Si vous avez besoin de rire un bon coup, c’est simple, il suffit juste de quelques membres d’une famille formidable et qui s’appellent les Walker !

US BROTHERS & SITERS – 1x19 Le Défi de Famille (Game Night)

brothers_and_sistersScénario : Molly Newman

Réalisation : Matt Shakman

Avec : Calista Flockhart (Kitty) ; Rachel Griffiths (Sarah) ; Dave Annable (Justin) ; Matthew Rhys (Kevin) ; Balthazar Getty (Tommy) ; Sally Field (Nora) ; Ron Rifkin (Saul)...

Cote d’amour : Note_05

Brothers_04Résumé : C’est le soir de Pâques et Nora se retrouve sans dinde puisque c’est une vieille connaissance qui a réservé les deux dernières : Miranda Jones. Forcément, les enfants de Sarah font la moue quand ils voient ce qu’ils ont dans leur assiette et le dîner dérape encore. Le lendemain, Kitty croise par hasard le frère gay de McCallister et lui arrange un rendez-vous avec Kevin, sans lui dire qui est vraiment Jason. Justin tente de convaincre ses frères et sœurs de mieux intégrer Rebecca à la famille. Sarah finit par l’inviter au défi de famille que Kitty et Nora ont relancé après une deuxième rencontre avec Miranda et sa fille Lizzie qui a fait ressortir chez elles cet esprit de compétition mis à mal lorsque Kitty avait fait perdre sa famille alors qu’elle était sûr de la réponse qu’elle donnait. Alors, quelle famille va-t-il sortir vainqueur de cette revanche plusieurs années après ?

Brothers_08Avis : Ca fait un moment que je n’avais pas utilisé la rubrique Episodes Cultes. Comme j’essaye de varier un peu les plaisirs et de ne pas revenir sans cesse sur les mêmes séries (parce que rien qu’avec Buffy je pourrais en faire pas mal), je cherchais depuis un moment où est-ce que j’avais bien pu croiser des épisodes qui m’aient scotchés et qui resteront gravés quelque part. Autant dire que dans les séries récentes, j’ai quand même eu un peu de mal. Dans Supernatural sûrement, dans Doctor Who c’est certain (mais j’ai envie de les revoir avant d’en parler) et aussi dans Torchwood (même chose que pour la grande sœur). Et puis, bon sang, mais c’est bien sûr, dans Brothers & Sisters ! Oui, la série m’a tellement enthousiasmé qu’il devait bien y avoir des épisodes rentrant dans cette catégorie. Et revoir un épisode en attendant d’avoir la possibilité de regarder la saison 4 (en VF de préférence), c’était un bon moyen de patienter et revenir un peu en arrière. Il a fallu que je fasse quelques recherches pour savoir sur quel épisode jeter mon dévolu, mais je n’ai pas mis bien longtemps. Pourquoi alors ce 1x19 Le Défi de Famille ? Parce qu’il est à mon sens pleinement représentatif de tout ce que je peux aimer dans la série. Rien que pour ça, il est culte. Et aussi parce qu’il est juste génial. Franchement, la famille Walker nous offre un festival d’une densité plutôt rare et se permet le luxe, comme sait si bien le faire la série, de ménager quelques plages de drame au milieu de toute cette bonne humeur… Relative la bonne humeur, certes, mais bonne humeur quand même. Pourquoi relative ? Eh bien, parce que si en tant que téléspectateurs nous prenons beaucoup de plaisir, c’est moins drôle pour les personnages qui doivent vivre la situation. Heureusement que ce n’est que de la fiction, même si y’a quelque part un fond de vérité, de véracité dans les mésaventures de ce clan.

