Il n’y a pas que des héros dans la vie, il y a aussi des vilains… Mais au final, est-ce vraiment mieux ? :D

US HEROES - Saison 3

DVD_Heroes_saison3_1Créée par : Tim Kring

Avec : Adrian Pasdar (Nathan) ; Milo Ventimiglia (Peter) ; Masi Oka (Hiro) ; Hayden Pannetierre (Claire) ; Greg Grunberg (Parkman) ; Zachary Quinto (Sylar) ; Jack Coleman (Bennet)...

Nombre d’épisodes : 25 (2008/2009)

Cote d’amour : Note_03

18982018Résumé : Alors que Nathan allait révéler au monde entier l’existence d’êtres doués de capacités extraordinaires, il est arrêté in extremis par quelqu’un qui lui tire dessus. Il s’agit en fait de son frère venu du futur pour éviter un destin plutôt chaotique. Hiro a aussi un aperçu de la situation et est approché par une certaine Daphné qui réunit tout un groupe de personnes douées de pouvoirs. Daphné qui est elle-même reliée à Matt Parkman qui voit son futur avec cette personne. Il est bien décidé à ce que ça se produise et se découvre de nouvelles capacités alors qu’il était en train de mourir en plein désert. Quant à Sylar, il se met en tête de découvrir qui il est vraiment et n’aura de cesse d’aller de surprise en surprise… Quel avenir pour nos héros ?

18978034_2Avis : Eh voui, revoilà Heroes sur le blog. Ca fait bien longtemps. Bien plus d’un an. La faute à TF1 qui a une fois de plus lâché la diffusion de la série télé (après tant d’autres déjà passées par là auparavant comme Angel, Xena, 24…). Lot de consolation pour les fans, malgré ça, la série est sortie en coffret dvd à la période des fêtes (toutes celles qui n’ont pas le droit à des diffusions -hertziennes ou non parfois- n’ont pas autant de chance) et finalement, c’est SyFy qui se chargera d’un créneau confidentiel sur le câble et le satellite (à moins que France 4 aille au-delà des deux premières saisons déjà achetées). Bref, tout ça pour dire que non, ce n’est pas à cause de la saison 2 moyenne que la série n’était pas de retour plus tôt par ici, mais juste parce que j’attendais bêtement la diffusion hypothétique sur TF1. Il a fallu que je me prenne en main. Et… Je ne sais pas si c’est à force de lire ici ou là des critiques qui incendient la série à chaque fois, que j’ai baissé mes exigences pour une raison ou une autre, mais vous voulez que je vous dise ? Je n’ai pas trouvé cette troisième saison si mauvaise que ça ! J’y suis allé à un rythme quotidien, ce qui aide peut-être la série (qui paraît moins longuette du coup). Non mais c’est vrai, ce ne sera jamais un véritable chef d’œuvre qui me clouera sur place par surprise, par ses exercices de style ou ses personnages mais dans son genre (série de super-héros), bah ça se laisse suivre, tout simplement. Ok, ce n’est pas toujours ce qu’on demande à une série et ça dépendra dans quel état d’esprit on la regarde, mais j’en attendais moins que ça vu les sorties un peu vachardes la concernant.

18982026Maintenant que la mise au point a été faite, passons un peu au contenu de la saison qui contient deux volumes. Eh oui, parce que Tim Kring l’avait dit, un volume ne correspond pas forcément à une saison. En l’occurrence, ça correspond à une demi-saison ici. Ce qui ne change fondamentalement pas grand chose, si ce n’est de donner la même impression que d’autres séries diffusées ailleurs en deux temps tout en correspondant pourtant à une saison (Greek, Kyle XY…). Ce qui donne plus ou moins l’impression de repartir à zéro à chaque début de volume. Remarquez, ça ne pourrait pas être si grave que ça (chaque saison de Buffy correspond à une histoire distincte par exemple) mais en l’occurrence il y a quelque chose qui dérange. Comme un manque de continuité. Comme si la série oubliait trop son passé. Avec une écriture fort peu maîtrisée. Non, honnêtement, la série se la joue Lost saison 5 en début de saison, avec allers-retours dans le futur/passé/présent mais ça semble guère cohérent. Tout est chamboulé, les trucs qu’on y voit ne mènent finalement à rien (Hiro/Ando, Daphné/Matt), c’est se compliquer la vie pour un effet très minime. Ensuite, on a le problème Sylar, mais qui est récurrent à toute la saison (voire série). Ce genre de perso un peu charismatique qui semble invirable du show est un véritable fléau parce que tournant très vite en rond. Cette saison plus que jamais. On en soupe très vite de ses hésitations « gentil/méchant » et de sa quête d’identité. J’ai l’impression que ça fait trois ans qu’on nous propose la même chose. Une bonne série de héros repose sur ses méchants. Quand il n’y en a qu’un… Je pourrais faire plein de comparaisons avec Buffy encore une fois, et je me dis que la série devrait plus s’en inspirer (même si ce n’est pas pour ça qu’elle deviendrait bonne comme le prouve une scène qui m’a fortement fait penser à Gloria vers la fin de la saison). Cette structure qui veut garder à tout prix Sylar comme le grand méchant (pas si méchant) est vraiment plombante.

