Après avoir vécu un Noël canadien anglophone particulier l’année dernière avec La Petite Mosquée dans la Prairie, je vous invite à plonger chez nos amis francophones ! :D

Canada  CATHERINE – 3x05 Noël

vlcsnap_2010_12_17_10h53m35s158Scénario : Stéphane Dubé & Jean-Francois Leger

Réalisation : ??

Avec : Sylvie Moreau (Catherine) ; Marie-Hélène Thibault (Sophie) ; Claude Michaud (Serge) ; Dominique Michel (Rachel) ; Francois Papineau (Charles) ; Brigitte Poupart (Hélène)

Cote d’amour : Note_03

vlcsnap_2010_12_17_11h00m43s98Résumé : C’est bientôt Noël et Catherine est invitée chez Rachel tout comme son amie Sophie, mais celle-ci s’avère prise entre deux feux avec ses parents qui aimeraient bien l’avoir avec eux. Charles et Hélène attendent des nouvelles du centre d’adoption qui doit appeler sous peu et décident d’offrir des objets qu’ils vont fabriquer. Pierre, l’ex de Catherine, décline quant à lui l’invitation de ses parents ce qui a le don d’énerver son père qui est très remonté et trouve une solution. Mais l’esprit de Noël planera-t-il sur cette grande réunion amicale et familiale ?

vlcsnap_2010_12_17_10h46m53s254Avis : Oui, je me suis dit qu’après avoir ce que pouvait donner Noël dans la partie anglophone du Canada, il était tout à fait normal de chercher à trouver son équivalent francophone pour cette année. J’ai donc jeté mon dévolu sur une série qui m’était sûrement inconnue (je dis « sûrement » parce qu’il se peut que j’ai pu éventuellement lire une chose ou deux dessus et que mon neurone n’ait pas retenu, hein) avec Catherine. Bon, peut-être l’aurez vous deviné (ou pas), mais il s’agit bien évidemment d’une sitcom, traditionnelle, avec rire et tout (et annoncé tourné avec un public). Ce n’est pas forcément mon choix de prédilection pour les épisodes de Noël, parce que j’aime bien y retrouver une certaine atmosphère, une certaine magie, dont je n’ai pas de franc souvenir d’avoir retrouvé ça au fil des quelques épisodes de sitcoms que j’ai pu voir. Autant dire que cette pioche au hasard était à double tranchant. Peut-être auriez-vous pu ne jamais voir cet article… Mais il se trouve que j’ai eu de la chance sur ce coup-là et que ça correspond assez bien à ce que j’aurai pu souhaiter. Bon, malgré un peu de pratique dans la langue de Stéphane Rousseau, j’avoue quand même qu’il y a quelques dialogues et quelques mots qui m’ont échappé, mais dans l’ensemble, on arrive quand même assez bien à suivre. Tout n’était pas forcément parti dans le meilleur des mondes. Bon, c’est pas que le classicisme de cette première approche de Catherine m’ait rebuté, c’est juste que je ne pensais pas trouver l’atmosphère de Noël. Et puis finalement si… Sous un angle d’attaque peut-être différent de celui que j’affectionne plus particulièrement ou que je présente plus souvent, puisqu’ici, le thème sera la famille et les amis (ce qui est peut-être d’ailleurs général à la série).

vlcsnap_2010_12_17_10h46m33s40En fait, ce qu’il y a de bien avec cet épisode de Noël de Catherine, c’est qu’il est un parfait reflet, à peine exagéré, de ce que sans doute beaucoup de personnes ressentent à ce moment-là de l’année, des petites réflexions qu’on peut se faire. Par exemple, cette grande question des cadeaux, de quoi offrir et des valeurs traditionnelles d’antan qui faisaient que Noël n’était pas qu’une simple fête commerciale (en substance ce que tente de nous faire croire l’un des couples qui décide de faire des cadeaux faits maison). Il y a aussi cette grande question du choix de chez qui on va passer Noël avec Sophie. Celle-ci est tiraillée entre sa famille qui la réclame (enfin… faut voir… la chute ! :P) et l’envie de passer Noël avec ses amis et donc de s’émanciper un peu quelque part. Ca n’a l’air de rien, mais cette traditionnelle fête familiale (en France) est quand même souvent le choix de questions pas si évidentes que ça (comment contenter tout le monde… Et encore, Sophie n’ayant personne, il n’y a pas à se poser la question du « dans quelle famille ? » ! :P). L’épisode aurait pu s’arrêter à ces thèmes-là et ne rien offrir de magique, mais s’amuse tout de même à distiller son petit esprit de Noël au travers de l’histoire de Charles et Hélène et leur adoption, dont il ne faut pas vraiment être devin pour connaître l’issu au bout de cet épisode (mais la chute est marrante à nouveau) et même du côté de Catherine et Pierre (son ex) pas vraiment enchantés à l’idée de se voir pendant ce réveillon (d’ailleurs, Catherine n’abuse pas du tout de la boisson bien avant le grand soir !). Vous avez dit trêve des confiseurs ? :P Bien évidemment, le tout est sublimé par la pétillante Rachel qui nous offre notre dose de décorum de Noël (dont le mari offre une sympathique description ! :D).

vlcsnap_2010_12_17_10h48m06s198

Conclusion : Et voilà comment on peut faire un sympathique épisode de Noël pas du tout mièvre, avec pas mal d’humour mais avec un certain esprit traditionnel de la fête. Bon, pour les classiques chants d’époque, il faudra repasser, Rachel à une manière bien à elle d’interpréter ce que veut dire « chant de Noël » a priori ! :D Mais bon, comme ça, on a peut-être évité un certain massacre… Allez, je suis sûr que si vous aussi vous regardez cet épisode, vous vous direz qu’il y a comme une ressemblance avec vos propres fêtes de familles, où l’on retrouve à peu près les mêmes archétypes ! :P Ho, ho, ho !