Réclamez et vous serez servis sur un plateau doré ! C’est un fait, j’ai été aussi bien servi qu’au Grand Hôtel finalement…

Espagne GRAND HOTEL (Gran Hotel) – Saison 1

gran-hotel-primera-temporada-blu-ray-l

Créée par : Ramón Campos

Avec : Amaia Salamanca (Alicia) ; Yon González (Julio) ; Marta Larralde (Belén) ; Llonrec González (Andrés) ; Adriana Ozores (Teresa) ; Concha Velasco (Angela) ; Manuel de Blas (Benjamín)…

Nombre d’épisodes : 9 (2011)

Cote d’amour :  Note_03

19810612

Résumé : Julio Olmedo se rend au Grand Hôtel, où travaille sa sœur, peu de temps après la grande fête qui a eu lieu pour l’arrivée de l’électricité dans cet établissement de grande réputation. Mais il découvre que Cristina n’a plus donné signe de vie depuis un mois et pense que quelque chose de grave est arrivé. Il arrive alors à se faire engager comme serveur à l’hôtel et devient le camarade de chambre d’Andrés, le fils de la gouvernante en chef, Angela. Le Grand Hôtel est dirigé par la famille Alarcón menée par la main de fer de Doña Teresa qui promet sa fille Alicia à l’actuel directeur Diego. Ce qui n’est pas pour plaire à tout le monde, notamment sa sœur Sofía pensant que la succession devrait être prise par son époux Alfredo tandis que Javier ne cesse de se créer des ennuis bien embêtants… Mais qui ne sont peut-être rien en comparaison d’un secret qui semble bien encombrant pour Doña Teresa… Pourquoi Cristina Olmedo a-t-elle disparu ?

19790747

Avis : Au rayon de la complainte sériephile, il y a toujours celle-ci qui revient : quand on en a encore beaucoup, on en jamais assez ! Eh oui, il faut bien dire ce qui est. A l’heure actuelle, entre un choix assez large du côté des chaînes françaises et surtout les possibilités offertes par internet, on peut dire que l’on est quelque part assez pourri-gâté en ce qui concerne l’offre sériephile. Mais il y a toujours un moment où il faut qu’on râle parce qu’on ne peut pas forcément avoir ce qu’on voudrait. Bon, voilà, ma marotte de ces derniers temps, c’était les séries espagnoles… Qui me font de l’œil depuis que j’ai découvert El Internado… On a en a déjà eu quelques-unes (Un, Dos, Tres, Physique ou Chimie…) mais elles restent assez rares alors que la production ne semble pas totalement inintéressante et que ça pourrait donc intéresser des chaînes aux budgets plus modestes que d’autres. Téva aura donc exaucé mon souhait en ce mois de Juin avec la diffusion inédite de Grand Hôtel, une série diffusée sur la chaîne Antenna 3 en Espagne… La même que celle qui diffusa El Internado… Très honnêtement, je n’en avais donc jamais entendu parler avant de lire un petit article en annonçant la diffusion. Et à vrai dire, ce n’est pas tant le pitch qui m’a intéressé mais bel et bien le fait que ce soit une production espagnole. Sans quoi, j’aurai peut-être zappé la série. Les découvertes tiennent parfois à peu de choses dans une sélection qu’on tente de rendre un peu plus drastique, que voulez-vous ! La première bonne surprise fut de retrouver dans Grand Hôtel une tête connue… Celle du charmant Yon González libéré de son internat un an plus tôt par la chaîne Antenna 3 (oui, donc si vous suivez bien, il était dans El Internado !). L’autre fut la musique du générique séduisante dès le départ et plutôt annonciateur de ce qu’on allait retrouver dans cette première saison tant du point de vue son que du point de vue contenu (rapport à ce qu’elle peut en inspirer). Alors mettons quand même tout de suite les points sur les « i »… Non, je ne suis pas particulièrement amateur des grandes fresques historiques ou des grandes séries en costumes d’époque et ce n’est pas ça qui aura retenu le plus mon attention ici…