Brothers_07Resituons un peu les choses, parce que c’est pas évident avec le rythme soutenu. C’est un épisode où l’on fait la connaissance de nouveaux membres de la famille. Enfin, si on a déjà vu Rebecca auparavant (la demi-sœur, fille cachée et illégitime de William), c’est la première apparition du frère de McCallister, qu’on avait déjà évoqué précédemment. Le but de l’épisode, c’est de tenter d’intégrer Rebecca. Le tout n’est pas évident, puisque c’est un personnage qui débarque en cours de saison et qui vient un peu changer la donne. Le téléspectateur se trouve dans la même position que les membres de la famille et peuvent hésiter à lui accorder leur confiance. D’ailleurs, pas sûr que ce soit mission réussie au terme de ce 1x19… Pas sûr du tout ! Mais la tentative est parfaitement réussie elle, parce que le tout part d’une bonne volonté de la part de tout le monde, surtout Justin, et parce que ça prend place dans ce grand jeu qu’est le défi de famille, une vieille compétition qui ravive des flammes chez Nora et Kitty. Franchement, entre le moment où Nora choisit la dinde, celle où Kitty et Nora s’emballent parce qu’elles sont dans cet esprit de « c’est nous les meilleures » et les différents jeux en délires, on a été gâté aux petits oignons (aussi pour l’une des scènes finales, encore avec Kitty et Nora). Kitty (toujours) n’hésite d’ailleurs pas à se servir de son petit ami de sénateur pour bien se faire mousser, quitte à en faire beaucoup trop. On pourra aussi facilement retenir lors du dîner de Pâques les gamins qui ne veulent pas manger les canards (qu’on tente bien de refiler à Kevin, mais celui-ci réplique que ce n’est peut-être pas très bien de manger Riri et Fifi devant les enfants ! lol) ou encore Kevin (toujours -bis-) qui en veut beaucoup à sa sœur pour ce rendez-vous arrangé foireux parce qu’il a un peu dit du mal de McCallister pour se faire bien voir (et Kevin est plutôt du genre rancunier, comme il le prouve au jeu du mime et qu’il trouve un « Crève, Kitty Crève » comme titre de film ou qu’il dit qu’il préfère qu’on la prenne pour folle plutôt que lui ! :D). Ca fuse vraiment, c’est de l’or en barre. On retrouve donc le goût prononcé pour les Walker des dîners de famille qui tournent courts et leur amour du vin (quand tout va mal, au moins, il reste ça !), ainsi que les situations embarrassantes ou gênantes. Pas évident dans toute cette folie de se faire une place. Et du coup, Joe est assez bien utilisé ici, puisqu’il comprend parfaitement ce qu’elle peut ressentir. C’est toute cette partie qui est un peu plus sensible et qui coule naturellement dans cette histoire, qui permet de lancer les intrigues de fin de saison.

Brothers_09

Conclusion : Un épisode de Brothers & Sisters, c’est pas vraiment facile à reviewer, surtout quand ça part un peu dans tous les sens et qu’il faut tenter de tirer l’essentiel de ce qui arrive à chacun. Donc je suis loin d’avoir tout dit et cité toutes les répliques intéressantes (je le répète, y’a un véritable défilé) mais j’espère au moins avoir communiqué mon enthousiasme. En tout cas, un épisode à tenter si vous n’avez toujours pas été séduit par les Walker. Certes, peut-être qu’il faut un peu connaître la famille pour savourer pleinement tout le fonctionnement de celle-ci (les coups de téléphone, les grandes réunions familiales...),  mais quand même, ça met le sourire jusqu’aux oreilles pratiquement tout le long. Surtout quand on sait en plus d’où viennent les deux « guests têtes connues » de cet épisode, puisque Jenna Eflman et Susan Sullivan se connaissent de la série Dharma & Greg où elles étaient belle-fille et belle-mère. J’ai trouvé ce clin d’œil sympathique. La première rencontre entre Kevin et Jason (Eric Winter gaaaa) est juste très drôle aussi. Mais que faites-vous encore là ? Vous z’êtes pas parti le voir ? Allez, hop !

A lire aussi :
Brothers & Sisters - Saison 1 ; Saison 2 (reviews)
Brothers & Sisters dans les Mains d'Edward ; C'est pas moi qui l'ait dit - 1ère partie (humeurs)
Wallpaper Brothers & Sisters ; Bannières Brothers & Sisters ; Wall Spécial Noël 2009 (créations graphiques)
La demande de Kevin (vidéo)
Eric Winter - Ugly Truth ; Luke McFarlane ; Dave Annable (Sexy Boys)