Disclaimer : il se peut qu’il ne faille pas apprendre l’Histoire et les Mythes en regardant cette série… Mais pour le divertissement, vous pouvez y aller !

US XENA LA GUERRIERE (Xena, Warrior Princess) – Saison 1

xna_la_guerrire_intgrale_saison_1_21239320Créée par : John Schulian & Robert Tapert

Avec : Lucy Lawless (Xena) ; Renée O’Connor (Gabrielle) ; Bruce Campbell (Autolycos) ; Ted Raimi (Joxer) ; Danielle Cormack (Ephiny) ; Kevin Smith (Arès) ; Erik Thomson (Hadès)…

Nombre d’épisodes : 24 (1995/1996)

Cote d’amour :  Note_03 

18780799Résumé : Après avoir retrouvé le droit chemin en combattant auprès d’Hercule, Xena est sur la route de son village natal : Amphipolis. Mais en chemin, elle croise des brigands qui emmènent des filles pour en faire des esclaves. Xena prend alors les armes pour les délivrer. Mais sa réputation la précède et les gens de Potédaïa ne sont pas ravis de la voir. Elle décide alors de partir. Elle est suivie par Gabrielle qui faisait partie des victimes qu’elle a contribué à sauver. Même si au départ elle est contre sa compagnie, force est de reconnaître qu’une amitié naît entre les deux filles. Et voilà comment Xena et Gabrielle sillonnent le monde et aident les opprimés à lutter contre les Rois trop cruels et les Dieux mesquins. Gabrielle réussira-t-elle à survivre dans ce nouveau monde ?

gabazoncasteAvis : « Les brunes ne comptent pas pour des prunes ». Oui, ok, c’est aussi la chanson de Lio, mais pas seulement. En effet, c’était la petite accroche qui rappellera peut-être des souvenirs aux personnes qui, comme moi, ont découvert la série le samedi après-midi sur TF1, puisque c’est la façon dont elle était lancée pendant un moment. J’en suis presque nostalgique rien que d’en parler (même si maintenant, cette case du samedi après-midi ne me conviendrait sûrement plus en fait… Comme l’a déjà prouvé une série ou deux passées par là entre temps et que je n’ai pas forcément suivi très assidûment pour le coup). J’avoue cependant que je ne sais plus très bien à quel moment j’ai pris la série. Si c’était dès le départ ou si c’était en cours de route, à la première saison ou plus loin. Je sais juste que ça a été un rendez-vous que je ne manquais pas et qu’après la troisième saison, tout est parti en vrille côté diffusion (enfin, plus précisément, après les premiers épisodes de la saison 4). Mais j’y reviendrais sûrement plus tard. Rien ne me prédestinait à accrocher à Xena. C’est vrai, je n’ai jamais regardé Conan le Barbare (avec Schwarzy –ni avec un autre d’ailleurs-) et je n’ai jamais aimé/regardé Hercule qui a donné naissance à la Princesse Guerrière. Je ne suis même pas très péplum. Reste éventuellement mon goût pour les femmes qui aiment en découdre qui explique sans doute une partie du fait que j’ai miré la série. Et de ce point de vue là, on est parfaitement servit, la série étant avant tout d’action et d’aventure. C’est la saison que j’ai le moins revu et bon, clairement, ça ne restera pas ma préférée. Elle y incorpore pourtant tous les ingrédients qui font l’intérêt de la série, sauf qu’ils ne sont pas encore exploités à leur maximum.

18780800En fait, j’ai l’impression que la série marche encore un peu sur les traces d’Hercule à la même période (par rapport aux épisodes que j’ai pu voir), notamment en incorporant un peu plus les monstres mythologiques que ça ne se fera par la suite. Du coup, si on a notre lot de combats de haute volée, avec déjà pas mal de trouvailles et de chorégraphies inédites (et totalement improbables avec les triples sauts, Xena qui marche en l’air en piétinant ses ennemis et même un combat en échelles qui virevoltent) qui font tout le sel de la série, du côté des histoires, ça pêche un peu à être totalement entraînant. C’est pas désagréable, hein, c’est juste un peu basique et ça manque un tout petit peu de folie. Pourtant, on fait déjà quelques jolies rencontres de personnages mythologiques ou historiques que Xena va influencer (par exemple Hippocrate, la bataille de Troie avec Hélène…) et si on ne le sait pas encore, il y a un certain nombre d’éléments qui sont mis en place en ce qui concerne le Xenaverse (l’univers de Xena), comme les Amazones et quelques personnages cruciaux que l’on rencontre une ou deux fois, bien que je ne suis pas toujours sûr que tout soit toujours très cohérent avec la suite (comme quand Xena croise la sœur d’Hadès ou qu’elle va dans le Tartare et les Champs-Elysées). Mais vraiment, y’a un petit quelque chose qui manque au tout. Il faut se contenter de loners au déroulement classique. Seule exception, le Season Finale, qui ne marque pas plus que ça la fin de saison, mais qui est en dehors des sentiers battus et qui marque ce qu’il y a de plus réussis dans le détournement de codes dans l’univers de la série (en l’occurrence, Xena marche sur les plates-bandes d’Urgences le temps d’un épisode ici… Oui, c’est elle qui a inventé la trachéotomie et le massage cardiaque ! :D).

