Toutes les bonnes choses ont une fin… Même plusieurs quand on est héroïne de série télé… Cette fois, elle ne reviendra plus ! Sniffouille…

US XENA, LA GUERRIERE (Xena, Warrior Princess) – Saison 6 (Dernière saison)

xena_s6dvdCréée par : Rob Tapert & John Schulian

Avec : Lucy Lawless (Xena) ; Renée O’Connor (Gabrielle) ; Ted Raimi (Joxer) ; Kevin Smith (Arès) ; Alexandra Tydings (Aphrodite) ; Adrienne Wilkinson (Eve)

Nombre d’épisodes : 22 (2000/2001)

Cote d’amour : Note_03

xenagabmotherRésumé : Xena, Gabrielle et Eve sont de retour à la maison familiale à Amphipolis mais elles découvrent qu’une entité maléfique a pris possession du lieu et les voilà engagées dans un rude combat dont font partie les Anges, notamment Michel qui surveille ceci de près. Mais Eve n’est pas au bout de ses peines, puisque comme sa mère, elle devra affronter son terrible passé, notamment en allant sur le territoire des Amazones qui se sont faites malmenées mais qui entendent bien résister aux ennemis. De son côté, Arès doit faire avec sa nouvelle condition de mortel, ce qui n’est pas toujours très simple pour lui… Mais un bien plus sombre présage se profile au loin… Et si Xena devait mener sa dernière bataille ?

xenagabfintatAvis : A une époque, je n’avais plus grand espoir de pouvoir voir un jour la fin de la série… Comme je n’avais plus grand espoir de voir la série sortir en dvd ensuite après deux essais plus ou moins fructueux de sorties avec juste quelques épisodes… Le premier fut un dvd de trois épisodes reprenant le début de la saison 2 (alors pourquoi la saison 2, c’est tout le mystère, d’autant plus que ce n’était pas les plus impérissables épisodes de la princesse guerrière) puis il y a eu cette excellente surprise de voir le Series Finale sortir dans sa version director’s cut, avec un making-of au passage (mais sans les commentaires des deux actrices malheureusement). Du coup, j’ai vu la fin de la série avant d’en voir les derniers épisodes des deux dernières saisons… Mais avouons-le, j’étais beaucoup trop heureux à ce moment-là pour tenir cette logique sériephile que j’ai peut-être plus maintenant (c’était une autre époque, moins facile pour contrecarrer les plans machiavéliques des chaînes et éditeurs dvd !). Et puis somme-toute, vu que cet épisode est relativement indépendant du reste de la saison et qu’il se regarde comme un téléfilm à part entière, ça aurait été bête de pas en profiter…  Cette dernière saison fut donc uniquement diffusée sur TF6 avant que Nrj12 ne reprenne la guerrière à son compte il y a de cela quelques années en rediffusant intégralement la série. Et pour ses ultimes aventures, la Princesse Guerrière a décidé de se faire un p’tit lifting… Non, je ne parle pas de Lucy Lawless ni même de Renée O’Connor, juste du générique qui change pour la première fois… Même thème, même  speech mais images différentes (tout comme les polices de caractères utilisées, au moins dans les bandes françaises). Un petit choc en fait, mais on s’y habitue bien vite et les nouveaux extraits sont biens choisis. Un petit lifting aussi du côté du costume de Gabrielle, une grande habituée à ces évolutions par petites touches, lors du troisième ou quatrième épisode (j’avoue que j’ai quand même une petite préférence pour la version précédente, bien qu’on soit dans le même style). Pour le reste, on retrouve notre princesse guerrière comme au bon vieux temps.

oldaresCette dernière saison ne contient pas de réel fil rouge. On poursuit bien évidemment le voyage initiatique (enfin, est-ce qu’on peut encore en parler comme ça après tant d’années ?), ou en tout cas la quête, des deux personnages, mais c’est tout. Il n’y a même pas de but comme on a pu en avoir en saison 4 avec cette mort annoncée des deux héroïnes. Par contre, on sent bien, a posteriori, que la plupart des épisodes sont faits pour emmener les deux personnages sur leur voie finale. C’est encore une fois très visible pour Gabrielle qui apprend ses dernières recommandations de Xena, à évaluer quand sortir son arme, et s’il faut tuer ou non son adversaire (thème qu’on retrouve deux ou trois fois au début de la saison), et qui lui apprend aussi ses techniques (les fameuses pressions des points vitaux). Oui, cette saison, a posteriori, sent vraiment la fin. Même du point de vue des histoires. En effet, j’ai un peu l’impression qu’on vient apporter une sorte de conclusion à chaque partie dont est constitué l’univers de la princesse guerrière. Ainsi on retrouve le mythe des Anges qui se poursuit (et on assiste à la naissance de Lucifer avec une Xena prête à vous faire céder à n’importe quel péché), la destinée des Amazones qui continue de se tracer (ainsi que le retour des Centaures pour l’occasion) et la longue implication de Xena dans l’histoire romaine (avec Alexis Arquette dans le rôle de Caligula). Et dans avec tout ça, la série trouve même le temps de faire de petites escales dans de nouvelles contrées, parce que plus que jamais, Xena et Gabrielle voyagent. Elles partent ainsi à la découverte du dieu nordique Odin et font la connaissance des Valkyries (le temps de nous faire découvrir un nouveau pan caché du passé de la princesse). Le menu s’avère chargé et varié. Tout ne se vaut pas là dedans (j’avoue que les épisodes avec les Amazones ne sont pas forcément folichons, d’autant que j’ai toujours eu un peu de mal à suivre le fonctionnement de leurs tribus et leurs us et coutumes ! :P) mais il y a des pièces sympathiques même si on atteint pas le degré de folie jouissif qu’on a pu avoir auparavant. Même l’épisode totalement anachronique 6x13 Un Présentateur Déterminé n’y arrive pas totalement, bien que partant d’un concept un peu gonflé, puisqu’il mélange le contemporain (la présence d’un reporter qui suit caméra au poing Xena, et qui interview les personnes qui gravitent autour) et le traditionnel (avec une histoire que l’on voit se dessiner petit à petit).

