En voiture Connor ! :D Cette fois, c’est par contre la dernière fois qu’on embarquera avec notre « geek » préféré… Mais vraiment sniffouille ou pas alors ?

UK LES PORTES DU TEMPS (Primeval) – Saisons 4 & 5 (dernière saison)

1319878920-portes_du_temps_s5Créée par : Adrian Hodges & Tim Haines

Avec : Ciarán McMenamin (Matt) ; Andrew Lee-Potts (Connor) ; Hannah Spearritt (Abby) ; Ben Mansfield (Becker) ; Ruth Kearney (Jess) ; Ben Miller (Lester) ; Alexander Siddig (Philip)…

Nombre d’épisodes : 7 & 6 (2010)

Cote d’amour : Note_02

11Résumé : Tout ne va pas franchement bien pour Connor et Abby. En effet, ceux-ci sont coincés à une époque plutôt hostile et ont un peu de mal à survivre chaque jour. Mais bientôt ils rentreront chez eux où tout a bien changé même si une année s’est écoulée. Becker est pour le moins ravi de les retrouver tandis que Danny est toujours porté disparu. Le CRA s’est rapproché d’une entreprise privée et le James Lester doit donc faire avec le nouveau venu qu’est Philip Burton, très intéressé par les Anomalies. Tellement, qu’il va demander un petit coup de main à Connor Temple. D’ailleurs, lui et Abby feront la connaissance de la nouvelle équipe dirigée par le mystérieux Matt tandis qu’ils pourront compter sur Jess pour tout diriger de sa salle de contrôle. Les Anomalies peuvent-elles changer la face du monde ?

15Avis : Un peu de plus et nous n’avons failli jamais avoir ces derniers épisodes. En effet, la série fut renouvelée de justesse. Ce qui explique en partie la raison de sa longue absence et le fait que malgré quelques personnages toujours présents, il y a tout de même pas mal de nouvelles têtes. En particulier celle du héros principal qu’est Matt Anderson. En effet, exit (déjà) le Danny qui avait repris les rênes après la mort de Nick Cutter (à ce propos, petit changement de titre VF donc, puisque là aussi le Nick Cutter disparaît pour laisser juste place au « sous-titre » qu’était Les Portes du Temps). Bon, autant dire tout de suite que l’on débarque un peu dans un univers parallèle et que, comme bien souvent, il faut un laps de temps pour s’y habituer. Aux nouveaux héros, aux nouveaux lieux, aux nouvelles coupes… et à la « nouvelle » direction que prend la série qui s’est toujours plus ou moins cherchée. Et malheureusement, si la saison précédente (la troisième) avait laissé un agréable souvenir de fun, d’aventure, d’action, ces deux derniers opus (qui ne forment qu’un tout) n’ont pas du tout la même saveur. En effet, l’humour s’avère bien faiblard et un peu trop mis en retrait (alors même que c’est ce sur quoi Les Portes du Temps s’avère le meilleur quand elle ne se prend pas la tête et qu’on vit juste pour le fun) au profit d’un ton plus sérieux et d’un développement de l’histoire. Alors certes, on pourrait être content de voir la Mythologie prendre un peu d’ampleur, de connaître certaines réponses, mais avouons qu’on est très loin de l’extase et du suspense à vous couper le souffle.

14Tout ce qui tourne autour de Matt n’est pas forcément bien neuf et se devine même relativement facilement. C’est d’autant plus tristounet que ce vers quoi on nous emmène n’est pas bien géré et que ce que ça implique (point de vue introduction d’un nouveau personnage récurrent) ne sert à rien dans l’absolu. Alors bon, on pourra toujours se consoler avec quelques épisodes plus réussis que d’autres, mais aucun ne laisse vraiment de souvenir impérissable. Ni un épisode en particulier ni même certains moments. On se contentera alors de tout ce qui tourne autour des Anomalies et d’un destin qu’on va essayer de combattre. De ce point de vue-là, rien de mirobolant non plus, mais disons que ça se laisse suivre pour qui ne sera pas trop exigeant. Nan mais quand même, le plus regrettable dans ces deux dernières saisons, c’est la fin… Les créateurs et scénaristes ont eu un sursis de 13 épisodes supplémentaires pour mettre un terme à l’aventure et ils parviennent très bien, jusqu’aux quelques dernières secondes de l’ultime épisode. Une pirouette pas franchement bien utilisée. Si la fin ouverte était à l’origine intéressante, on termine finalement plus sur un « mini-cliffhanger » qu’autre chose. Mais qu’est-ce qu’ils ont bien pu avoir en tête ? Alors oui, la question soulevée est très intéressante et ne méritait même pas forcément un très grand développement mais la manière dont ils ont tourné ça, c’est juste du foutage de gueule. Et malheureusement, ça ne va pas non plus jouer en la faveur de la saison et de ce qu’on a pu en penser.

10-2

Conclusion : Les deux dernières saisons auraient pu être bien meilleures que ça et laissent un petit goût amer. Pas tant pour les nouveaux personnages qui auraient pu apporter tout à fait ce qu’il fallait. D’autant plus que dans l’absolu, ils ne sont pas du tout désagréable. Juste que la série a mal exploité le tout (et son problème d’annulation/reconduction). Du coup, même Connor en a perdu du charme en même temps que l’humour est parti. Bon ben voilà quoi… Reste plus qu’à aller revoir les premières saisons histoire de se remotiver un peu plus ! :D (Surtout que côté look, Connor n’est plus tout à fait le même non plus… Sniff !).

A lire aussi :
Nick Cutter - Saison 1 ; Saison 2 ; Saison 3 (reviews)
Andrew Lee Potts Photos ; Andrew Lee Potts & Hannah Spearritt (sexy boys)
5 looks d'enfer ; En Voiture Connor ! (humeurs)
Wallpaper Nick Cutter (créations graphiques)
Retour à la Maison de l'Horreur (review)