Après sept ans de bons et loyaux services, la Tueuse allait enfin pouvoir prendre un repos… Eternel ou non, telle était la question…

US BUFFY CONTRE LES VAMPIRES (Buffy, The Vampire Slayer) – 7x22 La Fin des Temps 2ème Partie (Chosen)

3344428017835Scénario : Joss Whedon

Réalisation : Joss Whedon

Avec : Sarah Michelle Gellar (Buffy) ; Alyson Hannigan (Willow) ; Nicholas Brendon (Alex) ; Michelle Trachtenberg (Dawn) ; James Marsters (Spike)…

Cote d’amour : Note_05

vlcsnap_2010_11_11_13h43m35s71Résumé : Spike est en train de regarder Buffy et Angel qui s’embrassent alors que Caleb est à terre. Mais celui-ci se relève et la Tueuse doit achever seule ce combat. En fait, Angel était venu remettre une amulette à Buffy mais s’avère prêt à donner un coup de main dans l’Apocalypse finale qui s’annonce. Sauf qu’elle refuse, préférant garder une seconde ligne de défense au cas où elle échouerait. Quant à ses sentiments amoureux, elle ne se sent pas prête. Et c’est la nuit où elle rencontre la Force avec qui elle a une discussion qu’un plan ingénieux lui vient en tête pour tenter de la vaincre. Tout le monde est sur le pied de guerre. C’est l’heure. Le grand final arrive et c’est maintenant ! A Willow de jouer… Les Tueuses arriveront-elles à vaincre la Force ?

vlcsnap_2010_11_11_13h43m05s43Analyse : Même après plusieurs visionnages, cet épisode fout toujours autant de frissons. Pourtant, on pourrait lui en reprocher des choses. A commencer par les personnages qui s’amusent à discuter sentiments amoureux alors qu’on attend une seule chose, de l’action. Mais non. Et c’est du pur Whedon en fait. Il nous avait déjà fait le coup avec le 100ème qui servait de Season Finale à la saison 5, il recommence ici. Avec une drôle de métaphore (la spécialité de la série, et donc un clin d’œil mignon et sympathique) d’une Buffy gâteau… Enfin, pas encore gâteau, juste pâte à gâteau en train de cuire et c’est là tout le problème. Alors, la présence d’Angel dans cette dernière partie de l’aventure était-elle indispensable ? Sûrement que non. Il permet néanmoins de relier l’univers des deux séries (Buffy et Angel pour ceux qui ne suivent pas !) mais aussi de rappeler des souvenirs aux plus vieux fans. Tout en lançant les bases de la saison 5 d’Angel, et ça, c’est pas idiot… On sent tout de suite les prémices de la relation Spike/Angel qui va se développer. Il est d’ailleurs tout à fait normal qu’à l’âge de Buffy on ne soit encore qu’une pâte à gâteau pas tout à fait prête à s’engager de manière ferme et définitive. Et après tout, la série parle bien des personnages avant leurs histoires fantastiques qui servent à les faire évoluer. On ne s’étonnera donc pas plus de voir Faith et Wood avoir une discussion totalement improbable sur qui est le plus sexy, qui est le roi du sexe (la fin laissant tout de même à penser que Faith apprivoise les relations amoureuses avec les hommes) ou encore Giles, Alex, Andrew, Annabelle (et Anya qui dort) qui sont en train de jouer à un jeu de rôle. Tout ça paraît totalement absurde quand on est extérieur à la série, mais tout à fait logique en fin de compte. Ce sont les derniers instants avant la grande bataille.

vlcsnap_2010_11_11_13h44m07s150Il faut donc attendre la deuxième moitié de l’épisode pour vraiment passer aux choses sérieuses, ou en tout cas à la partie plus portée sur l’action, sur l’histoire. Et là, c’est du grand art. Mine de rien, c’est la Force elle-même qui apporte la solution à Buffy. Solution dont on retarde le plus possible la révélation et c’est une bonne idée puisque ça reste surprenant mais pourtant on ne peut plus logique avec tout ce qui nous a été révélé précédemment et avec la thématique même de la série. Ainsi, chaque fille (enfin, chaque Potentielle) va devenir une Tueuse ! Eh oui, les idiots ont décidé qu’il n’y aurait qu’une fille à protéger la planète entière à chaque génération. Pas idiot, mais y’a pas mal de boulot. On peut supposer qu’ils n’avaient effectivement pas assez de pouvoir, Willow est donc l’arme secrète magique. Ca se tient. On peut penser que la Scythe (la Faux) arrive un peu au dernier moment et que c’est un peu un retournement facile… Certes, mais bon, en même temps, hein, faut bien ne pas tout dévoiler d’un coup. Et puis, si la Force a attendu le bon moment pour attaquer les Tueuses et les Potentielles pour renverser l’équilibre, il apparaît tout aussi logique que les forces du Bien en aient fait de même dans leur coin. Et là, c’était évidemment le bon moment pour se montrer ! Et surtout, comme je le disais, le plan de Buffy de faire de chacune une Tueuse est on ne peut plus évident. Après tout, elle s’est souvent plainte d’avoir le poids du monde sur les épaules, d’être seule, même entourée de ses amis, parce que le fait d’être Tueuse n’est compréhensible par personne. Sauf qu’il y a Faith, et qu’elle a compris ce que nous ne pouvons comprendre à notre place (comme les Potentielles en fait). Là, il n’y aura plus ce fardeau, puisqu’elles seront nombreuses, il n’y aura plus cette notion d’unique. Et Buffy pourra aspirer à une vie presque normal. Les problématiques sont donc résolues.

