Alors que ce cher docteur continue de consulter les mardis soirs sur la première chaîne, grâce à la magie des rediffusions, retour sur la cinquième saison inédite qui vient de s’achever…

US DR HOUSE (House MD) – Saison 5

mod_article421706_1Créée par : David Shore

Avec : Hugh Laurie (House) ; Robert Sean Leonard (Wilson) ; Omar Epps (Foreman) ; Lisa Edelstein (Cuddy) ; Olivia Wild (N°13) ; Peter Jacobson (Taub) ; Kal Penn (Kutner)

Nombre d’épisodes : 24 (2008/2009)

Cote d’amour : Note_03

001_60Résumé : Après la mort de son amie Amber, Wilson souhaite prendre ses distances avec House et finit par changer d’hôpital. Un coup dur pour son grand ami qui décide d’engager un détective privé, Lucas Douglas, et de lui confier diverses tâches, dont notamment celle d’en savoir un peu plus sur son personnel. Il revient aussi à la charge auprès de Wilson qui finit par céder. Cuddy, quant à elle, éprouve toujours le désir d’être mère et pourrait bien voir son souhait se réaliser… Même si le chemin à parcourir est semé d’embûches. Et si il y avait de l’amour dans l’air ? Et si ce bon vieux House voyait ses vieux démons revenir ?

Promo_S05_020Avis : Après une saison 4 qui avait su tirer parti du meilleur de la série en jouant à un jeu de télé-réalité redynamisant un peu le show, en exploitant bien les histoires pour nous en faire découvrir plus sur les nouveaux personnages, cette saison 5 n’est malheureusement pas à la hauteur. Il faut dire qu’elle repart en mode ronronnage et pilote automatique. Pas de réelle surprise donc. La mort d’Amber aurait pu être un traumatisme, changer la donne de la série, mais comme bien souvent en pareille situation, on en revient au statu quo. Alors certes, toujours en prenant un peu le temps de laisser mariner le téléspectateur, histoire de dire que ça a tout de même eu une incidence (mais Wilson -et son interprète au générique- ne disparaissant pas purement et simplement, on avait une idée de ce qui allait se produire ! :D), mais quand même… Un peu le même grief que la saison dernière à cet égard. Et puis surtout, on se dit que Wilson est décidément un brin maso pour revenir entre les mains d’un House qui ne changera pas ! Il lui fait encore voir de toutes les couleurs. Et moi j’dis, qu’il faut être sacrément amoureux pour vouloir en subir autant ! :D Ce départ temporaire de Wilson nous amène malheureusement l’une des mauvaises idées de la saison. Enfin, c’est pas qu’elle soit forcément si mauvaise que ça a l’origine, c’est juste que ça ne tient pas la route sur la longueur et qu’on est content quand le personnage se fait kelleyriser (si j’ai bon souvenir) du show. Parce qu’à l’origine, Dr House devait aussi avoir son spin-off. Donc, hop, présentation du futur héros au travers de la série, qui serait cette fois-ci vraiment policière, avec ce détective privé nommé Lucas Douglas.

e4fdc0f89a30a38a9c55db49c17d83faLucas Douglas s’avère donc être un ersatz de notre bon vieux docteur, avec ses petites manies excentriques et tout. Mais bon, autant dire qu’il ne sert plus à grand chose très vite et qu’on finit par en souper. Sans doute pour ça que le spin-off n’a jamais vu le jour (que le dieu téléphage bénisse les téléspectateurs américains ?). A côté de ça, on a des histoires qui se laissent suivre sans être réellement marquantes (bien qu’il y ait un ou deux cas qui interpellent tout de même, ne serait-ce par exemple que dans l’avant dernier épisode de la saison, le 5x23 Ecorchés Vifs, qui porte fort bien son titre français). Et puis, on a des intrigues un peu plus personnelles. Là, on appréciera surtout en fonction de notre cote d’affection pour les personnages en question, sachant que de toute manière, ils ont quand même rarement une très grande influence de ce côté-là, puisqu’ils sont plus ou moins interchangeables. Seule réelle exception, un épisode bien particulier qui vient un peu nous sortir de la routine établie et les derniers épisodes qui arrivent encore une fois a bien captiver l’attention, même si pour le Season Finale, il faut vraiment lui laisser le temps (parce que trop « comme un autre » au départ). Sinon, que dire que je n’ai pas déjà dit sur la série, certains personnages sont encore sous-exploités, c’est le cas de Cuddy pas super mise en avant, ou uniquement qu’a de très rares exceptions, et ça, je le regrette toujours.

Promo_S05_021_2

Conclusion : Une cinquième saison en petite forme. Sans être désagréable à suivre, elle s’avère surtout en mode automatique et peine un peu parfois à réussir ses effets (un centième épisode décevant par exemple), malgré une ou deux bonnes trouvailles ou des points plus particuliers qui retiennent l’attention (avec du sexe ! :P). Reste plus qu’à voir si le docteur saura raviver la flamme de la passion avec sa sixième saison… Niveau visages connus, on pourra remarquer celui de Zelijko Ivanek (Heroes saison 3, Damages saison 1).

A lire aussi :
Dr House - Saison 1 (reviews)
Parodies Dr House & Heroes (vidéos)

Medley Séries - L'Esprit de Noël (vidéo-montage)