Mais pourquoi est-il aussi méchant ? C’est la question qu’on se pose à propos de l’Orangina Rouge… ainsi que du Dr House (et avec beaucoup d’imagination, j’obtiens presque une rime dis donc ! Arf)

US DR HOUSE (House MD) – Saison 3

dr_house_S03Créée par : David Shore

Avec : Hugh Laurie (House), Lisa Edelstein (Cuddy), Robert Sean Leonard (Wilson), Omar Epps (Foreman), Jennifer Morrison (Cameron), Jesse Spencer (Chase)...

Nombre d’épisodes : 24 (2006/2007)

Cote d’amour : Note_03

Promo_03_Saison_03Résumé : Le Dr House se remet de son accident. Après qu’on lui a tiré dessus, il a aussi demandé au Dr Cuddy d’appliquer une méthode pouvant lui permettre de remarcher sans sa canne. Ce qui fonctionne bien au départ mais qui ne dure finalement pas longtemps après son retour au boulot où de nouveaux cas qui vont le travailler se présentent à lui. Mais lors de ses séances de consultation, un patient va particulièrement lui poser problème. Non pas à cause de sa maladie mais parce qu’il ne s’en laisse pas découdre. Et bien mal en aura pris à House de le défier, puisqu’il va réussir à lui pourrir la vie. Quant à Chase, Cameron et Foreman, l’équilibre vacille suite à un rapprochement de deux d’entre eux. Le Dr House arrivera-t-il à se dépêtrer de ses problèmes ?

Promo_08_Saison_03Avis : Les saisons de Dr House se suivent et se ressemblent… Tout en sachant varier les plaisirs. C’est le propre d’une série policière, n’est-ce pas ? Toujours un peu la même chose, mais pas vraiment… Surtout qu’ici, c’est un peu comme dans Urgences, on réentend souvent les mêmes termes, on tourne toujours autour des mêmes choses (les maladies auto-immunes, les infections… c’est pas si abondant que ça en fait) mais les maladies étant au final toujours rares ou improbables, ce n’est jamais le même coupable ! La série continue donc de s’autoriser quelques traitement inhabituels, sortant un peu de l’ordinaire en variant les schémas. On pensera ainsi à l’épisode 3x02 La Vérité est Ailleurs dont la référence paraît évidente ou encore, autre déclinaison de la même espèce, le 3x17 Y’a-t-il un Médecin dans l’Avion, excellent morceau au terrain « inhospitalier » (roh, ça va hein… ^_^ ; ). Certes, on est peut-être un peu plus dans le ronronnant à côté par rapport à la saison 2 (et encore), mais ça permet peut-être de se concentrer un peu plus sur les personnages de cette manière, à l’instar de l’épisode 3x17 où Cuddy prend un peu plus d’importance qu’habituellement. Et ce n’est pas le seul moment de cette saison. Et c’est forcément agréable, parce qu’il y avait un potentiel assez peu exploité jusqu’à maintenant. Donc bonne chose, c’est lancé ! Et comme c’est House, ce n’est jamais évident. Chase, Cameron et Foreman suivent aussi le mouvement. De manière différentes pour les trois, mais ça vient un peu remettre en cause les bases de la série. Avec une fin de saison qui rappelle une autre série (dont je tairais le nom pour ne pas donner d’indice quant à ce qui peut se passer) mais qui interpelle quant au choix qui sera à la prochaine (Dr House cédera-t-elle à la facilité ou non ?)

Promo_10_Saison_03Autre point feuilletonnant dans la série, outre des relations entre les personnages un peu plus poussées, c’est forcément l’arc de la saison. Qui se trouve une nouvelle fois être en début. Et qui s’avère une nouvelle fois toujours pas ce qui m’a passionné. Il faut dire que c’est un peu typique du genre d’histoire qui m’énerve (sans que je ne sache vraiment pourquoi au final). Il faut quelqu’un pour emmerder House et il le fait très bien. Il a enfin un « adversaire » à sa hauteur et quelque part, c’est bien. Et pourtant, même en ergotant et en se disant que ce petit con (enfin, pas celui de la fin, hein, mais le premier) a raison, difficile d’être de son côté, à lui. Peut-être parce qu’ils ont réussi à le rendre pour le moins antipathique et que c’est un effet escompté (et dans ce cas, incontestablement réussi !). Après tout, House est bien le héros de sa série. Et quand bien même il peut se montrer toujours aussi froid, distant, puéril (voir par exemple sa relation avec le pauvre Wilson), chiant (et parfois même beaucoup plus), c’est aussi un blessé (dans tous les sens du terme) auquel on s’attache. Et la vapeur a bien du mal à être renversée. On comprend un peu mieux les indéfectibles Cuddy et Wilson qui en bavent pourtant. La tendance aux consultations qui diminuent est encore vraie cette saison, la plupart des cas relèvent de l’anecdote (et je me demande si House y soigne d’ailleurs quelqu’un, vu que ce sont très souvent des cas qui n’en demandent pas au final !) mais continuent d’apporter la petite touche comique (enfin, une parmi quelques autres). Donc à nouveau, les éclairs de génie d’House se révèlent ailleurs (parce que oui, House n’échappe pas à son destin de Sherlock Holmes et possède ce regard -aux jolis yeux bleus de chien battu- au moment de l’illumination), souvent en discutant de manière anecdotique avec son cercle restreint de « proches ». Et on ne s’ennuie jamais.

Promo_02_Saison_03_2

Conclusion : Une nouvelle saison qui se passe et la série reste égale à elle-même. Ni vraiment meilleure ni moins bonne, elle est relativement homogène point de vue qualité de l’ensemble. Y’a bien des épisodes qu’on aimera un peu plus que d’autres, qui se révèlent plus inventifs, plus imaginatifs, plus émotionnants ou autres, mais on tombe rarement sur une coquille pourrie. Et c’est tant mieux. On apprécie même que les personnages passent au-dessus des moments des moments de consultations pour être un peu plus développés qu’à l’accoutumée. La fin de saison, moins extraordinaire que la précédente, laisse tout de même songeur quant à la manière qu’ils auront d’embrayer avec la quatrième (qu’on espère donc toujours sur la même lancée !). Au rayon des visages connus, ils continuent d’être de moins en moins nombreux, mais on pourra noter la présence marrante de deux anciens acteurs de la série Surface (Leighton Meester et Carter Jenkins), ainsi que celle de Marc Blucas (Buffy).

A lire aussi :
Dr House - Saison 1 ; Saison 2 ; Saison 5 (reviews)
Parodies Dr House & Heroes (vidéos)

Medley Séries - L'Esprit de Noël (vidéo-montage)