Et voilà… Après six saisons, Lost va tirer sa révérence par la petite porte sur la première chaîne de France. Mais que peut bien valoir cette ultime saison ?

US LOST – Saison 6 (Dernière Saison)

lostCréée par : Damon Lindelof, Carlton Cuse & JJ Abrams

Avec : Matthew Fox (Jack) ; Evangeline Lilly (Kate) ; Josh Holloway (Sawyer) ; Jorge Garcia (Hurley) ; Ken Leung (Miles) ; Emilie de Ravin (Claire) ; Daniel Dae Kim (Jin)

Nombre d’épisodes : 17 (2010)

Cote d’amour : Note_02

Claires6___7_HqRésumé : Lors de l’explosion de la bombe censée ramener les naufragés de l’île chez eux, tout ne se passe pas comme prévu. Sawyer en veut à Jack pour son plan qui a foiré tandis que l’on découvre que John Locke n’est plus vraiment lui-même et qu’il a un but bien précis. Un jeu commence dès lors entre lui et Jacob tandis que tous les pions se mettent en place petit à petit et que divers affrontements ont lieu entre divers groupes. Le Temple semble pour le moment protégé  d'une terrible menace à venir mais il n’est pas sûr que ce soit le cas pour très longtemps. Autre temps, autre vie, les disparus du vol océanic 815 sont dans l’avion. Ils se croisent, se rencontrent parfois. Il n’y a pas eu de problème. C’est une vie sans crash qui se déroule mais un lien semble toujours les unir. Est-ce que finalement, « ça a marché » ?

Jacks6___7_HqAvis : Bon, comme toujours, tenter de résumer du Lost, c’est un chouia compliqué, mais voilà en gros ce qu’il se passe dans le début de cette ultime saison. Oui, cette fois, c’est bien fini. TF1 va devoir trouver une autre série de l’été culte qu’elle passera de prime en seconde partie de soirée pour terminer la diffusion dans l’indifférence totale. Cette ultime saison qui aurait pu peut-être permettre à la série de redorer son blason dans mon cœur. Cette ultime saison qui aurait pu permettre de mener à terme le puzzle et d’en faire une série culte. Peut-être un chef d’œuvre (on sait jamais, hein). Mais malheureusement, rien de tout ça. Comme d’habitude, la construction narrative même de la série la compromet assez vite. C’est pas faute de réserver son lot de surprise chaque année, puisque la nature des flash ont encore changé (tellement qu’on sait pas comment les nommer, mais c’est « sideways » d’après les créateurs). Ce qui avait redynamisé le show il y a deux ans ne fonctionne hélas pas à nouveau. Bien au contraire, ces parties ont tendance à plomber les épisodes et ne font voir qu’un intérêt : celui de bouche-trou. En milieu de saison (voire un peu avant), on peut un peu théoriser sur ce qu’on voit et ce qui s’y passe mais c’est tout (et surtout, la fin prouvera que c’est juste une arnaque). La plupart des persos sont égaux à eux-mêmes, et c’est donc un peu en fonction de notre affection qu’on pourra plus ou moins apprécier certaines choses. Personnellement, je trouve que l’un qui a le plus regagné en intérêt cette saison, c’est bien Jack Shephard. Pas dans ses « flash-truc-muches » mais bien en tant que perso sur l’île où il prend une nouvelle dimension, où on retrouve de la sympathie pour lui (et on a l’occasion de le voir un peu torse-nu aussi, c’est vrai) et où son avancement est presque logique. Franchement, moi qui avait fini par ne pas plus l’aimer que ça, là, j’ai vraiment été content de le suivre. Ce qui ne m’empêche pas de ne pas avoir été enthousiaste devant la saison, mais chut.

Richards6___8_HqOui, parce que bon, j’avoue que je fais plutôt partie de ceux qui attendaient des réponses de la part de la série. Alors certes, on s’est toujours beaucoup intéressé aux personnages avant tout, à leur destinée, à leur passé, mais bon sang, la mythologie n’était pas juste un petit prétexte (sur les premières saisons, peut-être pour les parallèles) mais bien une grosse partie de l’identité de Lost. Hors, au final, elle semble juste avoir été traitée avec un certain mépris de la part des scénaristes qui clamaient tout de même savoir où ils allaient et qu’en sachant le nombre d’épisodes, ça les aiderait. Bah, dis donc, j’aurai pas voulu voir ce que ça aurait donné s’ils avaient navigué à l’aveugle sans savoir combien de temps il leur restait. Toute la saison on se demande s’ils sont bien au courant qu’ils reviendront pas l’année prochaine. Ca doit se décanter à un gros moment, dans l’épisode 6x15 A la Source. Un épisode sensé éclairer je suppose. Mais surtout une grosse pirouette de Damon Lindelof et Carlton Cuse pour éviter de fournir trop de réponses (qui fournissent plus de questions, comme ils le disent au travers d’un perso). Ah merci Cuse et Lindelof. Si c’est pas du foutage de gueule à la réponse concernant la question du Black Rock ou celle du pied la Statue franchement. Parce que autant les réponses fournies l’année dernière nous laissaient dans une léthargie totale, autant cette année, on se fait prendre pour des imbéciles. D’ailleurs, pour en remettre une couche sur l’épisode 6x15, voilà un bel exemple du raté total de la narration lostienne. Il a certes une importance (minime à mon goût) mais il semble tellement balancé au hasard, juste là parce qu’ils se sont rendus compte qu’il fallait bien fournir une explication pour lancer les derniers épisodes, mais y’a aucun lien entre les épisodes d’avant et ceux d’après. A se demander s’ils ont pas mis une autre série à la place presque. Et il ne faut pas compter sur l’émotion pour venir sauver du naufrage la saison. J’ai la larmouchette ou la petite boule facile. Mais ici, vraiment rien. Y’a pourtant deux ou trois moments où on tente bien de nous faire sortir le mouchoir, mais à force d’être fait de manière aussi ostentatoire avec des personnages kleenex bah ça fonctionne pas.

