Quand le maître de l’horreur rencontre d’une des séries les plus flippantes des années 90, on peut s’attendre à quelque chose d’étincelant… Et de parfait pour la semaine spéciale Halloween 2009 du blog… Verdict ?

US THE X-FILES – 5x10 La Poupée (Chinga)

2_xfilesScénario : Stephen King & Chris Carter

Réalisation : Kim Manners

Avec : David Duchovny (Mulder) ; Gillian Anderson (Scully) ; Susannah Hoffman (Melanie Turner) ; Jenny-Lynn Hutcheson (Polly Turner) ; Caroline Tweedle (Jane Froelich)...

Cote d’amour : Note_03

X_Files_Poup_e_01Résumé : Scully est en vacances dans une petite ville. Mais c’est très vite interrompu quand elle tombe par hasard sur un petit commerce qui vient de subir un étrange phénomène d’automutilation, avec un boucher qui s’est poignardé un œil et donné la mort, alors que tous les autres clients avaient les yeux en sang. Sauf une. Melissa Turner et sa fille. Les incidents et les morts sont d’ailleurs légion autour de cette femme depuis la mort de son mari. Et ça s’amplifie dernièrement. On dirait même d’elle qu’elle est une sorcière. Mais celle-ci a peur elle-même de sa fille et de son inquiétante poupée… Alors, réussira-t-elle à s’en débarrasser ?

X_Files_Poup_e_02Avis : La Poupée n’est certainement pas l’épisode le plus culte que contient la série X-Files. J’ai d’ailleurs pas mal hésité pour le catégoriser (simple épiso-test ou culte ?). Mais d’une part, je l’aime bien, et d’autre part, la présence au générique de Stephen King en tant que coscénariste en fait quand même un épisode à part. Eh oui, le King (l’autre, pas le chanteur) n’est pas n’importe qui. Bon, ok, c’est pas pour moi qu’il a un impressionnant statut, puisque mis à part quelques-unes de ses adaptations télés (dont Ca je crois, Dead Zone et le travail effectué sur Kingdom Hospital), je ne connais pas grand chose de lui. Ce qui ne m’empêche pas de croire volontiers à ce qu’on dit de lui. Et la rencontre des deux univers avait donc de quoi séduire a priori. Et pourtant, nul doute qu’on pourra sortir déçu de cet épisode qui n’atteint pas le sommet de son art, notamment d’un point de vue horreur, où c’est au final plus gentillet que bien des épisodes de la saison 4 (La Meute pour ne citer que lui). Cela dit, sans aller dans l’extrême donc, il s’avère quand même plutôt sympathique. Parce que malgré tout, voir ces gens se mutiler d’eux-mêmes, à s’en faire saigner les yeux, à s’enfoncer un couteau dans les yeux (et moi, rien qu’à voir un truc s’approcher de trop près de mon œil, j’avoue que j’aime pas du tout… mais pas du tout), ça fait quand même son petit effet. Et puis, il faut aussi reconnaître que la gamine est un peu flippante. Flippante, et donnant carrément des envies de lui mettre des baffes. Ou une métaphore réussie de l’enfant-roi ! :D Pas de s’il te plaît, juste des « je veux ! ». Elle est belle la jeunesse !

X_Files_Poup_e_03La poupée qu’elle trimballe n’est pas en reste. Puisque c’est pas la charmante petite demoiselle la plus dangereuse, mais bien cette poupée aux paroles limitées, assez anodines somme-toute, néanmoins dites sur un ton glacial. « Je veux jouer » ou « on va bien s’amuser », ne sont pas aussi emballantes qu’on aurait donc pu le croire. Le contraste avec la chanson qui tourne en boucle (vieillotte et enjouée, un style classique déjà éprouvé pour bien imprégner la peur dans la série dans l’épisode de la saison 4 précédemment évoqué) venant renforcer un peu la chose. Jusque-là, on aurait pu tenir un épisode assez angoissant, avec une histoire classique mais à la bonne ambiance. Sauf que contre toute attente, on joue aussi sur un côté décalé. Assez savoureux il est vrai, mais faisant d’autant plus diminuer l’aspect « horreur » de l’épisode. Et c’est du côté de Scully et Mulder que ça se joue. Ils sont séparés et n’enquêtent pas vraiment dans cet épisode. Ils semblent presque n’être que des spectateurs. Enfin, surtout pour Scully qui est sur les lieux afin de profiter de ses vacances. Pas vraiment impliquée, préférant prendre son bain plutôt que de répondre au téléphone. Très détachée. Ses conversations téléphoniques avec son acolyte sont assez drôles. Mulder s’ennuie clairement (contrairement à ce qu’il voudrait faire croire). Il mate un porno (pardon, un documentaire sur les abeilles !), il tourne en rond en boxer chez lui (miam) et il s’amuse avec ses crayons. C’est vraiment décalé. D’autant plus qu’il va même jusqu’à évoquer des théories rationnelles et qu’il ne croit pas franchement aux théories surnaturelles qu’il balance à Scully (qui serait bien plus apte à y croire ici). Bref, le monde tourne un peu à l’envers !

X_Files_Poup_e_04

Conclusion : Un bon épisode de X-Files. Sûrement pas le meilleur mais qui a un certain charme, parfait pour Halloween si vous avez envie d’aller vers l’horreur, qui joue assez bien sur les contrastes (l’univers ensoleillé par rapport aux atrocités, le côté flippant de la fillette face au détachement de Scully et Mulder…). On aurait sans doute pu s’attendre à mieux avec Stephen King aux manettes du scénario mais tant pis. Un épisode fait pour dissuader votre petite sœur (ou frère, ou cousin-e- ou autre !) d’acheter une poupée (ou de la récupérer à la mer)… Sauf si elle est psychopathe, dans ce cas-là, c’est peut-être à éviter vu les possibilités de vengeance qu’elle offre ! Et mieux vaut pas en être victime, parce que ça a l’air un poil douloureux tout de même.

A lire aussi :
X-Files ; X-Files Régénération (reviews)
Faith ; Les 6 Trouilles d'Halloween (vidéos-montages)
6x06 Les Amants Maudits ; 5x12 Le Shérif a les Dents Longues (review)
Bloopers saison 6 (vidéo)
Teaser X-Files 2, le Film (vidéo) + Bannière ; Bannières en séries 2 (création graphique)
Silent Hill le Film (review)