Betty la moche n’était toujours pas devenue un cygne à la fin de la première saison qui avait fini par séduire à force d’excentricité… Pari réussi pour la seconde saison ?

UGLY BETTY – Saison 2

ugly_betty_26Créée par : Silvio Horta & Fernando Gaitan

Avec : America Ferrera (Betty) ; Eric Mabius (Daniel) ; Tony Plana (Ignacio) ; Rebecca Romijn (Alexis) ; Vanessa Williams (Wilhelmina) ; Michael Urie (Marc) ; Ashley Jensen (Christina)…

Nombre d’épisodes : 18 (2007/2008)

Cote d’amour : ***

gal2promo_005Résumé : Betty avait fini par choisir Henry, Hilda avait fini par accepter la demande en mariage de Santos et tout aller pour le mieux. Hélas, Santos s’est fait tiré dessus lors d’un braquage d’un magasin et voilà la pauvre Hilda plongée dans une profonde détresse. Pendant ce temps-là, à Mode, la vie n’est pas toute rose non plus, puisque Claire s’est fait la malle de prison en compagnie d’une de ses camarades de jeux pendant qu’elle voit Wilhemina mettre la main sur Bradford Meade alors que Daniel et Alexis sont à l’hôpital, se remettant des blessures de leur accident. Accident dont ne se souvient plus Alexis, qui n’a plus non plus en tête son changement de sexe. Quant à Ignacio, il est toujours coincé au Mexique, mais Betty est bien décidée à tout pour le faire rentrer… Vraiment à tout… Alors qu’un nouveau prétendant pourrait bien pointer le bout de son nez tandis que son histoire avec Henry commence à se compliquer à cause d’un bébé qui pointe le bout de son nez. Quant à Amanda, elle décide de partir à la recherche de son père…

gal2promo_011Avis : Après une première saison qui avait mis le temps pour décoller, la saison 2 repart du bon pied avec un premier épisode très touchant… Un peu attendu quelque part, mais plutôt réussi. Et c’est le cas d’à peu près la première moitié de la saison, où l’on a même d’excellents épisodes. Il faut dire qu’ils ont mis le paquet et qu’on a encore le droit à du grand délire. Notamment grâce à Alexis qui se refait à sa nouvelle condition de femme tout en étant plutôt masculine et découvrant ses nouveaux attributs avec plaisir. Ce qui donne lieu à quelques scènes plutôt cocasses voire hilarantes. Claire nous offre aussi de très bons moments. Il faut dire que ce n’est pas forcément une fugitive discrète et que sa consœur n’aide pas non plus. Bref, tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes, si la série n’avait pas quelques faiblesses de temps en temps. La première d’entre elle s’appelle Betty. Non pas que le personnage soit agaçant ou pas intéressant, c’est surtout que ses story-lines amoureuses ont tendance à gâcher les épisodes. Le couple Betty/Henry devient de moins en moins supportable au fil de la saison (d’autant plus que le personnage d’Henry devient très rébarbatif à cause d’un entêtement compréhensible mais qui ne le rend plus du tout charmant). Finalement, Betty semble toujours mieux avec celui qu’elle n’a pas. Et ça se confirme fort bien ici. Ensuite, passé la première moitié de la saison, le vent de folie s’essouffle. On a toujours le droit à de magnifiques transitions, pour le moins inventives, mais on a surtout l’impression que les personnages se débattent dans des story-lines moyennes.

gal2promo_006Alors certes, c’est pas désagréable à regarder, mais ça donne un résultat moyen. Il y a quelque soubresauts de temps à autre, notamment grâce à l’intervention d’un personnage inattendu vers la fin de la saison. Une story-line qui aurait gagné à être plus longue, tant celle-ci redonne un second souffle à cette fin de saison qui en manque cruellement (au passage, une hilarante scène avec un Marc qui trouve un bel objet de Daniel… Je vous laisse découvrir ce que ce chanceux aura découvert ! :D). Alors, la faute à quoi ? A plein de petites choses sans doute. Une accumulation d’idées moyennes. Comme, notamment, l’éloignement de la famille Suarez qui se fait discrète. Après la mort de Santos, on voit à peine Hilda. La bonne idée, c’est de la remettre un peu sur le devant de la scène à la fin de la saison et qu’on se rend compte que c’est plutôt bon (et ce n’est pas seulement parce qu’il y a un acteur que j’aime bien qui participe à sa story-line ! :P). Amanda devient exaspérante à être elle-même (le pompom étant sûrement atteint lors de l’épisode 2x16) et en étant trop éloignée de Marc. Wilhelmina est fidèle à elle-même mais sans plus d’éclats que ça et comble du comble, alors que la série s’était racheté par rapport à ses persos homos (en nous mettant autre chose qu’une caricature), la story-line semble aussi vite oubliée qu’elle est apparue. Ce qui est fort dommage et ce qui ressemble surtout à une tentative de noyer le poisson en offrant une story-line amoureuse à Marc, pas franchement explicite -genre Matt dans Melrose Place-. On dirait que les scénaristes ont naviguer à vue et que ça se ressent un peu trop malheureusement.

ugly_betty

Conclusion : Avec une nouvelle fois une pluie de guest qui fait des merveilles, que ce soit l’excellent Freddy Rodriguez (Six Pieds Sous Terre), Betty White dans un hilarant face à face avec Wilhelmina ou Eddie Cibrian (pour sa quatrième apparition de la saison en tant que guest dans quatre séries différentes ! :D) qui n’a pas beaucoup de temps d’antenne mais avec de bonnes scènes, la saison s’en tire tout de même honorablement, avec d’excellents épisodes, surtout concentrés en début de saison. Malheureusement, le vent de folie s’est un peu estompé et on espère que les scénaristes se reprendront la saison prochaine pour nous offrir quelque chose d’un peu plus intense que les derniers épisodes, décevants dans l’ensemble. Avec une homogénéité un peu plus grande au niveau des story-lines de chacun et une ligne directrice un peu moins confuse (même si Wilhelmina qui veut prendre le contrôle de Mode ou de Meade Publication est toujours à l’ordre du jour sur toute la saison ! :D Elle l’aura un jour, elle l’aura ! :P)

A lire aussi :
Ugly Betty - 1x01 Mode d'Emploi (review)
Ugly Betty - Saison 1 (review)