vlcsnap_2010_11_11_13h45m04s203Tout comme l’Apocalypse. Oui, parce que c’est pas le tout de répondre aux problèmes des personnages, il y a aussi une histoire premier degré à gérer. Et là, Joss Whedon a ressorti ce qu’il voulait déjà faire pour la saison 5 (qui aurait pu être la dernière saison), à savoir détruire Sunnydale, la Bouche de l’Enfer. Rien de plus normal. Et il n’y va pas avec le dos de la cuillère, et tant mieux. La tension va vraiment crescendo du moment où l’on découvre tous les Méta-Vampires/Turok-Han (UberVamp en VO) jusqu’à cette scène finale où les personnages principaux regardent un trou béant. Juste avant, on note la réunion du Scooby-Gang d’origine (Alex, Willow, Giles et Buffy) pour un dernier rappel dont la discussion fera penser à une autre qu’ils tiennent à la fin du double premier épisode de la série (avec la même ignorance pour le pauvre Giles et la même insouciance des propos). Le reste, c’est la grande bataille qui commence, les Potentielles qui deviennent des Tueuses. Et c’est magnifique. La musique de Robert Duncan n’aura jamais été aussi puissante (avec un thème récurrent qui se développe magnifiquement ici, il aura laissé une trace aussi impérissable que celle de Christophe Beck) et on voit cette passation de pouvoir au travers de la Scythe qui passe de main en main avant de revenir à la Tueuse d’origine. La bataille avec les milliers de MétaVampires est violente, elle fait des morts. Parce que malgré tout, rien n’est facile en ce monde. Et on ressent tout à fait que l’euphorie redescend un peu. Juste avant que Spike ne sauve le monde en se sacrifiant. Alors ok, c’est pas Buffy qui meurt, m’enfin, elle est déjà morte deux fois, Joss Whedon n’allait pas encore nous refaire le coup. Et tant pis pour ceux qui attendaient une fin malheureuse (ils l’ont déjà eu, après tout, chacun son tour !). Ce sera un happy-end avec quelques pertes, dont celle d’Anya dans une courte scène, choquante (mon amour pour ce personnage aurait voulu qu’elle soit plus émouvante, mais ça correspond aussi au discours sur l’absurdité de la guerre et son côté violent justement). Et le panneau Sunnydale qui tombe dans le trou. Un sourire, un « et qu’est-ce qu’on fait »… Fin.

vlcsnap_2010_11_11_13h45m45s79

Conclusion : Sans doute parmi les meilleures fins de série que j’ai pu voir. Parce que c’est tout à fait logique et cohérent par rapport au reste de la série, parce que c’est parsemé de clins d’œil, juste ce qu’il faut (sans que ce soit trop appuyé en plus), parce qu’il résout la thématique principale, qu’elle conclut l’intrigue de la saison (avec un superbe découpage en deux de Caleb qui mérite bien son sort, puisque le tranchage de Miss Sunnydale fait une croix, et qu’en plus, lui le si misogyne, finit par ne plus avoir ses attributs masculins, avec une remarque très sympa de la Tueuse à ce moment-là ! :D). Il n’y a pas grand chose à redire, même si on peut toujours chipoter sur des détails ou que cette conclusion happy-endesque pourra ne pas plaire (non, vraiment ? Quand même, faut ouvrir les yeux…). Le travail de Joss Whedon a en plus été facilité par le fait que toute la saison est une fin de série, ce qui fait que tout a pu être amené tranquillement, et que malgré tout, c’est un épisode très riche, qui ouvre sur de nouvelles perspectives, mais juste pour le plaisir de se dire qu’il peut encore y avoir des aventures de la Tueuse. Ce qui est fait en comics, mais j’avoue ne pas être très emballé là… Je n’ai finalement pas envie de gâcher cette fin qui est une parfaite conclusion et qui n’attendait pas de suite concrète. On notera au passage la petite référence à Dawson (qui a commencé à peut près en même temps sur la même chaîne) et une ultime variation de la petite mascotte « Mutant Ennemy » (un MétaVamp ! :P) qui nous gratifie d’un « groooah » avec son visage qui se tourne vers nous. :)

A lire aussi :
Buffy - Saison 1 ; Saison 2 ; Saison 3 ; Saison 4 ; Saison 5 ; Saison 6 ; Saison 7 (reviews)
Buffy ; Buffy Tueuse de Vampire le film ; Chaos Bleed Le Jeu Vidéo (reviews)
Le Best of (sélection des meilleurs épisodes par saison)
2x19 La Soirée de Sadie Hawkins ; 6x07 Que le Spectacle Commence ; 4x10 Un Silence de Mort (reviews)
Unaired Pilot  ; The Animated Series BA ;
 Interview Claire Guyot (vidéos)
OST volume 1 ; OST volume 2 ; Une Musique d'Enfer (la bande originale)
Passion ; Les tueuses ; Derniers Baisers ; Rédemption ; Noirs Désirs (vidéos-montages)
The Long Way Home (review 1er chapitre du comic)

Wallpaper Amber Benson/Tara ; Sarah Michelle Gellar ; Wallpaper Buffy (créations graphiques)
David Boreanaz ; Adam Kaufman (Sexy Boys)
 Claire Guyot ; Les Voix Cachées des Stars (doublage)
Une VF Homophobe ? (Humeurs)
Tout Buffy grâce au tag BUFFY