Après la magistrale saison 5, pas évident de tenir la barre… Et il y avait un petit défi à relever en ce début de saison 6… Alors, la Tueuse, toujours au top ?

US BUFFY CONTRE LES VAMPIRES (Buffy, The Vampire Slayer) – Saison 6

3920101uxjjrCréée par : Joss Whedon

Avec : Sarah Michelle Gellar (Buffy) ; Alyson Hannigan (Willow) ; Nicholas Brendon (Alex) ; Michelle Trachtenberg (Dawn) ; Anthony Stewart Head (Giles) ; James Marsters (Spike)…

Nombre d’épisodes : 22 (2001/2002)

Cote d’amour : Note_03

6dawn0002Résumé : Giles souhaite quitter les Etats-Unis et Sunnydale où il n’a plus rien à faire depuis que la Tueuse est morte il y a deux mois. Il laisse la boutique de magie à Anya qui se désespère de ne pas encore le voir parti. Mais ce n’est rien par rapport aux questions suscitées par le projet de Willow qui devrait bientôt voir son accomplissement, celui de ressusciter Buffy avec l’aide de Tara, Alex et Anya alors que les autres ne sont pas au courant et que le chaos arrive bientôt en ville quand une horde de démons motards décide de la prendre depuis qu’ils savent qu’elle est sans défense. L’obsession de Spike envers la Tueuse grandit de plus en plus et finit par devenir malsaine pendant que le projet de mariage d’Alex et Anya reste toujours secret au grand dam de l’ex-démon vengeur qui voudrait bien le dire à ses amis. La magie de Willow lui monte à la tête et commence à agir sur elle comme une drogue dont elle ne peut plus se passer. Ce qui inquiète autant Giles que Tara. Willow arrivera-t-elle à s’en sortir ?

6spike09Avis : Pour la première fois de la série, Joss Whedon est très en retrait, occupé sur Angel et Firefly (série vite annulée par la Fox). Il a d’ailleurs confié les rênes de la série à Marti Noxon (qui avait ouvert la saison 5 avec l’épisode sur Dracula) qui a la lourde tâche de rebondir sur le final de la saison 5 qui se terminait par la mort de Buffy. Une tâche pas aisée, faite à l’occasion d’un double épisode diffusé pour la première fois sur la chaîne UPN. Puisque la série déménageait aux USA, la WB (chaîne d’origine de la série) n’ayant pas surenchérit. Donc beaucoup de choses à faire ici, histoire de ne pas perdre les nouveaux éventuels téléspectateurs et d’arriver à faire ressusciter une Tueuse qui ne pouvait décemment pas rester morte, même si elle est pourtant belle et bien présente dès les premières minutes de ce Season Premiere par un tour de passe-passe logique et sympathique (bien que l’épisode en lui-même, avec ses démons-motards ne soit certainement pas le meilleur de la série, pas même la meilleure ouverture, et dieu sait que Buffy ne brille jamais par ses Season Premiere). Le reste de la saison découle d’ailleurs des événements qui vont s’y produire. Et ce premier épisode ne ment pas sur la teneur de ce qu’on va voir, avec un univers relativement chaotique et sombre. Une marque de fabrique qui pourra déplaire aux fans de la première heure (et qui a d’ailleurs beaucoup déplu de manière générale) malgré quelques pointes d’humour toujours présentes dans les dialogues ou certaines situations (l’épisode 6x05 Tous Contre Buffy contient quelques perles contrairement au très mauvais épisode 6x12 Fast-Food sur les affres de travailler dans ce genre de resto). Mais il est vrai que de manière général, c’est sombre. Et sombre différemment de la saison 5. Ca a un côté très malsain, ne serait-ce que dans la relation qui unit Spike à Buffy. Et c’est à partir de ce moment-là que mon aversion pour le personnage est née. Désolé, voir l’héroïne se détruire ainsi, très peu pour moi (encore plus quand arrive l’épisode 6x18 Rouge Passion qui fait déborder le vase). Idem du côté de Willow qui se perd dans la magie noire, telle une drogue.

