Y’a-t-il besoin d’être Japonais pour faire du bon shônen ? Peut-être bien que la réponse est non si on regarde cette série animée…

France WAKFU – Saison 1

1270079703_wakfu_s1_vol1Créée par : Ankama

Avec les voix françaises de : Fanny Bloc (Yugo) ; Adeline Chetail (Amalia) ; Patrick Béthune (Ruel) ; Geneviève Doang (Evangelyne) ; Thomas Guitar (Tristepin)...

Nombre d’épisodes : 26 (2008/2010)

Cote d’amour : Note_03

vlcsnap_2010_09_11_19h12m04s182Résumé : Un jour, Alibert arrête de pourchasser les méchants et se voit confier un bébé. Douze ans plus tard, Yugo, découvre qu’il a des pouvoirs et qu’il a été adopté. Il part alors à la recherche de sa véritable famille. Pour cela, il sera accompagné d’amis qu’il va croiser sur sa route, dont le vieux radin Stroud, qui était autrefois l’équipier d’Alibert, le Iop Tristepin de Percedal, gardien du shushu Rubilax, Amalia, la princesse de Sadida et sa protectrice, la fière archer Crâ, Evangelyne. Tout ce petit monde va vivre bien des aventures en accompagnant Yugo vers l’île d’Oma. Mais un danger rôde, le bien mystérieux Nox, à la recherche de tout le Wakfu possible pour alimenter son éliacube. Il est prêt à tout… Alors, Yugo réussira-t-il à retrouver sa famille ?

vlcsnap_2010_09_11_19h11m22s14Avis : Cocorico, Wakfu est bel et bien une série animée française, même si au premier abord, point de vu scénario, on pourrait ne pas le penser. En effet, il est assez évident que l’équipe d’Ankama, qui se trouve à l’origine de ce projet multiplateforme,  a très bien su intégrer tous les codes des shônen japonais, ces histoires faites à destinations des garçons, notamment tout ce qui est avatar du fameux Dragon Ball. Mais remontons deux ou trois mots avant, quand j’évoquais le projet multiplateforme si vous le voulez bien. En effet, avant cette série animée, il y avait Dofus, le jeu vidéo qui s’avère être un MMORPG (un jeu de rôle multimédia de masse) et qui se déroule donc dans le même univers. Il est donc logique de retrouver dans Wakfu, un certain nombre de classes et leurs représentants, comme le Iop, l’Eliatrop, le Crâ et tout ça quoi… Des termes dont il n’y a pas besoin d’être plus familier que ça, ainsi que de l’univers, pour apprécier la série animée (d’ailleurs, comme c’est mon cas, je peux vraiment le dire… :D). L’important c’est qu’on soit bien immergé dans ce monde et qu’on suive avec plaisir les personnages… Même si avec tout ça, on ne pourra pas dire que la trame sera franchement bouleversante d’originalité, puisque selon le bon vieux principe du shônen à la Dragon Ball, on a un garçon qui voit une quête se présenter à lui et des épreuves qui vont l’attendre pour qu’il puisse finalement affronter l’ultime danger auquel il devra faire face. Franchement, Wakfu respecte cet esprit à la lettre, j’ai d’ailleurs même plusieurs fois pensé à Tsubasa Reservoir Chronicle au cours du visionnage, puisqu’on est un peu dans la même veine de découvertes de différents mondes (enfin ici, il s’agit plutôt de la découverte de différentes partie du même monde), en variant aussi un peu les plaisirs. C’est ainsi qu’on se retrouvera avec une épreuve sportive (qui prendra tout de même trois épisodes), un épisode versant plus vers le terrifiant, un autre sur un concours de "beauté" et tutti quanti.

vlcsnap_2010_09_11_19h11m31s85Mais est-ce pour autant mal ? Non. Parce que si le déroulement est classique, la (fine) progression est maîtrisée et que les personnages et les épisodes relativement indépendants, donnent tout le sel qu’il faut pour ne pas s’ennuyer. On a là une bonne série d’aventure et d’action, avec une dose d’humour qui fait du bien. La série n’hésitant d’ailleurs pas à faire de nombreuses références très drôle à retrouver et à reconnaître. Les noms même des héros font aussi preuve d’un certain humour (comme pour Tristepin de Percedal, affectueusement surnommé « Pinpin » par ses compagnons de route... Et quand on parle de se manger des « pains » et de se prendre des « dalles », que le Iop en question est un mec qui cogne avant de réfléchir, je crois que tout est dit… :D). Et puis bien évidemment, c’est aussi très sympathique de découvrir petit à petit l’univers particulier qui les entoure. Tout n’est pas super intéressant ou tout n’est pas à mon goût (je dois dire que certains designs me font toujours un peu frémir tellement ils sont bizarres, mais c’est sûr que de ce côté-là, il y a beaucoup de diversité), mais dans l’ensemble, ça reste vraiment très sympa. On se prend au jeu, et on essaye de voir un peu petit à petit comment on va arriver au terme de la quête, dont on devine assez bien l’épreuve finale. Pour le coup, j’avais trouvé que Nox, le grand méchant, était un personnage plus complexe qu’il n’y paraissait. Mais la fin de cette première saison m’a un peu déçu à ce niveau-là. Non pas qu’elle ne réponde pas à un certain cahier des charges, mais je pensais qu’on allait en savoir un peu plus sur Nox et ses « obscurs » motivations. C’était un chouia moins nuancé qu’escompté (ou en tout cas, moins développé), mais peut-être que mon souhait sera exaucé dans l’épisode spécial diffusé par la suite. En tout cas, on pourra au moins s’extasier sur les graphismes et l’animation (héritage du flash d’internet), parce que c’est vraiment bien animé. Et il y a un casting de voix à tomber, autant dans les voix principales qui assurent vraiment bien le travail (mention spéciale à Thomas Guitar qui interprète un Tristepin d’enfer) que dans les voix secondaires (on y croise Claire Guyot, Richard Darbois, Malvina Germain ou encore Serge Faliu, des noms qui ne vous disent peut-être rien mais que vous avez forcément entendu si vous regardez des films ou des séries en VF).

vlcsnap_2010_09_11_19h12m48s121

Conclusion : En voilà un animé français qu’il est bon. Sans doute un peu trop shônen pour moi pour m’emporter jusqu’à l’extase (les avatars de Dragon Ball n’ont pas la cote chez moi), mais franchement, pas étonnant que France 3 ait pu faire de très bons scores avec. C’est juste dommage que la diffusion fut si chaotique, hachée en petits morceaux (d’où la diffusion sur deux années quand même)… Mais bon, les dvd sont sortis si vous voulez vous la faire dans de bonnes conditions. Je noterais un univers assez séduisant dans l’ensemble et des personnages attachants tout de suite (surtout que je n’ai pas évoqué Al, le tofu, une sorte de petit oiseau trop « kawai » -mignons- comme dirait nos amis Japonais). A noter que le générique est interprété par Anggun (et si je le trouvais un peu décalé au départ, on s’y fait finalement… D’autant plus qu’il revient de manière récurrente sous une forme ou une autre dans la série… :P). D'ailleurs, les dernières images du générique varient à chaque épisode, en fonction des "méchants" croisés... Il devrait y avoir une saison 2 à suivre…