18975036_2Et sans vouloir en rajouter une couche, le fait qu’apparemment, on n’ose plus se débarrasser des personnages principaux participe encore un peu plus à cette impression de faire du surplace. Combien de temps on va encore subir Ali Larter et ses multiples rôles ? Elle en a plus qu’un chat ! Il aurait pu se passer plein de trucs d’intéressants à ce niveau-là, mais rien ou c’est gâché par des retournements capillotractés. Et bon, Heroes n’est clairement pas la meilleure série concernant les retournements. Entre ceux qu’on voit venir, ceux dont on sait pertinemment qu’ils ne mèneront à rien et ceux qui sont d’une platitude à faire peur… Et plat, c’est un peu ce qui caractérise aussi les épisodes de fin de volumes. Alors, qu’a mi-parcours, on nous en mette pas plein la vue, certes. Mais qu’on ait le droit à ce Season Finale qui ne se démarque jamais de la masse, c’est juste parfaitement rageant -et récurrent malheureusement- (surtout que l’histoire du volume 4 a tendance à s’étirer un peu trop en longueur à mon goût, et que je n’étais pas toujours très fans de certains réajustements -que voulez-vous, tout le paradoxe de réclamer du changement, tout en ne voulant pas voir tout bouleversé ! :P-). Eh oui, tout ça est chargé ! Alors comment avoir pu aimer cette saison 3 malgré tout ? Je ne sais pas… Peut-être à cause de sa première partie de saison très chaude (ah mes aïeux, que de torse-nu cette saison ! Sylar, Peter, Suresh, j’en passe et des meilleurs ! :D), de son histoire (mis à part l’écriture bancale quoi) ou… Mais vous m’en posez de ces questions d’abord ! C’est p’têt juste le fait qu’on m’en a privé (le syndrome Smallville ! :P)

Sexy_Heroes

Conclusion : Paradoxalement, malgré tous les défauts qu’on peut trouver à cette saison 3 d’Heroes, je l’ai appréciée. Alors, modérément, hein (si je mettais des demi-étoiles, y’en aurait deux et demi et pas trois sûrement). C’est pas devenu ma super nouvelle série, c’est juste que contrairement à un Prison Break qui me désespérait à chaque fois un peu plus, ici la série a su me laisser entrer dans son jeu. Il semble en tout cas que le problème de rythme de la saison 2 ait été en partie corrigé, en portant un peu plus l’attention sur une certaine action que sur les histoires des personnages (ou de manière plus équilibrée). Ou c’est à cause des fesses de Suresh, je ne sais pas. Ou bien peut-être aussi à cause de la multitude de têtes connues qui parcourent cette saison. Bien évidemment, on retrouve Kristen Bell (Veronica Mars) mais aussi John Glover (Smallville), Seth Green (Buffy), Swoozie Kurtz (Pushing Daisies -au passage, je n’ai pas vu la différence avec le retour de Bryan Fuller, même si c’est peut-être lui qui offre l’un des meilleurs moments de la saison mais il aura au moins rapporté une tête connue-) et quelques autres.

A lire aussi :
Heroes - Saison 1 ; Saison 2 (reviews)
Milo Ventimiglia 1ère partie ; Milo Ventimiglia 2ème partie (sélection photos)
Wallpaper Heroes (créations graphiques)
Must be the Music ; Des Heroes chez Cauet ; Parodie Dr House/Heroes (vidéos)