liviaglareOn pourrait aussi reprocher à cette saison son côté un peu décousu, notamment en ce qui concerne le personnage d’Eve qui disparaît quelques épisodes, sans raison apparente aucune. Et autant ça pouvait se concevoir pour certains personnages récurrents précédents comme Joxer ou Amaryce, autant pour Eve, beaucoup moins. Et puis, on a un peu l’impression que les scénaristes n’ont pas su exploiter jusqu’au bout ce qu’ils avaient lancé avec cette messagère du dieu Elie, bien qu’on lui trouve une sorte de conclusion. On pourra aussi sans doute regretter de ne pas avoir un peu plus vu Virgile (le fils de Joxer interprété par le diamétralement opposé William Gregory Lee vu dans Dark Angel ou Dante’s Cove ! :P) mais on se consolera avec Arès, tout pectoraux dehors (d’ailleurs, si au fil de la série le personnage gagne en intérêt, le sex-appeal de son interprète le feu Kevin Smith aussi… Une meilleure coupe, ça aide… :P). La série réussit même le pari d’être un brin cohérent avec ses épisodes centrés sur notre époque contemporaine. Bref, elle sait toujours jouer sur plusieurs registres et poursuivre son œuvre en alternant grosse comédie, drame et en jonglant avec ses différents univers. Et il y a vraiment eu un gros effort pour balayer beaucoup de choses ayant un rapport avec le passé, pour nous faire comprendre que c’était vraiment la fin… D’ailleurs, il y a même un gros clin d’œil sympathique aux fans dans l’épisode 6x16 Une Amitié Eternelle qui se passe à notre époque, où l’on parle de cette fin et de ceux qui veulent une saison 7 ! Cette mise en abyme commencée dans la saison 2 où l’on trouvait les parchemins de Gabrielle narrant les aventures de Xena pour en faire une série télé quelques années plus tard trouve la aussi une « brillante » (en tout cas fort sympathique) continuité et… fin ! (Nan mais dites-le moi si je me répète, hein… Hum…). Et puis, cette année, les relations de Gabrielle et Xena sont de moins en moins ambiguës, même si on joue beaucoup dessus. Histoire de ne fâcher aucun partisan des deux thèses ? :P

xenagabfinkiss-2

Conclusion : Si cette ultime saison de Xena, la Guerrière n’est pas sa meilleure, si la série n’a pas toujours su retrouver son meilleure souffle atteint lors des saisons 2 et 3, cette dernière saison apporte en tout cas une digne conclusion à la série en parcourant les différents « univers » qui la composent et en y apportant, mine de rien, un point final. C’est ce qui est appréciable… Autant que de voir l’évolution de Gabrielle qui trouvera sa raison d’être dans le Series Finale. Sous ses airs un peu fourre-tout et décousu, il y a une construction à la série, pas forcément toujours super cohérente (on peut le voir avec certains flashbacks refaits à partir de la saison 4 pour coller à l’histoire par exemple) mais néanmoins faite avec un certain souci. Adieu donc à la Princesse Guerrière qui aura su marquer à sa manière les séries télés…

A lire aussi :
Xena, la Guerrière - Saison 1 ; Saison 2 ; Saison 3 ; Saison 4 ; Saison 5 (reviews)
Xena, la guerrière - l'intégrale ; Hercule - Trilogie Xena (reviews)

Lettre ouverte - le Series Finale (topo sur le dernier épisode)
Un Jour Dans la Vie ; 5x05 Que D'os, Que d'Os (reviews)
A Xena Christmas ; Nightmare ; Déjantés ; Destinée (vidéos-montages)
Bloopers saisons 1 ; 2 ; 4 ; 5 (vidéos)
Les génériques (vidéos)
Xena, best of OST (musiques)
 Xena - wallpapers (créations graphiques)
5 Cupidons en Série ; 5 Personnages Féminins Marquants ; Touille, Touille recette d'un épisode à la Citrouille ; Une Musique d'Enfer ; 5 Look d'Enfer ;
Xena, les dvd ; Disclaimer 1x12 (Humeurs)
Marie-Laure Dougnac (Ceux qui donnent la voix)