« Trois ombres dans un œil de chat… Tant de malice, que la police, jamais ne les découvrira… » Si ces quelques mots vous disent quelque chose, c’est que vous avez peut-être reconnu le générique français du dessin animé Cat’s Eye que nos amis Japonais ont adapté en grand écran, en chair et en os… Mais pour le meilleur ou pour le pire ?

Japon CAT’S EYE – The Movie (1997)

Cats_Photo2Scénario : D'après le manga de Tsukasa Hôjo

Réalisation : Hayashi Kaizô

Avec : Izumi Inaomri (Hitomi) ; Yuki Uchida (Ai) ; Norika Fujiwara (Rui) ; Kenta Harada (Toshio) ; Naoko Yamazaki ; Kane Kosugi ; Wenli Jiang...

Cote d’amour : Note_01

CE_Film02_08Résumé : Hitomi, Rui et Ai sont trois sœurs et forment le groupe de voleuses connues sous le nom de Cat’s Eye, que le pauvre inspecteur Toshio Utsumi poursuit sans relâche sans savoir que sa petite amie en fait partie. Il promet à Hitomi de l’épouser une fois qu’il aura attrapé Cat’s Eye tandis que dans le même temps, un agent d’interpole, Mistuko Asatani, débarque au Japon et prend contact avec les voleuses dont elle connaît l’identité. En effet, un danger plane sur elle à cause du Ryo-Ku-Dan, une organisation mafieuse chinoise qui veut leur peau. Voilà que les enjeux sont en train de changer même si retrouver leur père reste la préoccupation principale des filles. Y arriveront-elles ?

CE_Film02_19Avis : Eh oui, il s’agit bien d’une adaptation du célèbre manga de Tsukasa Hojo. Et quand on dit adaptation, il y a les bonnes et les moins bonnes. Et je ne parle même pas en terme de fidélité forcément, mais juste de variation qui a plus ou moins d’intérêt. Malheureusement, ce Cat’s Eye fera parti des ratés. C’était pourtant pas trop mal parti avec une séquence en dessin animé pour l’introduction du film reprenant le fameux premier générique japonais Mysterious Girl, dans une version manquant cependant de punch (à l’instar du film dans son ensemble en fait). Certes, c’était modernisé, mais on pouvait retrouver un peu ce qui faisait le charme de l’animé et du manga. Même par la suite, on retrouve des séquences que l’on connaît plus ou moins avec la poursuite de Toshio, les plans pour duper la police, les gadgets d’Ai, la demande en mariage qui risque de poser problème ou encore les scènes de bar où il n’y a jamais un chat (autre que nos amies voleuses)… Mais que demande le peuple finalement ? Ben disons que ça aurait pu être bien si le film s’en était tenu à cette rigueur. Tant pis pour les tenues en cuir et le côté super grand spectacle faisant furieusement penser à Batman Le Défi de Tim Burton (pour les tenues des Cat très Catwomaniennes et des gadgets qui semblent tout droit sortis de la même usine). Seulement, comme le résumé le montre déjà, le film vire petit à petit au grand n’importe quoi, s’éloignant de l’esprit d’origine, s’éloignant du modèle.

CE_Film02_07Du coup, on se retrouve dans un trip de mafia chinoise avec quelques pouvoirs fantastiques qui ne colle pas du tout au manga et qui s’avère de toute manière indigeste, même en dehors de toute considération d’adaptation. Il faut dire que le scénario est prévisible des kilomètres à l’avance. On tente de créer la surprise avec des rebondissements qui sont sensés être inattendus, sauf qu’on a compris dès les premières minutes la vérité. Du coup, le reste est totalement plombé. Aussi parce que de toute manière, on s’attarde assez peu sur les personnages et beaucoup plus sur l’action, qu’au final toute tentative de tension dramatique est vaine. Cat’s Eye, c’est un film d’action avec de la baston, plein de morts, des gros effets spéciaux (pas toujours très réussis, waouh les jolis incrustations… ^_^ ; ) et adieu l’esprit d’origine. Les amateurs du genre y trouveront peut-être leur compte en étant indulgent sur le scénario assez pauvre (mais bon sang, c’est quoi cette Asatani qui connaît la vérité on ne sait comment et qui est d’Interpol ??), les autres se consoleront avec les formes assez généreuses des actrices misent en valeur dans leurs tenues moulantes. On passera sur les miaulements et positions de chat qu’adoptent nos sœurs (le tout étant un peu ridicule quand même) et on se consolera en se disant que cette variation de l’histoire connaît une fin concernant la recherche du père par les trois sœurs (c’est super pas bon, mais tant pis).

CE_Film02_24

Conclusion : Passé deux ou trois scènes dans l’esprit de l’histoire d’origine, le fan (et même le non-fan) déchantera vite face à cette variation de Cat’s Eye qui n’a pas grand chose pour elle. Tout juste le générique qu’on réentend avec plaisir mais qui n’arrive pas à procurer la joie de l’original. Et on ne pourra pas franchement se consoler avec les musiques, elles sont pauvres et peu présentes (ce qui donne une grosse sensation de vide durant les combats). Bref, mieux vaut retourner lire le manga ou revoir l’excellente adaptation animée.A noter qu'on a vu l'interprète d'Ai (Yuki Uchida) dans l'excellente série Dare Yori mo Mama wo Aisu...

A lire aussi :
Cat's Eye le manga ; Signé Cat's Eyes l'animé (reviews)
Cat's Eye - Art Selection
Cat's Eye - 1x24 Joyeux Noël (review)
Marie Laure Dougnac (Ceux qui donnent la voix)