Entre Marc et Virginie, son cœur balance... Ah non, pardon, je confonds un peu tout je crois... Reprenons depuis le début !

France SOPHIE & VIRGINIE – Intégrale

sophievirginie1

Créée par : Jean Chalopin

Avec les voix françaises de : Viriginie Ledieu (Virginie) ; Amélie Morin (Sophie) ; Eric Legrand (Frédéric) ; David Lesser (Paul) ; Michel Gudin (Dr Franck) ; Anne Kerylen (Mme Lassart) ; Lionel Tua (Julien)...

Nombre d'épisodes : 26x2 (1990/1992)

Cote d'amour :  Note_03

vlcsnap-2013-05-27-11h42m56s51

Résumé : Virginie et Sophie Mercier sont les filles d'un couple de célèbres archéologues et sont habituées à vivre seules au manoir familial avec la très gentille Léontine. Mais tout va basculer pour elles quand leurs parents vont mourir. Elles sont alors envoyées à l'orphelinat dirigé par Mme Lassart. Une nouvelle vie se présente à Sophie et Virginie. Si la première réussit à se faire assez vite des camarades de classe, la deuxième aura plus de mal à s'intégrer, surtout que Nathalie ne lui facilitera pas du tout la tâche, prenant un malin plaisir à lui causer des ennuis. Heureusement que Virginie pourra compter sur quelques personnes bienveillantes au sein de l'orphelinat comme Julien, un séduisant prof de sport ou le sympathique Dr Franck. Si ses parents manquent à Sophie, cette dernière pourra compter sur le réconfort d'avoir son chien pas très loin d'elle, puisque Mme Lassart a consenti à garder Tudor au chenil après qu'il se soit échappé de la demeure familiale... Mais si tout n'était pas aussi évident que ça et cachait bien des mystères ?

 

vlcsnap-2013-05-27-11h45m24s11

Avis : Enfant de la télé, enfant du Club Dorothée, on peut retenir plusieurs choses de ces années-là. Bien évidemment, on aurait tendance à retenir plus facilement les productions japonaises de l'époque qui ont pu faire un raz-de-marée comme Dragon Ball Z, Les Chevaliers du Zodiaque, Sailor Moon ou encore les sitcoms mythiques comme Hélène et les Garçons ou Premiers Baisers. Dans tout ce lot d'images, il y avait aussi quelques créations françaises animées qui s'étaient glissées. Et j'avoue que parmi elles, Sophie & Virginie est sans doute celle que j'ai le plus retenu (à côté d'un Jumeaux du Bout du Monde que je n'ai jamais eu envie de revoir par exemple). Il faut dire que cette série est pour le moins surprenante si l'on y regarde de plus près. Et pourtant, on n'est pas forcément dans mon domaine de prédilection. En effet, après tout, ça commence de façon assez classique et on a un mixe de Princesse Sarah et Candy... Deux œuvres que j'ai certes visionnées et plusieurs fois (sans être certain d'avoir vu la fin des deux cependant... Même si je crois avoir eu l'occasion de regarder celle de Princesse Sarah lors d'une rediff dans l'émission de France 5 Les Zouzous il y a une dizaine d'années... Quoique... !) mais qui ne font pas partie de mon panthéon personnel et que je n'ai pas envie de collectionner. On y retrouve le côté orphelin et les misères que l'on peut faire à une nouvelle arrivante dans un milieu qui est loin de son cadre original. Un truc à faire pleurer dans les chaumières en quelque sorte. La différence étant sans doute qu'ici, on a deux filles, Virginie représentant plus le côté martyr, les jeunes étant plus enclin à vivre des aventures ensemble... Ils sont plus innocents et gentils quoi. Contrairement à nos adolescentes rebelles (parce qu'autant du côté des jeunes, c'est mixte, autant du côté des moins jeunes, c'est exclusivement féminin) qui ne manquent pas une occasion pour se tirer dans les pattes et surtout pour jouer des mauvais tours à notre victime de service qui s'avère donc être Virginie qui va quand même quelque peu en baver avec sa rivale qui est Nathalie, qui la prend en grippe très vite.

vlcsnap-2013-05-27-11h47m28s212

Et finalement tout aurait pu être aussi banal et je n'aurai jamais retenu quoique ce soit de la série sans doute... Oui mais voilà, vous l'aurez compris, il y a autre chose dans Sophie & Virginie... Et ce quelque chose se passe vers le milieu de la première saison. Les apparences dans la série sont trompeuses. Que ce soit le fond de la série elle-même ou bien ses personnages qui ne sont pas du tout ce qu'ils peuvent parfois prétendre être... Là, ça va forcément spoiler un peu sur la suite, mais il est indéniable qu'on ne voit pas venir certains rebondissements et que c'est ce qui fait tout le sel de la série. Ainsi l'imbuvable peste qu'est Nathalie pourrait bien s’avérer être un personnage plus surprenant qu'il n'y paraît et un peu moins monobloc qu'escompter tandis que les motivations de personnes insoupçonnables sont bien plus obscures qu'on pourrait le croire... La série que l'on pensait gentillette va finalement virer dans un cadre plus sombre à sa manière usant de ressorts plutôt inattendus. Encore plus dans la fin de la deuxième saison où l'on hésite pas à faire de la torture psychologique et physique assez poussée. Oui, oui, rien que ça ! Alors certes, c'est toujours fait avec cet enrobage peut-être un peu maladroit qui fait que le rendu n'est pas aussi violent que ça et que l'on approfondit pas forcément les choses mais ça reste étonnant de trouver ce genre de thématique dans une série jeunesse. On est bien loin des petites misères que pouvait infliger Lavinia à la pauvre Sarah finalement. Par contre il faut malheureusement noter que si ce côté sombre fonctionne très bien lors de la fin de la première saison (qui fait qu'à un moment il devient même difficile de décrocher de la série!), c'est moins le cas pour la fin de la deuxième. Comme assez souvent le cas dans les productions françaises, le passage au deuxième tour est un peu difficile... Pour je ne sais quelle raison d'ailleurs. Les graphismes sont moins bons (petit relookage de certains persos qu'on peine un peu à reconnaître au niveau design) et ça reste un peu moins intéressant dans l'ensemble qui tire pas mal en longueur (sans noter les changements de voix pour quelques personnages, notamment celui de Paul).

vlcsnap-2013-05-27-11h47m37s36

Conclusion : Sophie & Virginie, voilà une série animée française plutôt surprenante. Partant sur des bases assez classiques, elle va montrer un visage inattendu au fur et à mesure que l'on va avancer dans l'intrigue et partira explorer des thématiques finalement assez inédites comme la magie noir, le lavage de cerveau, la torture (psychologique et physique). La première saison est en cela plutôt une grande réussite. La deuxième saison, qui voit son cadre changer pour suivre Sophie et Virginie dans des aventures en Afrique, est quant à elle plus dispensable. N'apportant pas de plus considérable ni de conclusion plus intéressante que ce que pouvait faire la première saison. A noter que le générique est chanté par Dorothée et que les musiques sont dans le plus pur de l'interprète puisque signées elles-aussi par le duo Porry-Salesses (et j'avoue que je les trouve agréables dans l'ensemble). Sophie & Virginie restera parmi ces séries qui ont marqué mon enfance et pour lesquelles j'ai éprouvé du plaisir à les revoir plusieurs années plus tard.

A lire aussi :
Sophie & Virginie - Le Générique (vidéos)