xena_gabrielle_hercules_iolaus_2Ce qui est intéressant à voir, c’est l’évolution de Gabrielle. Elle passe assez vite, et heureusement, de la simple fille qui aurait pu être un peu boulet, ne servant que de prétexte à se faire enlever et sauver, à une fille un peu plus dégourdie et guerrière, un peu plus débrouillarde. On peut remercier l’épisode consacré aux Amazones pour ce changement, qui lui donne sa première arme : le bâton. Cette petite apprend vite et se débrouille bien et on sent déjà toute la bonne influence qu’elle peut avoir sur la Princesse Guerrière dont le côté sombre est encore présent mais de manière partielle. C’est une ombre qui la suit toujours mais qu’on ne fait qu’effleurer, même si on met Xena face à certaines actions qu’elle a commises, d’anciennes victimes ou coéquipiers. En général, on en reste souvent au stade d’évocation, faisant garder à l’héroïne son statut sympathique. Mais ce sont des pistes pas inintéressantes. Comme le fait qu’Arès joue avec Xena pour la faire redevenir ce qu’elle était. D’ailleurs, en parlant du bonhomme, c’est marrant de voir un peu que les Dieux sont peu présents (Arès et Hadès cette saison) et que notre Dieu de la Guerre n’a pas encore tous ses attributs (voir son apparition ! :P), même si Xena se révélera peut-être plus historique que mythologique (bien que le mélange des deux dans un joyeux bordel soit une des caractéristiques de la série, hein). En tout cas, le lot de cascades et d’histoires légères, où il y a un certain regard décalé (comme le prouvent les disclaimers dans le générique de fin), est quand même présent et c’est le plus important.

18780801_2

Conclusion : Cette première saison de Xena la Guerrière pose les bases. Elle est agréable mais manque un peu de cette petite touche qui fait qu’on aurait envie d’y revenir de manière incontrôlée. On commence tout doucement quoi… A noter que les compères Hercule et Iolas feront un tour le temps d’un épisode, tout comme Autolycos, ainsi que Salmoneus (deux épisodes je crois), qui rappellent que Xena évolue dans le même univers que la série Hercule dont elle est le spin-off. D’ailleurs, Michael Hurst sera même dans un épisode mais pas en Iolas (grimé de manière méconnaissable en Charon !). On pourra aussi noter la présence de David De Lautour que l’on retrouvera quelques années plus tard dans la série dans un autre rôle (et qui jouera plus tard dans Legend of the Seeker des mêmes producteurs). Ainsi que la première apparition de Karl Urban dans un autre rôle encore que les deux autres plus connus qu’il interprète dans la série (qui a dit que les productions Raimi ne savaient pas reconvertir ses comédiens ? :P). Dans le rayon « ah mais tiens, bizarre », j’avais complètement zappé que Xena avait un deuxième frère (dont je crois on ne réentendra plus jamais parler… Un peu comme le père -quoique-). La saison 2 saura-t-elle se montrer un chouia plus diverissante ?

A lire aussi :
Xena, la guerrière - l'intégrale ; Hercule - Trilogie Xena (reviews)
Lettre ouverte - le Series Finale (topo sur le dernier épisode)
Un Jour Dans la Vie ; 5x05 Que D'os, Que d'Os (reviews)
A Xena Christmas ; Nightmare ; Déjantés ; Destinée (vidéos-montages)
Bloopers saisons 1 ; 2 ; 4 ; 5 (vidéos)
Les génériques (vidéos)
Xena, best of OST (musiques)
 Xena - wallpapers (créations graphiques)
5 Cupidons en Série ; 5 Personnages Féminins Marquants ; Touille, Touille recette d'un épisode à la Citrouille ; Une Musique d'Enfer ; 5 Look d'Enfer ;
Xena, les dvd ; Disclaimer 1x12 (Humeurs)
Marie-Laure Dougnac (Ceux qui donnent la voix)