un côté catastrophe avec de nombreux cas qui arrivent (ce qu’on a pas vraiment eu durant la saison je crois). Comme au bon vieux temps. Et c’est le « comme au bon vieux temps » que toute la partie avec Carter, Green et les autres nous rappelle. C’est ce qui donne à cet épisode son caractère de final alors que les urgences continueront de vivre sans nous… Ca ne finira jamais (pour ne pas reprendre un titre de notre Jojo national).

15x22_NFS__Chimie__Iono

Conclusion : Le sentiment est partagé sur ce dernier « double » épisode (à l’instar du tout premier de la série). Il est tout à fait logique par rapport à la série en elle-même et au fait que même la télé éteinte, ça continuera pour les médecins du Cook County. On a un petit regard vers l’arrière qui fait plaisir, avec des retrouvailles qui viennent apporter la petite touche émotion (qu’il n’y aurait jamais eu sinon). On a une boucle bouclée avec le Dr Carter qui accueille le Dr Green à son tour, quelques souvenirs échangés sur le passé (et le retour de Chaze Pratt qu’on se demandait encore si les scénaristes s’en souvenaient). Et en même temps, il y a un petit manque au tout. Pas de conclusion pour les personnages, même si certains ont eu le droit à ça avant (on peut penser à Banfield ou Morris, mais là, rien en ce qui concerne Carter et Kem par exemple, ou même entre Tony et Sam, bien qu’on se doute de la direction que ça pourrait prendre), ce qui donne aussi un petit manque d’inachevé. Et puis, ils sont bien gentils, mais j’ai toujours pas compris pourquoi on nous sortait de nulle part une nouvelle interne. Mis à part pour le côté « guest star » d’Alexis Bledel (Gilmore Girls) mais bon. Ca n’apporte rien du tout et ça tue un peu ce qu’on pourrait ressentir, vu qu’on nous la balance comme ça, qu’on ne sait rien sur elle, qu’on s’en fiche au final. Alors qu’il y a plein de personnages qui ont été sous-exploités durant la saison (qui parlé de Shiri Appleby ou de Grady ?). L’impact de ce Series Finale est minimisé pour le coup. On notera surtout le crève-cœur retour du générique qui met en scène les anciens et les derniers et l’on se dit que ça a quand même beaucoup manqué. Rideau. Il n’y aura pas eu de mort bouleversante, pas de mariage mais juste la routine (sans véritable éclat).

A lire aussi :
Urgences - Saison 14 (review)
1x10 Blizzard (review)
John Stamos ; Gil McKinney ; George Clooney (photos)
En Direct Live (Humeurs)
Un Mariage Malgré Tout ; Retour aux Mines du Roi Salomon ; La Tentation d'Aaron (review)