Torchwood vient de refermer ses portes sur Nrj12 pour la troisième fois. Mais que peut bien valoir cette courte nouvelle salve d’épisodes ? (Attention, contient des vrais morceaux de spoilers à l’intérieur)

UK TORCHWOOD – Saison 3 « Les Enfants de la Terre » (Children of Earth)

6a00e54fb7301c8834011570aff13f970b_800wiCréée par : Russell T Davies

Avec : John Barrowman (Jack) ; Eve Myles (Gwen) ; Gareth David Llyod (Ianto) ; Kai Owen (Rhys) ; Cush Jumbo (Lois) ; Bear McCausland (Steven) ; Aimee Davies (Mica)

Nombre d’épisodes : 5 (2009)

Cote d’amour : Note_04

ep00_captain_jack_02_02Résumé : Un phénomène étrange se produit avec les enfants. Tous se figent au même moment. Bientôt ils prononcent quelques mots : « on va revenir ». Et ce, partout à travers le monde. Juste quelques mots qui déclenchent une vague de panique en Angleterre où le branle-bas de combat est déclaré. Visiblement, ils en savent plus que n’importe qui sur le sujet de ce qu’on appelle les 456... Pour couvrir leurs arrières, ils ont décidé de tuer certaines personnes. Jack Harkness se trouve sur la liste. Et apparemment, les personnes sont prêtes à tout pour arriver à leurs fins. Pendant ce temps-là, le gouvernement anglais est sommé de préparer quelque chose de spécial dans le plus grand secret. Mais que peuvent bien vouloir aux enfants les 456 et Torchwood réussira-t-elle à protéger la Terre de cette menace ?

ep00_gwen_cooper_02_02Avis : Comme vous pouvez le remarquer, cette saison 3 est particulière, puisqu’elle porte un sous-titre « Les Enfants de la Terre ». Pour la simple et bonne raison que les 5 épisodes dont elle est composée forment une seule et même histoire, diffusés sur 5 jours consécutifs au Royaume Uni. Une annonce qui m’avait fait un peu peur à l’époque à vrai dire. D’une part parce que ça voulait dire moins de Torchwood et d’autre part, est-ce qu’ils allaient trouver le bon angle pour que ça tienne la route sur aussi longtemps ? Car malgré les défauts qui émaillent la série, j’avoue que je l’ai toujours bien aimée. Autre petite question existentielle, la série allait-elle garder son âme en subissant encore un changement de chaîne et en étant sur un créneau plus grand public ? Néanmoins, les photos promos de la série avaient attisé l’excitation. Dans la même lignée que celles de la saison 2 mais avec un trio très guerrier. Donc j’attendais de pied ferme la diffusion sur Nrj12 qui est enfin venue en ce mois de novembre. En deux soirées (2 et 3 épisodes). Et là, il faut que j’avoue que… Je n’ai pas pu écrire la review tout de suite après. Généralement, j’aime assez le faire dans la foulée pour avoir les idées encore en tête mais là, c’était un peu au-dessus de mes forces tellement ça m’a laissé bête, coi, sans mot, interloqué et dégoûté. J’ai même toujours un peu de mal à savoir ce que je pense réellement de cette saison au moment où j’écris.

ep00_ianto_jones_02_02Pourtant, ça commençait assurément très bien. Les deux premiers épisodes avaient effacé toute crainte que j’avais pu avoir a priori. On retrouvait la série telle qu’on la connaissait, avec Jack et Ianto en couple, en couple stable et une histoire assez intrigante avec les enfants. D’ailleurs, malgré la longueur des épisodes (55 minutes environ), on pouvait pas dire qu’il y avait de manque de rythme, de trucs bouche-trou ou qu’on s’ennuyait. Il en va de même pour la suite. En fait, la série a très bien su gérer son nouveau format pour nous offrir une histoire riche, intense et intelligente. Elle est certes partie dans une direction que je n’imaginais pas du tout, mais force est de constater qu’on ne peut qu’en dire du bien. Et pourtant, je ne suis pas un grand féru de ces histoires avant tout politico-morales. Parce que c’est le cœur de l’intrigue. Ceux qui sont fans d’action seront sans doute un peu déçus (il reste quand même quelques jolis moments de bravoure) mais ce questionnement par rapport à savoir ce qu’il est bon, concevable, juste de faire face à une crise de cette ampleur, c’est juste prenant de bout en bout. La série ne va d’ailleurs pas dans la facilité. On voit combien les politiques sont finalement lâches et pense avant tout à eux et de quelle manière, comment ils font tout pour se garder le beau rôle quelque soit la situation… Car rappelons que ce que veulent les 456 (et là, difficile de faire une review sans spoiler, désolé), ce sont 10% des enfants de la population (c’est leur came !). Ce qui représente quelques centaines de millions d’enfants… Rien que ça ! Et bon, on touche aux enfants, ce qui met encore plus en exergue les sentiments et la pression.

