Et d’abord, pourquoi que 2012 aurait l’apanage de l’Apocalypse, hein ? Et pourquoi pas le jour d’avant ? Ou un peu plus tôt encore… :D

US PREDICTIONS – 1 avril 2009

19055024Scénario : Ryne Pearson

Réalisation : Alex Proya

Avec : Nicolas Cage (John) ; Rose Byrne (Diana) ; Chandler Canterbury (Caleb) ; Ben Mendelsohn (Phil) ; Nadia Townsend (Grace) ; Adrienne Pickering (Allison)…

Cote d’amour : Note_02

19038974Résumé : Cinquante ans après, une capsule temporelle laissée par une classe de l’époque est ouverte. Parmi les dessins réalisés par les enfants, celui de Lucinda, celle qui eut l’idée : une suite de chiffres. Caleb le ramène à la maison. Et c’est là que son père, prof de sciences le remarque et découvre avec stupéfaction que ces chiffres ne doivent rien au hasard et correspondent à des dates où il s’est passé des événements tragiques. Mais il reste encore trois prédictions qui ne  sont pas encore arrivées mais qui sont sur le point de l'être. Il se met alors en tête de combattre le futur et tente d’en découvrir un peu plus. Pour cela, il fait la connaissance de la petite fille de Lucinda, Diana. Arrivera-t-il à déjouer les prédictions ?

19026741Avis : La date de sortie ciné en France fait un peu figure d’ironie, parce que non, ce n’est pas une blague… :P Enfin, pas par rapport à ce que je disais en intro en tout cas ! Parce que le film reprend un point de départ classique et nous fait profiter de ses effets spéciaux avec des catastrophes bien à lui. Rares, mais assez scotchant visuellement. Au côté classique des accidents naturels qui vont venir bien nous embêter sur notre petite bulle bleue, on rajoute un côté mystique (jamais très loin quand même de toute manière) et un peu de « science-fiction »… Le tout donne un ton particulier. Certes pas désagréable ni foncièrement super original mais pour qui est bon public, disons que ça fonctionnera quoi. Après, ça manque peut-être un peu de côté épique pour la durée… C’est assez calme et y’a même un moment donné où l’on se demande ce que le film va encore bien avoir à dire pour les trois quart d’heure restant ! On y arrive, mais peut-être en sortant un peu les rames quoi… Et puis faut bien dire aussi que je n’ai pas tellement accroché à cette figure représentée par Nicolas Cage. Pas la nature même du perso, on ne peut plus classique, mais juste le perso quoi (et p’têt l’acteur aussi un peu pour le coup). Voilà, voilà… Ah si, une dernière chose quand même… La musique de Marco Beltrami, relativement agréable aux oreilles et accompagnant bien les scènes catastrophes qui prennent de l’ampleur sur un écran de belle dimension… Et puis côté casting, les fans de Damages auront bien sûr reconnu la charmante Rose Byrne…

19064275

Conclusion : Dans le même genre, j’ai déjà vu mieux… Et puis bon, je l’avoue, Nicolas Cage, c’est pas trop ma came à vrai dire… Ca atténue aussi sans doute mon intérêt (parce que sur ce genre de film, il faut parfois être futile aussi ! :D). Et puis, ils auraient pu rajouter une ou deux prédictions en plus, histoire de garder un peu de rythme… C’est un peu l’intérêt de ce genre, sinon, c’est pas drôle quoi ! :D Je noterai tout de même une impressionnante scène « très chaude » qui est magnifique… :P Mais pas forcément « très chaude » dans le sens où vous pouvez penser que je l’entends ! Gnark, gnark…