Parce que les Clamp ont toujours été très écolo, elles ont recyclés tous leurs personnages dans une grande foire… Au n’importe quoi ?

Japon TSUBASA RESERVOIR CHRONICLE – Intégrale

Tsubasa_reservoir_01Auteur : Clamp

Nombre de volume(s) : 28 (complet)

Editeur : Pika Editions

Prix : 6€95

Cote d’amour :  Note_03 

tsubasa_reservoir_chronicle_tome_15Résumé : Un jour, les plumes de la princesse Sakura du Pays de Clow sont éparpillées à travers les dimensions. Pour la sauver et qu’elle puisse retrouver ses souvenirs, Shaolan, un de ses amis, va trouver la sorcière des Dimensions Yûko qui peut exaucer les souhaits et se voit adjoindre deux autres compagnons, Kurogane et Fye, qui vont le suivre, car eux aussi doivent parcourir différents monde pour exaucer leur voeu. Chacun laisse une compensation à Yûko qui leur confie Mokona, petite créature capable de les transporter d’univers en univers où Shaloan et ses amis pourront croiser différentes versions de mêmes êtres. Il est aussi capable de repérer les plumes de Sakura même s’il ne sait pas dans quelles dimensions elles peuvent se trouver. Mais une ombre plane, celle du très intriguant Fei-Wan qui a aussi une idée derrière la tête. Sakura et Shaolan seront-ils à nouveau réunis ?

trc_20Avis : Si les noms des deux héros principaux de l’une des dernières créations de Clamp vous disent quelque chose, ce n’est pas tout à fait par hasard, puisqu’il s’agissait déjà des deux protagonistes que l’on retrouvait dans Card Captor Sakura. Le trait a légèrement changé (plus rugueux, plus carré, plus shônen), les personnages ne sont pas tout à fait tels qu’on les a connus, mais il s’agit pourtant bien d’eux, graphiquement parlant en tout cas. En fait, avec Tsubasa Reservoir Chronicle, Clamp recycle un peu ses différents mangas pour créer un grand multivers où chacune de leur création va se voir décliner selon les multiples univers créés. Ainsi, on peut parfois retrouver d’un univers à un autre les mêmes persos qui ne sont pas tout à fait les mêmes. C’est bien évidemment l’atout premier de la série qui ajoute au reste des persos connus, quelques créations originales (dont Fye et Kurogane). L’autre prétexte de la série, c’est aussi son côté cross-over avec l’autre série de Clamp lancée au même moment : xXx Holic. En fait si c’est surtout Yûko qui fait le lien au départ (sans que la lecture de l’un soit vraiment indispensable à la lecture de l’autre), on s’aperçoit qu’il y a autre chose qui va un peu se développer (ce qui fait quand même que du coup, la lecture des deux œuvres est complémentaire et permet de mieux saisir certaines choses, même si au départ, c’est plutôt souvent de l’ordre de l’anecdotique). Pourtant, l’œuvre aurait pu vraiment souffrir de tout ce concept de départ, certes sympathique mais sans doute pas assez étoffé pour que ce soit super intéressant sur la durée… D’autant plus qu’au départ, Tsubasa n’offre rien de bien révolutionnaire à côté. Les Clamp nous servent un shônen classique avec son voyage initiatique même si elles tentent de varier le ton et les histoires au travers des différents mondes explorés.

9782845994065p1L’animé qui adapte une première partie du manga démontre grandement ce problème-là, avec en plus une question de manque de rythme qui se ressent moins à la lecture de l’œuvre. Du coup, alors que le manga aurait pu ronronner, il faut quand même bien avouer que ça décolle. Tardivement sans doute, mais une fois que l’engrenage plus sombre est lancé, la lecture se fait plus passionnante et donne un peu plus envie de découvrir la suite à chaque fin de volume. Les Clamp ne peuvent renier leur âme de tragédiennes ! Le récit se complexifie pour le coup sur la fin jusqu’au dénouement qui pourra légèrement donner le tournis par rapport aux paradoxes qui sont engendrés.  Pendant ce temps-là, les apparences trompeuses sont légions et les personnages relativement fouillés. Bien évidemment, pour qui est habitué au style des quatre mangakas, on retrouve leurs petites touches récurrentes (comme ce côté ambigu dans la relation entre Kurogane et Fye, bien que ce ne soit jamais vraiment explicité et que sans doute seuls les fans de shônen-ai seront convaincus d’y voir des choses ; on pourrait aussi citer les petites phrases mystérieuses qui interrogent de manière répétitives jusqu’à ce que la réponse soit enfin apportée) mais ça n’empêche pas le tout d’être bien construit et intéressant. Par contre, côté graphismes, comme déjà évoqué, c’est à nouveau du changement. Pas forcément radical, mais quand même assez inhabituel. Il est plus carré, plus shônen… C’est pas le style que je vais préférer d’ailleurs (et j’avoue que j’ai pleuré sur certains persos vu ailleurs ! :P). Il faudra cependant leur reconnaître une qualité, celle de pouvoir assez bien distinguer le visage d’un même personnage à différents âges (or la différence entre adulte et ado n’est pas si évidente que ça à marquer mais elles y parviennent assez subtilement je pense). Par contre, leurs planches restent assez fidèles à ce qu’elles peuvent avoir l’habitude de proposer, avec de jolis découpages, mais sûrement moins surchargées de pétales et autres roues de la destinée (comme dans X par exemple ! :P).

tsubasareservoirchronicle

Conclusion : C’est leur plus long manga jusqu’à présent. Et c’est « bizarrement » un shônen ! :P Bon, pas ce qui restera mon œuvre préféré de Clamp mais un manga qui se laisse suivre et surtout qui gagne en intérêt au fil des volumes, même si ça tarde sans doute un peu à prendre de l’ampleur ce voyage à la poursuite des plumes de la demoiselle. Au début, on s’amuse surtout à repérer les persos que l’on connaît et qui se sont glissés dans un petit bout de case, puis ensuite, on s’intéresse à l’histoire des protagonistes et Tsubasa gagne son côté « œuvre originale ». Cependant, on est quand même loin du charme de xXx Holic ! :D Œuvre qui se terminera bientôt aussi chez le même éditeur et qu’on ne peut que conseiller pour compléter la lecture de Tsubasa !

A lire aussi :
Tsubasa Reservoir Chronicle - Saison 1 animé (review)