ep00_rhys_williams_01_02C’est donc une histoire sombre et violente à laquelle on va faire face. Le ton est très adulte comme le prouve d’ailleurs la destinée du capitaine Jack Harkness dans le deuxième épisode. Pour l’éliminer, on le fait exploser. Rien que ça. Mais c’est mal connaître le capitaine ! Et si le pauvre a déjà souffert dans le passé, c’est vraiment rien comparé à ce qu’on voit ici. C’est juste… Pfiouh. Comme d’habitude, on s’attache aussi (et peut-être surtout) aux personnages. Qui sont habilement développés en fonction de l’histoire. Bien évidemment, les gosses font leur apparition dans leur entourage vu la tournure des événements. Mais c’est tout à fait logique. Ianto est plutôt touchant dans sa déclaration d’amour face à sa sœur (et on comprend comment il peut être remonté au moment où il voit ce qu’on fait subir au pauvre Jack), touchant dans sa relation qu’il a avec Jack (c’est éclatant de voir comment il aime qu’on les prenne pour un couple). On apprend que Jack est père tandis que Gwen va devenir mère. Oui, tout est relié. Et c’est sûrement ça qui rend cette saison si tragique. Il s’y passe des choses totalement inimaginables. Et pour tout dire, je ne suis même pas sûr de bien encore avoir assimilé la mort de Ianto. Je ne veux pas y croire. J’ai toujours l’impression qu’il va revenir auprès de son capitaine par un moyen ou un autre. Après la perte de Toshiko et Owen, cette fois, c’est vraiment le point de non retour. Et sans trop en dévoiler non plus sur la fin de la saison, le moyen de repousser l’ennemi est tout aussi insoutenable, choquant, effroyable… Mais s’inscrit tout à fait dans la grande question de savoir ce qu’on est prêt à sacrifier pour sauver le plus grand nombre.

ep01_ianto_jack_01_02Malgré ce qu’on peut sans doute appeler la maestria de cette histoire en cinq parties, je ne peux qu’avouer qu’il y a un ou deux petits regrets… Bien évidemment, je ne pourrais jamais me remettre de la mort de Ianto. D’une part, parce que le couple Jack/Ianto a eu un peu des hauts et des bas et qu’on ne les a que trop rarement vraiment vu en amoureux. D’autre part, parce que ce départ trop abrupte, n’a été précédé par aucune grande scène entre les deux. On s’en amuse certes (le coup de Rhys et ses fayots ! Grrr ! :P), on a le droit à un baiser aussi… Mais c’est peu. Il faut dire que c’est la saison la moins sexuelle des trois. Ce qui peut se comprendre par rapport à l’histoire relativement riche, mais quand même… C’est aussi cependant-là où je me dis que la chaîne de diffusion à peut-être un peu joué (je ne sais pas… C’est peut-être aussi une fausse idée). Enfin, l’important, c’est quand même d’avoir des couples plus stables que les saisons précédentes. Mais j’suis un peu frustré quand même. Et surtout, je me demande quand même comment ils vont bien pouvoir enchaîner sur une potentielle saison 4 (qui arriverait en 2010, Rusell T Davies se montrait visiblement assez confiant). Surtout sans Iantoooo !

ep00_torchwood_team_05_02

Conclusion : Une troisième saison très intense donc. Fort bien maîtrisée d’un point de vue narratif, avec une histoire vraiment prenante et intelligente mais dont on ressort vidé et légèrement abattu. Ou c’est le fan de Ianto qui parle. Et qui ne pourra pas vraiment digérer ce qui lui arrive. Même si j’espère toujours qu’on pourra trouver un moyen ou un autre de le retrouver. Parce que Torchwood sans lui, ce n’est plus vraiment Torchwood. Je n’ai pas parlé des nouveaux personnages, potentiels futurs remplaçants, mais là encore, c’est plutôt bon. On nous fait le coup d’en montrer un avant de l’expédier à la mort (et franchement, dommage, parce que le Rupesh me plaisait bien) tandis que pour une autre, on ne l’imagine dans l’équipe que vers la fin. Enfin, on a la pauvre nouvelle petite qui débarque au gouvernement en tant qu’assistante et qui se retrouve dans de beaux draps pour avoir cru en Torchwood. Assez agréables dans l’ensemble. Et puis, la série est toujours sublimée par les magnifiques musiques de Ben Foster qui nous offre encore de fabuleux morceaux (réunis dans une bande originale consacré à cette troisième saison). Mais plus de Ianto, plus de Torchwood (la base a explosé !), un Jack qui doit fuir loin, très loin pour arriver à faire face à ce qui a pu arriver dans cette histoire, ça sonne presque comme une fin… C’est plutôt pessimiste dans l’ensemble… Heureusement qu’il y a Gwen et Rhys ! Arriverai-je un jour à me remettre de tout ça ? :(

A lire aussi :
Torchwood - 1x01 Tout Change ; 1x12 Capitaine Jack Harkness (reviews)
Torchwood - saison 1 ; Saison 2 (reviews)
Amour Perdu ; To Bi or not to Bi ; B-World (vidéos-montages)
John Barrowman - Sunset Boulevard ; What About Us (vidéos)
John Barrowman - Sélection ; Spécial Jack & Ianto (photos)
Wallpaper Torchwood ; Bannières en séries 2ème partie (créations graphiques)
5 Look d'Enfer ; Une Musique d'Enfer (humeurs)