« On ira tous au paradis… On ira… »… Oui, enfin, c’est presque vrai. Entre les méchants qui n’iront pas et les blondes qui appuient sur le bouton qu’il ne faut pas… :D

US DROP DEAD DIVA – Saison 1

DropDeadDiva_S1_fCréée par : Josh Berman

Avec : Brooke Elliott (Jane) ; Margaret Cho (Teri) ; Jackson Hurst (Grayson) ; Kate Levering (Kim) ; April Bowlby (Stacy) ; Josh Stamberg (Parker) ; Ben Feldman (Fred)…

Nombre d’épisodes : 13 (2009)

Cote d’amour : Note_03

291121Résumé : Deb Dobson est mannequin. Elle a tout pour être heureuse, elle est belle, elle a un super petit ami avocat et une super voiture dans laquelle elle va malheureusement finir sa vie, alors qu’un camion se dresse devant elle. Jane est avocate, l’antithèse de Deb et se fait abattre par un forcené. Alors qu’elle est prête à attendre le sort qu’on lui réserve, Deb, face à un ange aux portes du Paradis, appuie sur le bouton retour. Sauf qu’au lieu de retourner dans son corps, elle se retrouve dans celui de Jane. Une nouvelle identité à laquelle elle va devoir s’habituer. Heureusement, elle pourra compter sur son ange gardien, Fred, celui qui a laissé se commettre cette erreur, et sa meilleure amie Stacy a qui elle dit tout. Elle devra composer avec son tout nouveau métier d’avocat et faire face à son ancien petit ami qui se retrouve, pur hasard, à travailler dans le même cabinet. Pas évident quant il y a une collègue qui mettrait bien le grappin sur le beau Grayson. Deb arrivera-t-elle à se faire à cette nouvelle vie ?

19442996Avis : Drop Dead Diva. C’est typiquement le genre de titre qui, s’il n’est pas difficile à prononcer, me dit clairement rien. Je veux dire, ça ne me parle pas. Je comprends bien « dead diva », aussi « drop », mais l’ensemble m’échappe. Enfin bon, mon problème avec les langues n’est pas vraiment le sujet qui nous intéresse principalement ici (même si c’était bien de le souligner quand même). Tout ça pour dire que… En fait, je ne me souvenais plus. A un moment, on lit tellement de choses qu’on ne retient pas tout. Ni tout ce qu’on dit. Parfois, juste des impressions. Au moment où Drop Dead Diva est passée devant moi, je me suis demandé si j’étais vraiment intéressé par le sujet. Sans doute qu’à une époque (genre, quand tout le monde parle des nouveautés) j’avais lu des trucs, mais impossible de me dire si ça m’avait botté ou pas. Si je dis ça, c’est parce que je suis allé relire l’article de lady sur le premier épisode et que… J’ai été surpris. Non pas parce qu’elle a dit de la série, mais par mon commentaire (succinct). Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Cela étant dit, ça montre bien que je n’attendais rien de Drop Dead Diva. C’est sans doute pourquoi j’ai finalement été si agréablement surpris par la série. Il faut dire qu’il y a eu plusieurs choses agréables dès le départ pour moi. D’un point de vue purement superficiel d’ailleurs. Oh tiens, Sean Maher en guest (miam)… Oh tiens, il y a aussi Ben Feldman le temps de plusieurs épisodes (je l’avais apprécié dans Du Côté de Chez Fran et je ne savais pas qu’il était là). Oh, et puis tiens, c’est une série avec des avocats et des plaidoiries. Ce n’est pas du David E. Kelley (Ally McBeal, Boston Justice), on est bien d’accord et je ne suis pas un féru de ce type de série (je ne me tape pas tout ce qui a un avocat dedans quoi), mais l’approche par ce biais m’a plu. Et voilà comment je me suis enthousiasmé pour la série… C’est peut-être parce que je ne suis pas une fille mais les problèmes de clichés alignés évoqués par lady ne m’ont pas dérangé outre mesure. On ne peut nier qu’ils y sont mais vu qu’on est dans une comédie, ma foi…

