L’hymne de ces trois-là auraient pu être une chanson tirée de La Belle & La Bête de Disney : « être humain à nouveau »… Ils revenaient pour leur deuxième saison…

UK LA CONFRERIE DE L’ETRANGE (Being Human) – Saison 2

being_human_saison_2_01_maxiCréée par : Toby Withouse

Avec : Aiden Turner (Mitchell) ; Russell Tovey (George) ; Leona Crichlow (Annie) ; Sinead Keenan (Nina) ; Lindsey Marshal (Lucy) ; Paul Rhys (Ivan) ; Donald Stumper (Kemp)…

Nombre d’épisodes : 8 (2010)

Cote d’amour : Note_03

307187_2Résumé : Après la mort d’Herrick, la petite communauté des vampires est un peu livrée à elle-même et a du mal à s’organiser pour recouvrir ses traces. Bien qu’il ne veuille pas s’y impliquer, c’est Mitchell qui va jouer les intérimaires de façon un peu prolongée. A l’hôpital, il fait la connaissance de Lucy dont il tombe sous le charme. Du côté de George, rien ne va vraiment plus avec Nina depuis qu’elle a découvert son secret et surtout, depuis qu’elle a sans doute été transformée suite à une blessure quand George se transformait. Malgré tout ce qu’il entreprend le couple est au bord de la rupture. Annie s’avère plus guillerette quant elle a enfin la possibilité de vivre normalement, parce qu’elle est vue de tout le monde. Elle se trouve même un job. Mais quelque chose se trame. Des expériences sur les loups-garous et le retour de vieilles connaissances de Mitchell… Nos amis garderont-ils leur humanité ?

307171Avis : A priori, le titre La Confrérie de l’Etrange (avec ou sans Being Human devant, faudra voir) sera celui utilisé pour la diffusion française sur la chaîne France 4 qui prend ainsi le relais de la chaîne Orange qui reste la première fenêtre de programmation. Même si l’enthousiasme s’était avéré un peu modéré l’année dernière face à la série qui m’avait pris un peu au dépourvu en adoptant un ton que je n’attendais pas d’une telle série, j’étais quand même pour le moins curieux de découvrir cette suite. Et force est de constater que j’ai plus apprécié. Bon, d’une part parce que sans doute que je savais dans quel plat je mettais les pieds, et d’autre part, parce que sans doute aussi que c’est un peu plus maîtrisé point de vue avancement dans l’intrigue. Le côté un peu décousu de la saison 1 semble oublié dans l’ensemble. Et puis, il faut reconnaître que notre trio d’amis est tout de même très attachant et donc nous invite à plonger avec eux dans leurs nouvelles aventures. Pour une durée un peu plus longue cette fois-ci, avec deux épisodes supplémentaires par rapport à la première saison (soit 8 épisodes au total, pour toujours une bonne grosse cinquantaine de minutes chacun). La fin de la saison précédente laissait éventuellement présager d’une tournure un peu plus fantastique des événements. Bon, autant dire tout de suite que de ce côté-là, je n’aurai toujours pas été satisfait… Mais il faudra s’y faire, c’est le point de vue de la série. Après tout, sans doute que tout est dit dans le titre ! Et puis, j’ai quand même aimé cette nouvelle introspection de ce fantôme, de ce loup-garou et de ce vampire dans leur quête continuelle d’humanité. Et s’ils sont forts ensemble, s’ils arrivent à survivre et affronter les épreuves, à rester aussi « humains » qu’ils le peuvent, dès qu’ils se séparent, c’est une toute autre chose.

307168_2Et cette saison s’échinera à développer cet éloignement. Certes, pour mieux qu’ils réalisent chacun de leur côté leur désir de vie « normale », de vie amoureuse, mais c’est bien ce qui les fera basculer vers un côté sombre. Le plus touché sera indéniablement Mitchell qui se laisse entraîner dans un tourbillon qu’il n’avait sûrement pas prévu au départ, en s’impliquant à sa manière dans la communauté des vampires qu’il a lui-même mis à mal en détruisant Herrick, créant des problèmes inattendus. Heureusement qu’on peut compter sur Annie pour mettre un peu de gaieté dans la plupart des épisodes, même si cela révèle aussi un malaise. George a aussi ses moments plus drôles, mais c’est loin d’être la vie en rose pour notre loup-garou aux yeux de cocker. De manière générale, sans doute qu’on peut dire que les épisodes sont bien dosés au niveau de la légèreté nécessaire au vu de la tournure dramatique d’un certain nombre d’événements. Je crois même qu’il y a un peu de slash qui traîne dans les parages (je pense pas avoir eu cette sensation dans la première saison, mais dans celle-ci, la relation Mitchell/George pourrait donner quelques idées ! :P). Et puis, il y a ces nouveaux personnages qui s’avèrent être du bon sang frais, apportant quelques éclaircissements sur le passé de Mitchell notamment ou bien encore apportant un nouveau fil rouge, plus développé, consacré à la guérison des loups-garous et remettant à nouveau en cause tout ce qui peut finalement caractériser le côté "humain" ou la notion d'humanité, puisque les plus humains ne sont pas forcément ceux que l’on croit. Et c’est pour ça que c’est bon. Que la série apporte une certaine émotion et que la violence dont elle peut parfois faire preuve ne s’avère jamais gratuite (encore une fois, les transformations de George sont insoutenables et certaines scènes vers la fin de la saison avec Mitchell sont plutôt sanglantes mais pleinement justifiées...).

307185_2

Conclusion : Le charme a agit petit à petit et cette saison, bien que toujours avec des épisodes longs, a révélé tout le potentiel de la série. Sans dire qu’elle me fait devenir aussi accro que pour d’autres, je serais ravi de la retrouver pour une saison 3 et de voir ces personnages à continuer leur quête. D’autant plus que la fin pose une nouvelle fois des interrogations quant à la suite et promet peut-être une nouvelle dimension. Et tant pis si j’ai l’impression que certaines choses touchant Annie n’ont servis à rien (bon, c'est pas grand chose, hein). En attendant, pas sûr que le remake US arrive à retrouver ce charme, parce que même si on sera sur SyFy, il y a une certaine nudité et une certaine violence (naturelle, parfois dérangeante, plus que dans un True Blood), pas forcément la marque de fabrique de la chaîne. Allez, rendez-vous pour la saison 3 en tout cas ! (Oui, y’en aura une… ^_^)

A lire aussi :
La Confrérie de l'Etrange - Saison 1 (review)
Being Human - Teaser (vidéo)