Vous reprendrez bien une petite dose de souris, non ? Ceci n’est pas votre met préféré ? Ca tombe bien, pour le moment, on peut pas dire que ce soit le cas non plus de nos visiteurs… Sniffouille ?

US V (2009) – Saison 1

1285558344Créée par : Scott Peters

Avec : Elisabeth Mitchell (Erica) ; Joel Gretsch (Père Jack) ; Morena Baccarin (Anna) ; Morris Chestnut (Ryan) ; Laura Vandervoort (Lisa) ; Scott Wolf (Chad) ; Logan Huffman (Tyler)

Nombre d’épisodes : 12 (2009/2010)

Cote d’amour : Note_02

19108150Résumé : Un beau jour, de nombreuses navettes spatiales arrivent dans les grandes villes du monde entier et stationnent dans leur ciel : un message de paix est diffusé par Anna, le chef de ces visiteurs. S’ils mettent un peu de temps à gagner la confiance des humains, ils y parviennent tout de même, notamment grâce à l’aide de Chad, un simple journaliste qui va passer au rang de star en développant un lien privilégié avec Anna et ces visiteurs. Mais tout le monde n’est pas dupe. Erica, agent au FBI, ainsi que le Père Jack découvrent qu’il y a un secret qui se cache derrière ces superbes apparences. Les visiteurs ont un plan et une résistance se met en place dont le signe de ralliement est « John May est toujours vivant ». Erica et Jack pourront compter sur le soutien de Ryan, un visiteur venu sur Terre il y a quelque temps et ayant développé des sentiments humains. Il n’est pas le seul de sa race à faire parti des résistants, puisqu’il y a tout un mouvement appelé « La Cinquième Colonne ». Est-ce qu’ils arriveront à résister à l’assaut de ces visiteurs ?

19108160Avis : Si on parle de V, on ne peut absolument pas passer à côté du fait que cette série est un remake d’une ancienne série des années 80 devenue culte au fil des ans. Avec son ambiance évoquant de manière science-fictionnesque les Nazis et la Résistance, avec ses images cultes d’une Diana (la méchante brune) mangeant des souris, cette peau de lézard qui se dévoilait quand on arrachait un peu la peau humaine, elle aura indéniablement marqué. Pourtant, en dehors de ces souvenirs flous, j’avoue que c’est tout ce qui me revient quant à l’œuvre originale. Je sais que je l’ai vue (peut-être à plusieurs reprises même), je sais que son ambiance a laissé une empreinte particulière dans ma mémoire, peut-être un peu dérangeante mais je n’arrive pas à m’en souvenir de façon plus précise. Ca fait bien trop longtemps que je n’y ai pas jeté un œil. Alors évidemment, les comparaisons sont inévitables et moi, ce sont surtout des petites impressions de déjà-vu qui me reviennent quand je vois les personnages de cette nouvelle mouture. Après, de là à savoir s’ils évoluent de la même manière et tout, non… Je pense d’ailleurs que cette série suit sa propre voie mais s’appuie sur l’essence de l’œuvre originale en la remettant au goût du jour. Et pour ceux qui sont un peu long à la détente, cette fois-ci, la métaphore choisie est pour parler du terrorisme (mais bon, vu comment ils peuvent insister bien lourdement là-dessus, faut vraiment pas avoir suivi la série pour ne pas le savoir… Je me demande si c’était déjà le cas dans la série originale ou si elle faisait preuve d’un chouia plus de subtilité pour le coup). De là, la série part autant dans le chemin science-fictionnesque léger avec invasion extraterrestre à la clé que dans le chemin visant à parler terrorisme dans chaque camp.

19108186J’imagine presque un Sleeper Cell mâtiné de science-fiction quoi (bon, j’ai pas vu Sleeper Cell mais c’est un peu l’idée que je m’en fais). Certes, sûrement en plus léger, effleurant peut-être l’étude de chaque camp, ses personnages principaux, leurs motivations, leur façon de procéder, la mise en place des pions de chacun pour lutter à leur manière contre « l’ennemi », mais quand même. C’est surtout ce que la série offre ici. Chaque épisode s’évertue à mettre un rouage en place, à se voir affronter les deux camps, à voir les manipulations de chacun pour garder les secrets ou arriver à leur but. Est-ce que c’est réellement fascinant ? Bon, j’avoue que ça m’a laissé un chouia de marbre. Et comme les personnages ne viennent pas donner d’âme supplémentaire (encore une fois, je trouve cette série relativement froide et pas uniquement du côté des visiteurs… Ca manque de créer une véritable émotion même si on tente…), bah il manque ce petit quelque chose. Et puis bon, de toute manière, nos amis les V ne mangent pas de souris, alors c’est pas drôle ! -__- Nan, mais y’a bien un clin d’œil, mais c’est loin d’être fun quoi ! On pourrait parler de la musique de Marco Beltrami (que je connais surtout pour avoir fait les bandes originales de Scream) discrète mais pas désagréable (sans thème vraiment marquant cependant), mais j’ai presque envie de revenir sur les scènes dans les vaisseaux des visiteurs… Dans Sanctuary, le côté « tourné sur fond vert » donnait un caché à l’ensemble, ici, c’est pas tout à fait la même histoire… Au moins, on distingue bien chez qui on est, ça donne cependant un côté irréel (ou « qui marche dans le vide » comme dirait Dav’). Enfin bon, ça gâche pas vraiment la série, mais disons que ça fait un peu particulier quoi. Après, V se déroule à un rythme pépère… Elle ne nous bouscule jamais. Sans nous endormir elle ne tient pas non plus en haleine ni pour une raison ni une autre (après tout, on pourrait parfois un peu plus s’inquiéter de Tyler, mais non).

19108127

Conclusion : Cette nouvelle vision de V semble en tout cas fidèle dans sa volonté d’évoquer la « lutte contre l’ennemi » sous couvert d’histoire de science-fiction, à peine voilée. Après, c’est tout ce que je ferais comme comparaison par rapport à la version originale. Cependant, ici, ça manque un peu de piquant, d’âme, de réellement nous entraîner dans son histoire, pour que la série devienne attachante. On se retrouve comme le peuple d’Anna, un peu sans émotion, un peu vide… Tant pis, ça n’altère pour l’instant pas cette sensation étrange que m’aura laissé la série première du nom ! :D On pourra par contre noter un casting de têtes connues des sériephiles : Joel Gretsch (Les 4400), Morena Baccarin (Firefly), Elizabeth Mitchell (Lost), Laura Vandervoort (Smallville), Scott Wolf (The Nine, La Vie à Cinq), Charles Mesure (Xena) et en guest Paul McGillon (Stargate Atlantis), Alan Tudyk (Firefly), Michael Trucco (Battlestar Galactica), Nicholas Lea (X-Files, Kyle XY)…