19810625

Oh, je suis bien capable d’apprécier certaines choses de ce genre, sinon je n’aurai pas aimé Titanic par exemple, mais c’est pas plus ma came que ça. En fait, s’il fallait faire un petit jeu de comparaison, j’aurai envie de rapprocher Grand Hôtel de la série québécoise Musée Eden. Elle aussi se déroulait au début du XXème siècle (1910 quand on est en 1905 pour Grand Hôtel) et toutes les deux jouent sur le mystère… Bon, après, on ne navigue plus vraiment dans les mêmes ambiances. C’était assez sombre dans Musée Eden et un thriller haletant quand Grand Hôtel est lumineux et joue sur plusieurs tableaux à la fois. Avec un côté forcément soap qui me semble inhérent aux grandes sagas à costumes. Nous n’éviterons donc alors pas certains clichés et situations qui sentent bon le déjà vu. Mais ça n’a jamais empêché à une série d’être regardable. Grand Hôtel s’en sort très bien et captive l’attention du téléspectateur, la relance quand il faut et ne manque pas de « rythme » malgré ses épisodes d’environ 1h10. Il faut dire que les scénaristes se délectent à pousser les personnages à tous faire preuve de machination… Certains plus que d’autres… Ainsi, Belén (une des servantes) est l’archétype de la fille pauvre qui intrigue pour obtenir ce qu’elle veut par tous les moyens et saura user de ses charmes pour tenir Andrés par le bout des doigts. Doña Teresa n’est pas en reste pour protéger ses secrets et faire que l’honneur de la famille ne soit jamais entachée. On se prend alors relativement facilement au jeu et aux enjeux de ces luttes intestines au sein du Grand Hôtel entre le petit personnel et les personnes de pouvoir… Cristina Olmedo détenant peut-être le plus grand et qui est à la base de l’intrigue principale… Et c’est forcément ce qui a le plus retenu mon attention. La recherche de Julio concernant la vérité sur sa sœur et son sort. Là encore, la série gère bien les choses parce qu’elle sait avancer au fur et à mesure nous donnant de nouveaux détails et des indices… Relançant l’intérêt au moment opportun (les apparences pouvant être trompeuses), le tout se greffant bien au reste des intrigues. Intrigues qui comprend bien évidemment une touche de romance impossible (j’avais bien dit que les ingrédients étaient aussi classiques, hein !) et une sous-intrigue qui retiendra aussi un peu l’attention du fan de mystère (avec un meurtrier en série…). Bref, y’en a vraiment pour tous les goûts…

gran hotel-2

Conclusion : Grand Hôtel s’avère donc être une agréable découverte… Et la première saison aura su me séduire que ce soit par ses personnages (qui pourrait ne pas trouver attachant le pauvre Andrés qui est quand même un sacré bon pote -qui a dit bonne poire ?- pour toujours venir aider Julio qui ne cesse de se mettre dans des pétrins dans sa quête de la vérité) ou ses intrigues… Ce n’était pas forcément gagné mais elle y est arrivé avec son mélange des genres et une bande-son qui aura su séduire mes oreilles (certes, une bande-son un peu envahissante parfois mais je suis sûr qu’elle est agréable à écouter toute seule). Bon, et puis ne le cachons pas, il était agréable de retrouver Yon González malgré sa coupe… Ben d’époque (qui n’est pas tip-top non plus quoi -comme mon expression peut-être)… A noter que la VF est plutôt convaincante (dans le sens où le doublage ne choque pas la rétine et que je n’ai même pas été atrocifié par la voix française de Yon González que je suis habitué à entendre en espagnol !). Curieux et impatient de voir ce que proposera la saison 2… Pour laquelle il faudra attendre, puisqu’elle n’a pas encore été diffusée dans le pays d’origine !