6tara002Et c’est pourtant bien ce personnage qui sera central et le plus intéressant. C’est une des pistes qui avait été lancée en cours de saison 5, avec une dispute Tara/Willow qui avait mal tourné. C’est repris ici et on arrive très bien à voir comment tout cela évolue, comment les autres ne voient pas les choses venir, occupés dans leur coin. En fait, la saison est une bonne métaphore (à peine voilée) de cette descente aux enfers, de la dépendance (qu’elle soit au sexe ou à la drogue) mais pourra paraître par moments un peu lourde dans sa façon de faire. En plus, la saison n’est pas tellement sauvée par son Big Bad qui n’a pas, et c’est peu de le dire, le charisme d’une Gloria ou d’un Maire. Il faut dire que nos trois loosers qui composent le Trio fait un peu pitié et n’a rien de bien méchant au premier abord. Sauf que là aussi, l’évolution n’est pas inintéressante à suivre. On arrive très bien à voir le cheminement qui conduit aux événements de fin de saison. On encre la série dans le réel à nouveau avec ces crétins qui refusent de grandir et qui ne sont pas issus du monde fantastique. Mais là aussi, on a du bon et du moins bon. La trame de la saison s’avère aussi plus linéaire, toujours assez feuilletonnant dans l’ensemble, mais beaucoup moins bien construite, ou tout du moins, beaucoup moins complexe. Elle est heureusement sauvée, comme la saison 4, par ses épisodes « spéciaux ». On parlera bien évidemment le très bon 6x07 Que le Spectacle Commence, le seul écrit par Whedon, qui fait avancer le récit en chantant, mais on pourra aussi parler du suivant, le 6x08 Tabula Rasa, nous offrant une brillante performance comique avec beaucoup d’allusions seconds degrés à la série ou encore le 6x17 A la Dérive. Avec en plus quelques nouvelles têtes assez sympathiques (comme Halfrek ou Clem) même si ça fait drôle de voir ici un univers qu’on est plus habitué à voir dans Angel (avec tout plein de démons de toutes sortes dans les bars et autre).

sarah_s6_044

Conclusion : Pour la deuxième fois de la série, la saison se termine sur une chanson de Sarah McLachlan avec Prayer of St-Francis (la première fois, c’était avec Full of Grace dans le 2x22 Acathla 2ème partie). Une saison qui pêche un peu à cause de certaines histoires (l’idée du Double Mixte Palace n’est pas particulièrement brillante, même si sûrement assez parlante et réaliste), de sa construction trop linéaire mais qui se rattrape par d’autres aspects, comme le développement de certains personnages, des épisodes de très haute qualité ou encore une fin de saison pour le moins inattendue, de haute volée. Willow est sans aucun doute le personnage qui gagne le plus ici, mais Tara s’en sort aussi assez bien puisqu’elle n’est plus seulement uniquement la copine de Willow et qu’elle a quelques interactions avec Buffy qui sont assez intéressantes, même si le personnage n’est toujours pas présent au générique (ni à tous les épisodes malheureusement). Ca restera néanmoins une des moins bonnes de la série, juste derrière la saison 4… Alors, espérons que pour son ultime saison, Buffy sache remonter la pente !

A lire aussi :
Buffy - Saison 1 ; Saison 2 ; Saison 3 ; Saison 4 ; Saison 5 (reviews)
Buffy ; Buffy Tueuse de Vampire le film ; Chaos Bleed Le Jeu Vidéo (reviews)
Le Best of (sélection des meilleurs épisodes par saison)
2x19 La Soirée de Sadie Hawkins ; 6x07 Que le Spectacle Commence ; 4x10 Un Silence de Mort (reviews)
Unaired Pilot  ; The Animated Series BA ;
 Interview Claire Guyot (vidéos)
OST volume 1 ; OST volume 2 ; Une Musique d'Enfer (la bande originale)
Passion ; Les tueuses ; Derniers Baisers ; Rédemption ; Noirs Désirs (vidéos-montages)
The Long Way Home (review 1er chapitre du comic)

Wallpaper Amber Benson/Tara ; Sarah Michelle Gellar (créations graphiques)
David Boreanaz ; Adam Kaufman (Sexy Boys)
 Claire Guyot ; Les Voix Cachées des Stars (doublage)
Une VF Homophobe ? (Humeurs)
Tout Buffy grâce au tag BUFFY