19442988Oui, parce que le truc, c’est quand même d’opposer deux personnalités qui ne devraient jamais se croiser, avec la blonde un peu écervelée mais super belle et la brune un peu rondouillarde mais super intelligente. Est-ce qu’on peut faire preuve de plus de subtilité que dans n’importe quel navrant téléfilm ? Sûrement. Mais j’ai aussi envie de dire qu’il faut peut-être juger les apparences sur la longueur. Et le thème de l’apparence, des apparences, c’est bien le sujet principal de Drop Dead Diva. Pas d’une philosophie à couper le souffle, mais pas désagréable. La plupart des affaires jouent sur les apparences, que ce soit physique ou non. C’est ce qui m’a bien plu. Ce n’est pas un hymne à la différence aussi poussé que ce qu’on aura pu voir dans Ally McBeal, mais il y a tout de même une plaidoirie constante, superficielle ou non, même si sans doute un peu formatée. Idem du côté des personnages un peu caricaturaux, ça s’affine légèrement en cours de route. On apprend par exemple à connaître un peu Deb et à comprendre pourquoi Grayson l’appréciait. Elle n’était pas que belle et cruche, elle avait aussi une certaine personnalité et de bons côtés. Et bon, allez, je suis bon public pour voir comment va réagir la nouvelle créature hybride, vu que si Jane a totalement disparue (c’est claire, elle est morte), son intelligence, non. Alliée au côté un peu naïf et qui a envie d’aider son prochain de Deb (si, si, j'vous jure), le cocktail est tout à fait approprié pour la nouvelle avocate et ses affaires. Après, il reste Stacy qui assure le quota blonde vraiment idiote, mais on va dire que c’est pour le ressort comique (c’est comme si on reprochait à Samantha d’être blonde tiens… Bon, ok, Chantal est là pour assurer le côté brune pas non plus très futée… :P).

19443007Du coup, ce qui se dégage de la série, c’est avant tout de la légèreté, avec un soupçon de bons sentiments et de tolérance. Oui, je sais, ça peut rebuter… Mais pour moi, l’humour de la série est très bien passé. Je regrette peut-être juste que le côté fantastique, élément purement déclencheur pour expliquer la situation et basta, n’ait pas été plus développé. Il faut dire que l’idée de cette entrée au ciel m’a totalement séduit dès le départ… Il faut voir le lieu pour le croire. C’est blanc, mais on se croirait plus dans des bureaux aseptisés qu’autre chose. Et franchement, j’adore cette idée que notre destin tient sur le clavier d’un ordi (avec un gros bouton où il est clairement indiquer « ne pas appuyer », ce qui est très tentant, avouez-le !). J’aimerai en voir plus (un spin-off ? :P). De même, pour Fred du coup, en tant qu’Ange Gardien, il ne sert à rien. Il est là pour les confidences, mais c’est un rôle qui va mieux à Stacy, bien que la relation entre Fred et Jane n’est pas inintéressante, sauf qu’elle n’est pas exploitée au mieux. Surtout qu’il n’apparaît pas dans tous les épisodes (ce qui nous vaut un petit retournement qui aurait mérité aussi un peu d’attention). Après, de manière générale, même si la série ne brille pas du tout pour son originalité (tiens, Grayson va-t-il se rendre compte que celle qu’il aime est juste sous son nez ? Est-ce que l’amour peut transcender les apparences ? Grayson va-t-il succomber à la pseudo-copie qu’est Kim ?), j’avoue que j’ai bien aimé les personnages principaux et leurs relations. Peut-être que Teri aurait pu avoir un peu plus de temps d’antenne, ce personnage interprété par Margaret Cho le mériterait vraiment (j’aime son ton et ses réparties). Et puis, il faudrait dire à Grayson de tomber un peu plus souvent la chemise aussi, ça ne pourra pas être négatif.

290488

Conclusion : Drop Dead Diva est une bonne surprise que je n’attendais pas. Certes, elle ne fait rien de bien révolutionnaire et ne fait pas dans la subtilité, mais disons qu’un certain charme se dégage du tout si tant est qu’on apprécie le divertissement qu’on pourra trouver un peu superficiel, mais avec une once de message à l’intérieur quand même. Il n’y a pas un épisode où je me suis ennuyé et c’est déjà pas mal. Le rendez-vous est donc pris dès maintenant pour la saison 2 (surtout que Ben Feldman y sera en régulier ! :D Et que ce sera toujours un plaisir que de retrouver Jackson Hurst… Ga…). Outre Sean Maher (Firefly), on pourra reconnaître Rosie O’Donnell spécialiste des apparitions dans les séries (Nip/Tuck par exemple), Paula Abdul (juré de l'American Idol), Gina Torres (Cleopatra 2525), Ray Wise (Le Diable et Moi), Reed Diamond (Dollhouse) ou encore Teri Polo (The Wedding Bells).