Suns6___10_HqEt tenez, puisqu’on parle de kleenex et de personnages, notons que la série se fait diablement plaisir ici. Parce que comme c’est la dernière saison, elle peut tout se permettre. Même de tuer à tour de bras des personnages qui n’ont jamais eu de grande utilité. Et elle ne s’en prive clairement pas. Alors du coup, parfois ça surprend (c’est déjà ça de gagné). On se serait presque cru dans Harper’s Island à un moment donné, c’est pour dire ! :P Ca peut toujours réveiller si on s’endort trop devant la série, c’est bien (mais c’est vraiment là où on se dit qu’il y avait un certain nombre de personnages très inutiles tout de même !). Dernière saison oblige, c’est aussi plein de visages connus qui viendront faire une apparition d’une manière ou d’une autre. C’est notamment le cas de Claire mais… Je préfère oublier. Allez, spoilons un petit peu… *****Attention Spoilers***** Elle revient en Rousseau2.0. Sauf que ça me contrarie, parce que j’avais cru qu’on avait plus ou moins donné une explication à l’attitude de Rousseau -perso ô combien sous-exploité à mon goût- et qu’ici, c’est différent. Ensuite, le jeu d’Emilie de Ravin est vraiment atroce (et le perso un peu trop inconsistant).*****Fin Spoilers*****. C’est aussi l’occasion pour la série de faire des adieux larmoyants à plein de lieux de la série. En fait, on revisite pas mal de lieux plus ou moins emblématiques qu’on avait presque oublié parfois. C’est pas désagréable. On a quand même un peu plus la sensation de « fin ». Mais ça aurait été meilleur si ça avait été couplé avec l’histoire et que celle-ci ne fut pas juste un prétexte à ce défilé. Enfin, un dernier petit mot sur nos amis les personnages. Sun fait de la figuration durant toute la saison et c’est juste honteux. A la fois parce que le personnage est sympa et aussi -et peut-être surtout- parce qu’on lui a quand même donné des story-lines bien pourries (nan mais le retournement au milieu de série, grand dieu quoi !!) avec un événement hélas prévisible.

lost_saison_6_02_grande_2

Conclusion : Est-ce que Lost aura un intérêt à être revue ? Je sens que dans quelques années, j’aurai sûrement envie de m’y replonger pour me faire l’intégrale d’une traite, voir un peu si ça fonctionne mieux, si je perçois mieux les connexions, si passé la déception du premier visionnage, j'y retrouve goût en sachant la direction prise. En attendant, comment ne pas être globalement déçu par cette saison qui se fout de certains enjeux, qui se fout du téléspectateur et qui est relativement chiante dans la plupart de ses flashes ? Paradoxalement, j’ai bien aimé l’épisode final (jusqu’à ses 10 dernières minutes du moins) bien qu’il n’allait pas du tout là où je voulais. Et que malheureusement, ça n’aura pas servi à grand chose de tenir et suivre la série pour celles et ceux qui voulaient des réponses, parce que y’a pas grand chose à se mettre sous la dent de ce point de vue. Dommage, la série aurait pu démontrer un côté brillant dans sa construction narrative et cela s’avère juste être un grosse fumisterie… noire ! (Les fans de Saving Grace auront remarqué la présence de Dylan Minette dans la saison...)

A lire aussi :
Lost - Saison 4 ; Saison 5 (reviews)
Wallpaper Lost (créations graphiques)
Webisodes 5x16 & 5x17 ; Générique Type Alerte à Malibu (vidéos)
Locke Humaine ; Rafraîchissage de Mémoire Express (humeurs)
Matthew Fox - 1ère partie ; 2ème partie ; Gorgeous Man Vidéo (photos)
Pulse ; The Dark Knight ; Dead Like Me, Life After Death (reviews)
1001 Messages (OST)