La vie vous parfois de ces cadeaux inattendus… Ou pas ! :D

US LIFE UNEXPECTED – Saison 1

lux_pub_8x11l

Créée par : Liz Tigelaar

Avec : Shiri Appleby (Cate) ; Kristoffer Polaha (Baze) ; Britt Roberson (Lux) ; Kerr Smith (Ryan) ; Austin Butler (Jones) ; Erin Karpluk (Alice) ; Rafi Gavron (Bug)…

Nombre d’épisodes : 13 (2010)

Cote d’amour : Note_03

life_unexpected_02

Résumé : Un jour, Baze découvre à sa porte une jeune fille qui lui demande de signer des papiers pour son émancipation. Elle s’appelle Lux et est la fille qu’il a eu avec Cate Cassidy alors qu’ils étaient encore au lycée. Une surprise pour ce jeune trentenaire qui a un peu de mal à grandir et à s’entendre avec son père… Finalement, Lux qui voulait se débrouiller toute seule va devoir composer avec ses deux parents biologiques à qui on confie la garde. Lux, Baze et Cate vont alors devoir apprendre à être une famille. Et ce n’est pas gagné quand on sait que Cate a un petit problème d’engagement, comme peut le remarquer Ryan, co-présentateur de l’émission qu’elle anime ainsi qu’actuel petit ami dans sa vie… Le rêve de Lux se réaliserait-il sous ses yeux ?

0000063587_20100107145907

Avis : Parmi les séries de l’année 2010, Life Unexpected avait forcément retenu mon attention. Pas tant pour son histoire (en fait, je devrais dire… vraiment pas pour son histoire ! Oui, je m’en excuse) mais plus pour son casting… Oh, pas pour la charmante Shiri Appleby (qu’on a pu croiser dans deux épisodes de Xena, la Guerrière quand elle n’avait pas encore Liz de Roswell et qu’on a ensuite vu dans l’ultime saison d’Urgences) mais bien évidemment pour Kristoffer Polaha (North Shore, Valentine et vu dans Dollhouse, Tru Calling…) et aussi un peu pour Kerr Smith (Dawson). Voilà, il aura fallu un peu de temps, mais vu que Canal+ Family a enfin diffusé les deux courtes saisons de la série, il était temps d’y jeter un œil. Et tout ne commença pas fort bien. Bah oui, ils avaient changé la voix de Kerr Smith (et passer d’Hervé Jean à Antoine Nouel… ça fait beaucoup de graves !!). Et puis… Si la petite Lux qui semble avoir un peu plus la tête sur les épaules que ses parents biologiques est sympa, on se rend vite compte quand même que toute la famille a un problème et que ça pourrait très vite gaver et devenir prise de choux. Ce qui n’est pas totalement évité tout au long de saison, soyons très honnête. Ainsi Cate est effectivement une grande craintive de l’engagement et passe donc son temps à mentir et ne jamais écouter les conseils qu’elle peut donner à sa fille (le syndrome du « faites ce que je dis… pas ce que je fais ») tandis que Lux doit jongler entre sa nouvelle et son ancienne vie, ce qui occasionne quelques chocs et surtout quelques crises parfois trop grosses (on pensera notamment à l’incident Tasha)…

19217864

Lux semble donc mature, mais a encore quelques petits progrès à faire… Ce qui est somme toute normal vu son âge. Reste donc le cas Baze, jeune gars insouciant qui va devoir apprendre à grandir et ne pas être seulement un bon pote pour sa fille… C’est finalement lui qui va être le moins lourd du côté de ses histoires (ou alors c’est parce que je suis totalement subjectif et que le charme Polaha me rend aveugle ! :D). Hormis ceci, la série ne sert donc pas grand-chose de neuf ou d’original. Elle le fait sympathiquement, pas toujours de manière ultra-passionnante mais on se laisse tout de même porter par l’apprentissage de chacun par le biais des autres. Les passages obligés d’une telle histoire sont assurément là (la remise en cause de la garde, les relations conflictuelles des parents avec leurs propres parents, le jeu du « je t’aime, moi non plus »… On aura même le droit au fameux concours où il faut rester la main sur la voiture pour la gagner… Toujours propice à des moments rapprochés !) même si rien ne marquera vraiment l’esprit en définitive… Enfin, je suis un peu méchant, parce que le nom du petit copain de Lux marquera quand même… « Bug » ! Nan mais franchement, y’a des fois où je me demande vraiment si les gens aux Etats-Unis possèdent vraiment des surnoms aussi pourris dans la vie courante (entre Bug ici et Puck dans Glee, franchement, j’vous jure que…).

life-unexpected-2010

Conclusion : Life Unexpected aurait donc pu avoir une héroïne totalement attachante, héritière d’une Punky Brewster (où du souvenir qu’on peut en tout cas en avoir) mais y’a quelques défauts chez la jeune demoiselle qui viendront nous faire dire le contraire… Bon, elle a hérité ça de ses parents, sûrement… Qui ont eux-mêmes hérités ça des leurs, m’enfin… Donc oui, la série se laissera suivre, sera sans doute vite oubliée et pas de celle qu’on ira revoir trente-six fois l’an mais ça aurait été bête de ne pas y jeter un petit œil pour autant… Surtout vu le court temps que ça dure… Et puis, y’a plein de têtes connues des sériephiles… On pourrait rajouter au trio principal, Cynthia Stevenson (Dead Like Me) ou encore Erin Karpluk (Les Vies Rêvées d’Erica Strange).

A lire aussi :
Life Unexpected - Extended Trailer (vidéo)
Kristoffer Polaha ; Kerr Smith (sexy boys)