Le drama de Sailormoon se terminait sur une note assez inattendue pour les fans de la série et du manga, petit retour sur cette fin…

Japon PRETTY GUARDIAN SAILORMOON – Final Act

PrettyGuardianSailorMoonLiveActionScénario : Yasuko Kobayashi d'après  Naoko Takeuchi

Réalisation : ??

Avec : Miyuu Sawai (Usagi) ; Chisuki Hama (Ami) ; Keiko Kitagawa (Rei) ; Myu Azama (Mako) ; Ayaka Komatsu (Minako) ; Joji Shibue (Mamoru) ; Aya Sugimoto (Beryl)...

Cote d’amour : Note_03

Sailormoon__4_Résumé : Endymion est mort. C’est Usagi qui a été obligé de le tuer pour définitivement en finir avec la reine Métalia qu’il avait emprisonné dans son corps. Mais quand elle réalise ce qu’elle vient de faire, la Princesse Serenity se réveille à nouveau et commet la même erreur que dans le passé. Ne supportant pas la perte de son prince, elle veut mettre fin à sa vie et celle de la planète Terre. Ami décide alors qu’il faut l’arrêter, parce que c’est ce que voulait le plus Usagi. Maintenant, les Sailors Senshi vont devoir affronter la princesse qu’elles ont toujours protégé, et cela, afin d’éviter que la tragédie du passé ne se reproduise. Mais Serenity ne compte pas les laisser faire et fait appelle à ses propres gardes qui vont occuper les guerrières pendant qu’elle met sa menace à exécution. Les filles arriveront-elles à arrêter la Princesse Serenity à temps ?

Sailormoon__3_Analyse : On l’a déjà vu, Pretty Guardian Sailormoon est une nouvelle lecture de l’histoire qu’on connaissait, mixant des ingrédients à la fois de l’animé et du manga tout en prenant une nouvelle direction. C’est donc ce qui a été logiquement choisi pour terminer en beauté la série. On pouvait s’attendre (et j’avoue que je l’attendais beaucoup en fait) à l’affrontement entre Beryl et Sailor Moon/Serenity ou entre Métalia et Serenity, mais il n’en est rien. La série a choisi d’être moins évidente que ça, d’être aussi beaucoup moins manichéenne qu’on aurait pu le croire au premier abord (et pour une série visant principalement les petites filles, ça aurait largement pu être le cas). En effet, Beryl est plutôt décrite comme une femme jalouse qui cherche la vengeance sur celle qui lui a volé, à ses yeux, tout ce qui était à elle (Endymion notamment) -ce qui rejoint le manga où c’est vaguement décrit ainsi- mais en aimant sincèrement. D’ailleurs, si elle cherche à conquérir la Terre, elle ne veut pas la détruire mais ne peut contrôler Métalia comme on l’a vu dans les épisodes précédents. Elle s’est brûlée les ailes en cherchant à avoir du pouvoir et connaît une fin tragique qui ne pourra qu’émouvoir. La véritable ennemie de la série, c’est donc la Princesse Serenity elle-même. Son portrait est assez peu flatteur en fait, puisqu’elle passe pour une princesse égoïste prête à tout détruire uniquement parce qu’elle a perdu son grand amour. On peut la comprendre (un peu) mais ça reste une réaction tout de même disproportionnée.

Sailormoon__2_Depuis plusieurs épisodes, la série s’évertuait aussi à mettre en place cette histoire de destinée, de poids du passé, de la vie antérieure et du chemin prédéfini. Minako/Venus s’était résignée mais avait fini par changer d’avis dans les derniers instants. On termine cette thématique ici où il y a à la fois cette fatalité qui semble inéluctable et un moyen de tout même changer le cours des choses. Ce qu’on peut regretter, c’est le côté un peu rapide et manquant parfois d’explications de ce qui se passe. Ca aurait sans doute demandé un budget gigantesque (et quand on voit la série, on se dit qu’il n’est pas forcément si grand que ça, même si on finit par s’habituer à ce style) mais bon. Endymion qui réapparaît comme ça, la Terre qui revient à la normale. Un chouia trop rapide, ou pas assez visuel en tout cas. Sur ces dernières minutes, on revient plus à ce qu’on connaît. La fin est un clin d’œil évident à la version de l’animé (première saison), puisqu’on s’attend tous à voir Usagi apparaître. Un dernier petit rebondissement avant de finir sur un happy-end bien mérité, parce que les derniers épisodes nous auront tout de même fait traverser pas mal d’émotions. Le combat contre la vie antérieure semble enfin terminé.

Sailormoon__7_

Conclusion : Un Final Act sombre et inattendu qui réussit à clore la série de manière plutôt satisfaisante, donnant une fin aux personnages principaux, venant conclure les thématiques qui avaient été développées auparavant. Il n’y a pas grand chose à redire, si ce n’est que connaître un peu le manga ou l’animé aide sans doute à la compréhension de certaines choses qui sont vraiment esquissées ici. L’occasion de découvrir de nouvelles évolutions chez nos guerrières (qui possèdent des armes), une nouvelle chanson et un générique de fin souvenir. Une vrai conclusion quoi… Même si ce n’est pas encore tout à fait fini… See You Again

A lire aussi :
Pretty Guardian Sailormoon - Saison 1 (review)
Sailormoon - Critique manga et animé
Sailormoon - Coeur Corrompu (montage vidéo sur le premier film)
Naoko Takeuchi ; Art Selection (1ère partie) (sélection images)
Sailor V - critique manga
Sailormoon R - La Fleur Maléfique ; Sailormoon S - L'Amoureux de la Princesse Kaguya (reviews)

Wallpaper Sailormoon (créations graphiques)
Sailor Stars - 1ère partie ; 2ème partie (review)
Sera Miyu - La Fatalité ; Last Dracul ; PGSM - Sakura Fubuki (vidéos)